Naviguer : Accueil >

BusinessLink (28 Mars 2012)

28 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

BusinessLink (27 Février)

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (10 Février)

10 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Sponsoring : Santander prolonge jusqu’en 2017 avec Ferrari

3 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Marketing

En marge de l’annonce de la F2012, la Scuderia Ferrari annonce avoir prolongé jusqu’en 2017 avec Banco Santander. Un contrat sponsoring important qui était l’objet d’une longue discussion, mais qui a été revu à la baisse par rapport au précédent.

Alors que Fernando Alonso avait été prolongé jusqu’en 2016, les discussions ont débuté entre les deux parties pour une prolongation du sponsoring de Banco Santander au-delà de 2012. En 2010, le retour d’image a été chiffré à 250 millions d’euros par la banque, pour un investissement de 50 millions d’euros annuels. Toutefois, pour la saison 2011, le retour n’a été que de 100 millions d’euros environ. Une déception.

Le précédent contrat portait sur un total de 150 millions d’euros, le nouveau sera similaire mais sur une durée de 5 ans. Soit 30 millions d’euros par année, comme souhaité par la banque depuis Mai 2011.

BusinessLink (30 Novembre)

30 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (1 Novembre)

1 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie

Business Link (29 sept 2011)

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Perez, Ferrari et Santander pour 2013

28 septembre 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Marketing, Transferts

Les récentes déclarations de Stephano Domenicali sur Sergio Perez et son avenir semblent avoir une raison. Même si Ferrari aimerait que le pilote mexicain prolonge son aventure avec Sauber en 2013 et 2014, la réalité semble différente. Selon le journal MARCA, Sergio Perez sera pilote Ferrari, en remplacement de Felipe Massa, et ce choix serait dicté par Banco Santander.

Le remplacement de Felipe Massa a toujours fait l’objet de spéculations, mais il semblerait que son avenir, au-delà de 2012, soit entendu pour de bon. La Scuderia Ferrari est sous la pression des résultats et sous la pression de son commanditaire principal, la banque espagnole Santander. Présente sur trois saison (2010-2011 et 2012), l’établissement discute activement avec l’équipe italienne pour prolonger l’aventure jusqu’en 2014 (voir plus).

Depuis le renouvellement de Fernando Alonso jusqu’en 2014 - 2016, les discussions avec Santander restent gelés. Santander a compris que le duo composé du pilote espagnol et de l’équipe italienne n’était positif que lorsque que l’ensemble gagne. Mais ne suffit pas comme tel. Au contraire de l’accord initial qui devait faire augmenter le sponsoring de 20% en cas de renouvellement, la banque souhaite réduire son investissement de 50 à 30 millions d’’euros, ce qui n’est pas pour plaire à Maranello, qui mise beaucoup sur l’établissement à l’avenir. Un compromis doit être trouvé et le statu quo financier, c’est-à-dire 50 millions d’euros pour 2013 et 2014, semble se dessiner.

L’ombre Perez est intéressante, d’autant que le Mexique est important pour le développement de Banco Santander. L’an dernier, 6% du résultat financier provenait du Mexique et la stratégie est agressive dans la région. L’annonce de l’introduction de Sergio Perez serait une manière de donner un signe fort en direction de la banque ibérique.

Santander et la pression du retour d’image

12 juillet 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités

Dimanche en fin d’après midi, un homme est soulagé dans le stand Ferrari. Accompagnant l’ambiance de la fantastique victoire de Fernando Alonso lors du Grand Prix d’Angleterre. Un résultat qui soulage un peu l’investissement de sa société dans le sponsoring de l’équipe italienne.

Depuis le début de l’année 2011, les maigres résultats de la Scuderia Ferrari inquiétait les membres du conseil d’administration de la banque Santander. Le retour sur image (valeur médiatique), seul élément mesurable pour l’investissement de l’établissement espagnol,  n’était que de 25 millions d’euros pour les six premiers mois de l’année 2011. L’an dernier, cette somme avait été atteinte en l’espace de trois mois seulement.

Au rythme de la F150 sur la piste, le retour sur image de Santander aurait été de seulement 50/70 millions d’euros pour l’année 2011. Pour un investissement de 50 millions, concentrer sur la Scuderia Ferrari.  Cela représente un résultat trop peu important. La victoire de Silverstone va permettre de viser les 100 millions de retombé, soit quand même 150 millions de moins que l’an dernier.

Sous la pression des résultats, Banco Santander a décidé de soutenir le Grand Prix d’Espagne à Barcelone en 2012 et d’investir un peu plus d’argent dans les panneaux publicitaires pour le reste de l’année 2011. Toutefois, il semble que l’effet du duo Alonso – Ferrari ne fasse pas vraiment rêver et l’image du double champion du monde avec l’équipe italienne ne se suffit plus,  lorsque  l’ensemble ne gagne pas. Un détail qu’a compris Santander pour l’avenir.

