Naviguer : Accueil >

F1 – La puissance des moteurs 2012

29 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Listes, Technique F1

Pour le compte du site grec GoCar.gr, Mark Gallagher, ancien responsable de Cosworth en Formule 1 fait le point sur la situation des moteurs après le GP de Malaisie. Avantage Mercedes-Benz.

L’an dernier, la puissance du moteur Renault R27 n’a pas été une seule fois critiqué par les responsables de l’équipe Red Bull Racing. Contrairement en 2009 et 2010. Il faut dire que le bloc français avait bénéficié d’une mise à jour de puissance entre 2009 et 2010 qui a permis de gagner 10 cv environ. Gallagher estime que le déficit est toujours important par rapport au bloc allemand.

Le moteur R27 qui propulsait la Red Bull RB7 l’an dernier avait tiré des avantages considérables du système de diffuseur soufflé. Une solution permettant de combler le déficit de puissance relative par rapport au bloc allemand, en misant sur la plus faible consommation en carburant pour se permettre de gaspiller 10% dans le système de soufflage. Mais, la FIA a banni un concept qui compensait le manque de puissance du moteur Renault.

Au point que l’ancien patron de Cosworth estime que la puissance du moteur Renault tourne autour de 750cv et que le déficit par rapport au Mercedes est de 30 cv environ. Idem concernant le moteur Cosworth qui semblait avoir été surestimé en termes de puissance. Heikki Kovalainen avait indiqué l’an dernier que la différence entre la première version du moteur Renault et le Cosworth, dans sa Lotus,  n’était pas si importante que cela. Concernant Ferrari, il semblerait que la puissance ait peu progressée depuis 2010.

Voici l’évaluation des puissances des moteurs 2012 :

  • Mercedes – Benz : 780 cv
  • Ferrari : 765 cv
  • Renault : 750 cv
  • Cosworth : 730cv

BusinessLink (28 Mars 2012)

28 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’actualité F1 de la semaine 2012 (10)

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Catheram F1 et la propriété intellectuelle, les nouveaux Accords Concordes 2013 – 2020, tension entre Mercedes et Renault et les rumeurs autour de Felipe Massa.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

F1 – Menace technique entre Mercedes et Renault

22 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

C’est désormais la guerre des menaces entre Mercedes et le clan Renault (Red Bull Racing et Lotus F1 Team). Suite à l’affaire du F-Duct, Ross Brawn, avait sous-entendu que certaines équipes avaient des échappements non réglementaires et qu’il était aussi possible d’établir une réclamation. Dans le quotidien allemand Bild, il existe de fort soupçon du constructeur Mercedes-Benz envers son homologue français Renault Sport.

Selon une analyse minutieuse du constructeur allemand lors du GP d’Australie, le moteur V8 français présente un son étrange, comme si il existait au minium deux bougies par cylindre. Norbert Haug précise : « Nous n’allons pas présenter une réclamation, mais nous avons posés quelques questions à la FIA et nous attendons  des réponses. » De son côté, le consultant de Red Bull, Helmut Marko rejette toute accusation : « Ils peuvent essayer tout ce qu’ils veulent, mais ils ne trouveront rien d’illégal. » Jeux de menace et protestation donc dans les couloirs de la Formule 1.

Beaucoup d’observateurs avaient indiqués que le bruit du V8 Renault avait un son résolument différent, lors des essais de Jerez. Sur le principe de souffler le flux d’échappement lors du relâchement du moteur. (voir ici pour souvenir). Permettant d’établir une sorte de traction control en sortie de virage.

McLaren, assez neutre dans ses histoires techniques depuis le début de l’année, assure observer les évolutions de chacun.

Update 14h45  : la FIA a confirmé que l’aileron arrière de la Mercedes W03 était légal, il sera donc autorisé à participer au GP de Malaisie.

BusinessLink (13 Mars)

13 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

F1 – Pirelli utilisera la Renault R30 pour ses essais

7 mars 2012 | 4 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Technique F1

Pirelli Motorsport a annoncé qu’il allait remplacer sa voiture d’essai actuelle, la Toyota TF109 par une plus récente Renault R30 pour l’année 2012.

Cette machine 2010 sera adaptée pour simuler les dernières réglementations techniques et aérodynamiques afin de faciliter le développement des pneus.

« Il est clair que nous avions besoin d’une solution plus moderne pour notre voiture d’essai, car la Toyota TF109 nous a servi depuis trois ans maintenant. La technologie ainsi que les règlements ont considérablement évolué depuis lors et la Toyota n’est plus en mesure de générer le même type d’appui que nous avons besoin pour simuler et répondre aux contraintes de la Formule 1 actuelle. » indique Paul Hembery.