Emilio Botin et la fiscalité

22 juin 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Business News F1

Le PDG de Banco Santander, Emilio Botin est sous le coup d’une enquête pour fraude fiscale, ainsi que quelques membres de sa famille.

Le montant de la fraude serait d’environ de 120.000 euros, selon les autorités judiciaires. Les avocats du patron espagnol ont soumis très rapidement des documents relatifs à la période 2005-2009. L’administration fiscale vérifiera ces documents, pour déterminer s’ils sont justes ou faux.

Les autorités judiciaires espagnoles ont ouvert une enquête pour irrégularités présumées, remontant à la période 2005 – 2009, dans laquelle certains fonds n’ont pas été déclarés sur les comptes courants de la banque HSBC.

Paddock Spy : la vérité sur l’histoire Botin – Domenicali

26 mai 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

Toujours aussi peu diplomatique, Il Grillo Rampante (commentaire anonyme sur le site de Ferrari, sur les rumeurs la concernant). A réagit sur l’affaire Emilio Botin – Stefano Domenicali (voir ici pour souvenir) indiquant que « Malheureusement pour le journaliste en question, qui, entre autres choses, n’était non seulement pas au Circuit de Catalunya, mais sur très peu de pistes, ses affirmations sont non seulement fausses, mais l’histoire est complètement hors du contexte dans lequel elle a été dit. »

Alors que c’est t’il passé véritablement ?  Nous pouvons vous le dire :

Nous sommes après la qualification du Grand Prix d’Espagne. Ana, une des coordinatrice média de Santander organise une séance photo avec deux mannequins toutes de rouge avec logo de la banque vêtue. Ron Dennis arrive et plaisante avec la coordinatrice, puis Emilio Botin , PDG de Santander demande ce qu’il se passe en voyant l’ex patron de McLaren et engage une très courte conversation avec ce dernier.

Ron Dennis en profite pour demander à Botin un rendez vous en fin d’après midi à Monaco, avec la coordinatrice média.  Mais, Le PDG de Santander lui répond que cela n’est pas possible car il a déjà un rendez-vous avec Alonso et le personnel de Ferrari. A partir de ce moment, Dennis lui répond que McLaren est devant Ferrari au championnat et que Santander et son PDG devraient tenir ses engagements. Tout cela devant quelques personnes.

Humiliation de Botin qui, de colère, est venu se réfugier dans le motor-home Ferrari et a expliqué l’histoire à un Stefano Domenicali, médusé et mal à l’aise.

Effectivement hors contexte et le malaise n’est pas entre Santander et Ferrari et entre Santander et McLaren…

Santander et le futur contrat avec Ferrari

24 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

La tension monte chez Ferrari après la correction du Grand Prix d’Espagne. Une restructuration est dans l’air, mais reste actuellement aux stades des rumeurs de couloir (Note : Aldo Costa a été débarqué de son poste de Directeur technique de la Scuderia Ferrari). Toutefois, l’importance de Banco Santander dans le processus de décision de l’équipe italienne est assez étonnante.

La scène se déroule après les qualifications du Grand Prix d’Espagne, selon AS.com, Emilio Botin a été aperçu en présence de quelques invités, en discussion animée avec Stefano Domenicali. Selon les témoignages, le président de Santander a demandé des explications à propos des performances de Fernando Alonso dans la Ferrari. Depuis le début de l’année, la banque est sous tension, car l’image de l’établissement à travers ce projet avec Scuderia est voué à l’échec, alors qu’une prolongation est déjà programmé en marge du nouveau contrat de Fernando Alonso.

Le résultat de la course dimanche n’aura pas effet d’apaiser les tensions entre la banque et l’équipe…

L’accord actuel entre Santander et Ferrari sera renouvelé d’ici le GP d’Italie (date maxi) pour 2013 et 2014. Un accord  contractuellement revu à la hausse (+20%), mais il semblerait que la banque espagnole souhaite revoir à la baisse ses deux nouvelles années (autour de 30 millions d’euros).

Pour le GP du Canada, Ferrari mettra à disposition de Fernando Alonso et Felipe Massa l’évolution totale (B) de la F150.

Alonso – Ferrari et l’histoire Hamilton

21 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

La phrase prête à sourire : « je ne ferme la porte à personne. A l’avenir nous sommes ouverts à toute autre solution. » A partir de ces quelques mots de Stefano Doemnicali,  la BBC sous –entends que Lewis Hamilton pourrait être l’équipier de Fernando Alonso (comme chez McLaren en 2007). Toutefois, cela représente un bel effet de communication après une annonce jeudi de la prolongation de Fernando Alonso, qui est rapidement retombé.

Surtout que les signes sont clairs d’un retour à un pilote unique chez Ferrari. La fin d’une période entrevue en 2007 est désormais acquise. « Notre investissement dépend du statut de Fernando » lance une source anonyme de Santander lors de l’inauguration de la boutique de Paseo de Gracia, à Barcelone. Un investissement qui sera à la hausse. Hier, Stefano Domenicali a indiqué à la BBC que cela n’allait pas être le cas. Logique, car il faut ménager l’autre pilote de la Scuderia. Felipe Massa.

Beaucoup de journalistes espagnols ont d’ailleurs remarqué le visage sombre de Felipe Massa lors de cette inauguration, alors que le sujet du renouvellement du double champion du monde a été abordé. Le contrat du brésilien pour 2012 doit être renouvelé d’ici 6 semaines.

Finalement, la boutade de Stefano Domenical « jamais dire jamais » à propose de Lewis Hamilton n’a eu d’effet que de rappeler que Fernando Alonso a prolongé jusqu’en 2014 (2016) avec la Scuderia Ferrari. Un rappel en fait…

Banco Santander bientôt jusqu’en 2016 avec Ferrari

19 mai 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

En parallèle à l’annonce de la prolongation du contrat de Fernando Alonso, la banque espagnole a organisé l’inauguration d’une boutique Ferrari à Barcelone. La présence d’Emilio Botin, PDG de la banque est de plus en plus visible dans l’ombre de la Scuderia Ferrari. (voir ici  quelques images).

Ayant signé un contrat jusqu’en 2012, indexé sur le contrat de Fernando Alonso, nous pouvons vous dire que prochainement Banco Santander annoncera l’extension de son accord jusqu’en 2016 avec Ferrari. Un contrat qui, d’après nos informations, serait revue à la hausse par rapport à celui d’aujourd’hui (d’une valeur globale de 150 millions d’euros pour trois ans).

Le chiffre de 240 millions d’euros, pour la période 2013-2016, circulait dans les couloirs de la boutique de Paseo de Gracia.

L’annonce de Fernando Alonso aujourd’hui a étonnée beaucoup de personnes et serait le premier volet d’une série de trois événements pilotés par Banco Santander, autour de Ferrari.

F1 – Santander prolonge en 2011 avec McLaren

2 février 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Malgré les rumeurs de désengagement en Janvier, Banco Santander a annoncé la prolongation d’une année supplémentaire de son partenariat avec l’équipe McLaren.

« Nous sommes ravis de signer un prolongation de notre accord avec Vodafone McLaren Mercedes et ses pilotes. C’est excitant d’être ‘en mesure de continuer à travailler avec Lewis et Jenson. Ils sont très populaires auprès du personnel et des fans. La relation que nous avons construite, d’abord avec l’équipe et maintenant avec les pilotes, a été pour l’essentiel dans la création et le renforcement de la marque Santander en Grande-Bretagne. » a déclaré dans un communiqué la responsable du groupe au Royaume-Unis, Ana Botín.

Santander a pour ambition de devenir la meilleure banque du pays.

Sur le principe, Banco Santander active son option d’un contrat signé en 2009 pour la période 2010/2011.  Cette année, la MP4-26 verra la marque espagnole encore visible. L’investissement de l’établissement bancaire envers l’équipe de Woking a été estimé à 6 millions d’euros annuels par le BusinessBook GP.

Marketing F1 – de la logique du C2B au B2B

31 décembre 2010 | 20 commentaires
Catégorie : Business News F1

Selon Adam Parr, nouveau patron de l’équipe Williams F1, Pastor Maldonado n’est pas un pilote payant dans le sens propre du terme. Une évolution de langage dans le marketing sportif qui passe simplement du B2C au C2B sur la forme, mais pas vraiment sur le fond.

Auparavant un pilote payant était un client d’une équipe, via des sociétés qui voulait communiquer vers le grand public. Un dérivé du C2B (Consumer to Business), qui a fonctionné durant des décennies. Mais depuis deux ans, un nouveau phénomène marketing apparait : le B2B.

Le Business to Business met en relation les entreprises dans le cadre d’une architecture Clients/Fournisseurs (pour faire simple). Un système devant permettre aux entreprises clientes d’utiliser la plate forme F1 pour une promotion de ses produits. Au-delà de la simple publicité.
B2BvsC2B

Pastor Maldonado, comme Vitaly Petrov, mais aussi Fernando Alonso sont dans cette logique indirecte du pilote payant. Une subtilité car le pilote est réellement soutenu par le pétrolier vénézuélien PDVSA à hauteur de 10 à 15 millions d’euros annuels. Adam Parr argumente d’ailleurs de cette manière à propos de l’argent : « L’argent n’est pas pertinent. Le sponsor de Fernando Alonso (Santander) est le plus gros de la F1. »

F1 – La folle (et fausse) rumeur Santander – HRT

29 décembre 2010 | 8 commentaires
Catégorie : Rumeurs

poissonLe 28 Décembre en Espagne est un peu comme le 1er Avril pour