Le choix d’une monoplace 2010 était évident. Un réservoir plus important devant permettre de réaliser des distances de courses et mieux comprendre l’équilibre des pneumatiques, ainsi que le fait que le Renault n’est plus présent en tant que constructeur de Formule 1 depuis 2012. La Lotus étant désormais dénommé E20 et non R32. Les mises à jours sur la monoplace française ont été financés par Pirelli Motorsport.

Pour éviter tout favoritisme, les équipes sont invitées à chaque cession pneumatique durant cette saison.

BusinessLink (27 Février)

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Renault a trouvé une astuce pour contourner l’ECU ?

25 février 2012 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

Réaction auditive étonnante à Barcelone envers la mélodie offerte par le V8 Renault, dans les chicanes du circuit de Catalogne. Le moteur français présente un bruit différent de tous les autres moteurs. Les Red Bull RB8 ont un son étrange…

La rumeur dans le paddock espagnol indique que les ingénieurs de Viry-Chatillon ont réussi à trouver un moyen de faire souffler des gaz d’échappement en phase de relâchement du moteur (lever de pied). Red Bull étant désormais l’équipe officielle du constructeur, elle bénéficie des dernières évolutions du motoriste. Malgré le fait que la FIA ait imposée dans les cartographies standard ECU,  une interdiction de modification. En réaction, la Fédération à l’intention de mettre à jour le logiciel ECU avant le GP d’Australie.

Il semblerait que les constructeurs de moteurs Renault et Mercedes aient des solutions innovantes, pour contourner les contraintes de la Fédération sur les échappements. Le système agirait comme une sorte de contrôle de traction en sortie de virage, afin d’augmenter l’appui. Dans la première phase d’accélération.

Précisons que la FIA souhaite éviter en 2012 que les échappements aient un effet sur l’aérodynamique des voitures, comme l’an dernier. Mais, il semble que les motoristes ont contourné ce principe vers une autre voie que l’aérodynamique justement.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (05)

11 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Le nouveau contrat de Michael Schumacher, le deal moteur entre Renault et l’équipeLotus F1 Team, polémique d’échappement à Jerez et la Mercedes W03 et son innovation.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

BusinessLink (10 Février)

10 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

F1 2012 – Jeux d’échappements pour la FIA

9 février 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Politique, Technique F1

La polémique avait été très loin depuis le début de semaine. Portée par Adrian Newey, qui s’interrogeait sur la légalité des interprétations des équipes Ferrari et Lotus sur l’orientation des échappements, qui retrouve un effet sur l’aérodynamique (voir ici pour en savoir plus). Le délégué technique de la FIA, Charlie Whiting affirme que toute les équipes ont été validé. Cependant certaines équipes sont soupçonnées de modifier d’ici le GP d’Australie les fameux échappements.

Présent lors des premiers essais privés de Jerez (Espagne), Whiting a indiqué au magazine allemand Auto Motor und Sport que « jusqu’ici tout est légal ». Les deux équipes visées par Red Bull et Adrian Newey, devront selon toute vraisemblance revoir certains détails. Remi Tafin, responsable moteur de Renault Sport, estime que la question des échappements ne fait que commencer : « ils seront encore présent dans l’exploitation aérodynamique cette année. Donc, nous allons voir des changements dans ce domaine d’ici les essais de Barcelone et probablement aussi à Melbourne. » lance le français dans le magazine français Auto Plus.

La difficulté de la FIA est de remettre en cause un design qui est dépendant d’un design. L’an dernier, le recul sur l’interdiction des échappements soufflés a été principalement dû à cet argument de plusieurs équipes (surtout Red Bull Racing) d’engendrer des investissements et donc des coûts supplémentaires pour modifier un système qui a été à la base du design d’une voiture. Nous sommes ici dans le même état d’esprit et il sera donc difficile pour la Fédération d’interdire certaines interprétations dans le domaine de l’échappement.

Whiting a donné des recommandations sur les échappements, mais il n’y aura pas de changements fondamentaux. Ce qui explique que plusieurs équipes vont rapidement fondre sur ses concepts entrevue cette semaine à Jerez.

F1 – Le deal moteur entre Lotus F1 Team et Renault Sport

7 février 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Management, Marketing

Depuis l’émergence du fond d’investissement Genii Capital dans l’équipe Renault F1 Team, le retrait du constructeur français a été progressif. Aujourd’hui, la société de Gérard Lopez détient l’intégralité du capital et la marque au losange n’a plus d’intérêt direct dans l’équipe. L’intérêt indirect se traduit aujourd’hui par la fourniture moteur.

Si en 2010 le V8 de Viry-Châtillon était gratuit, ce n’était déjà plus le cas en 2011, tout comme en 2012. Mais, pas au tarif client classique. A la Gazzetta dello sport, Jean-François Caubet, indique que l’équipe d’Enstone ne paie que 70% du prix. Soit environ 6 millions d’euros. Le solde, soit entre 2 ou 3 millions d’euros environ, étant utilisé en échange d’espace sponsoring sur la E20.

Ce type de deal est similaire à ceux signé avec Williams et Caterham selon toute vraisemblance. Car Renault souhaite être visible sur les capots moteurs des monoplaces. Les raisons sont marketing.

Actuellement l’équipe d’Enstone a un accord de fourniture avec Renault jusqu’en 2013 et elle continuera à payer 70% du prix jusqu’à cette date. Mais Jean-François  Caubet précise que cela peut aller au-delà : « Nous avons également une coopération technique, qui comprend le KERS et le moteurs V6 turbo qui arriveront en 2014. » Ce qui signifie qu’au même titre que Red Bull Racing, l’équipe Lotus F1 team serait aussi une équipe de développement.

C’était ce que souhaitait l’équipe Lotus F1 Team depuis un certain temps. Il est vrai que la collaboration entre les deux usines existe depuis 1995 (soit avec McLaren la plus longue collaboration entre une équipe et un motoriste dans l’ère moderne de la Formule 1), et qu’elle fonctionne très bien. Red Bull Racing est l’équipe officielle Renault Sport, à ce titre elle bénéficiera d’un budget marketing bonus d’environ 5 millions d’euros en 2012, puis 15 millions pour la suite selon toute vraisemblance. Lotus F1 Team se place en seconde place, mais sans apports financiers directs.

Dans l’esprit, Lotus F1 Team est l’équivalent de McLaren avec Mercedes-Benz, pour Renault Sport, un partenaire fidèle et efficace.

BusinessLink (20 Janvier)

20 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (6 Janvier 2012)

6 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (30 Novembre)

30 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Avant Poste : définiton d’un RRA moteur

30 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix du Brésil qui a vu la victoire de  Mark Webber devant Sébastian Vettel et Jenson Button.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Définintion d’un RRA moteur

Juste avant le Grand Prix du Brésil, les patrons des constructeurs moteurs pour discuter du principe du RRA pour les moteurs. Ferrari, Renault, Mercedes-Benz, Cosworth et Craig Pollock représentant son projet PURE étaient présent pour définir des principes de base d’une réduction des coûts. Quatre points ont été abordés.

  • 1 – le nombre d’employés
  • 2 – L’utilisation des bancs moteurs
  • 4 – définition des du nombre de mode test
  • 5 – performance des ordinateurs

Concrètement, le nombre d’employés est un sujet important. Renault Sport, championne du monde depuis 2010 avec Red Bull emploie 170 personnes dans son usine, tandis que Mercedes-Benz dispose de 420 personnes. Une trop grande différence qui doit être plus mesurée à l’avenir, d’autant que chez Ferrari, par exemple, il n’y a pas de définition claire du nombre d’employé moteurs dans l’équipe F1. C’est aussi une préoccupation pour Craig Pollock qui développe son projet et qui souhaite savoir jusqu’à quelle niveau il peut aller.

Pour les trois autres points, citez plus haut, l’objectif est d’uniformiser les simulations de tests pour définir le nouveau moteur 2014 et son développement futur.

Renault, Ferrari et Mercedes-Benz sont d’accord sur le principe, tandis que Cosworth et PIURE sont plus sceptiques. L’objectif est de réduire par rapport à aujourd’hui de 30% les coûts des moteur à l’horizon 2017. Un détail toutefois, cette réunion n’a pas abordé le sujet d’un budget plafonds pour les moteurs. La raison est simple. Les motoristes ne disposent pas d’une vision à long terme de leurs futurs clients. Rappelons que Renault dispose d’un contrat valable jusqu’en 2013 avec Williams et Caterham (ex Team Lotus). Le budget dépendant essentiellement du nombre d’équipes clientes.

Renault F1 visera 4 équipes sur le long terme

26 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders

Red Bull Racing, Lotus Renault GP, AirAsia Team  Caterham (ex Team Lotus) et Williams F1 seront vraisemblablement les seules équipes, à l’avenir, à être propulsés par un moteur Renault. L’objectif étant d’avoir un partenariat technique croisé entre le fournisseur français et ses équipes clientes. Non pas le cumul à 5 ou 6 équipes pour le plaisir et l’argent.

En conférence de presse hier à Interlagos, Jean-François Caubet, responsable de Renault F1, a précisé qu‘équiper quatre teams était la meilleure solution. « L’an dernier nous avions deux équipes. Cette année, trois et l’an prochain quatre équipes. Je pense que ce sera la dernière étape pour nous, car le problème n’est pas d’avoir 5 ou 6 équipes, il est de fournir un bon moteur et d’avoir un bon partenariat technique avec toutes les équipes. Pour avoir une bonne fiabilité, je pense que quatre est le meilleur compromis. »

Caubet a insisté sur le chiffre de 4 équipes. Il y a quelques semaines, Carlos Tavarez, N°2 de Renault SA, avait émit le souhait d’équiper une 5ème équipes dès 2013 ou 2014. La réponse de Jean-François Caubet indique que la stratégie est désormais d’optimiser les partenaires actuels.

Red Bull Racing a été désigné en septembre 2011 comme « équipe d’usine «  sur la période 2012-2016. Lotus Renault GP dispose d’un contrat jusqu’en 2013 et actuellement en cours de discussion. Caterham dispose d’un accord jusqu’en 2013 et Williams dispose d’un accord 2012 et 2013.

Raikkonen : la sérieuse piste LRGP pour 2012

25 novembre 2011 | 29 commentaires
Catégorie : Transferts

L’affaire Kimi Raikkonen continu de faire parler. Le magazine Autosprint a indiqué que la piste Williams était morte, ce que confirme Franck Williams à la Stampa : « Nous avons effectivement traité avec lui ». La phrase est au passé et confirme toutefois la tenue de discussions poussée entre l’équipe de Grove et le champion du monde 2007.

La piste Williams oubliée, l’hypothèse reste la suivante : une année chez Lotus Renault GP en 2012 et remplacer Michael Schumacher en 2013 chez Mercedes GP. Malgré les récentes sorties de Ross Brawn sur le sujet, l’entourage du constructeur allemand semble favorable à l’idée d’un Raikkonen dans la voiture. Le souvenir du passé est toujours actif. Mais, n’oublions pas que Ross Brawn, alors chez Ferrari, avait refusé le pilote finlandais pour 2007, provoquant son départ de Maranello.  L’impression que l’histoire se répète est troublante.

La piste LRGP est considéré par la Stampa et d’autres observateurs, comme sérieuse. Il est paradoxalement attirant pour les sponsors, mais dispose d’un inconvénient majeur : un salaire de 16 à 20 millions d’euros pour 2012 et uniquement pour cette année là. Ce qui empêche une projection sur l’avenir. Sur le papier du moins.

Le contrat de Robert Kubica avec LRGP expirant en décembre 2011, l’équipe LRGP est libre contractuellement pour 2012 de viser une nouvelle stratégie.

La SNORAS nationalisée, Antonov recherché

24 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, Politique

Le gouvernement lituanien a décidé hier, mercredi, de nationaliser la banque AB SNORAS, invoquant ses difficultés financières. « Un rachat des parts dans l’intérêt du public », a précisé la ministre des Finances, Ingrida Simonyte.

En parallèle à cette action, des procureurs de Vilnius ont ouvert une enquête concernant d’éventuels délits financiers. Certains actifs de la banque SNORAS, évalués à plus de 200 millions d’euros, et ayant un lien avec des responsables de la banque, ont disparu.

L’homme d’affaire Vladimir Antonov est dans le viseur. Un mandat d’arrêt international a été émit pour toute l’Europe. Il possédait 68,1% des parts de la banque, tandis que l’homme d’affaire lituanien Raimondas Baranauskas, en disposait 25.3%.  Les problèmes de la 4ème banque du pays engendrent un effet domino dans cette ex-république soviétique d’environ 3 millions d’habitants. Car une autre banque liée à la première serait en faillite : Latvijas Krajbank, dont AB SNORAS détient 67.9% du capital. L’inquiétude gagne la Lituanie depuis 48h.

Pour information, la AB SNORAS a accordé un prêt de 20.5 millions d’euros (qui doit être remboursé d’iciDécembre 2011) à Genii Capital, afin de combler les lourdes pertes engendrées par l’exercice précédent (voir ici l’explication).

Robert Kubica ne sera pas avec LRGP en 2012

23 novembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Transferts

Robert Kubica a informé aujourd’hui Lotus Renault GP que, bien qu’ayant commencé un programme d’entraînement intensif, il est encore trop tôt pour lui de s’engager à conduire dans le championnat 2012. Les progrès de Robert demeurent impressionnants, mais il sent qu’il a besoin de plus temps pour revenir en pleine forme. Lotus Renault GP reste déterminée à aider Robert autant que possible dans son processus de récupération. Une voiture d’essai est prête et l’attend avec un équipage dédié en stand-by.

Bien sûr, Robert restera un membre de la famille LRGP en 2012 et avec sa gestion, des discussions pour le renouvellement de son contrat pour 2013 seront tenues. Bien que très déçu par les nouvelles, Lotus Renault GP aura commencé à évaluer ses options et évaluera le candidat le plus approprié pour conduire en 2012 lors des essais hivernaux.

Encore une fois, tous les membres de Lotus Renault GP souhaite à Robert un prompt et complet rétablissement, comme on dit: « Szybkiego powrotu ne Zdrowia »

Source : communiqué LRGP


Page 1 sur 24123451020...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu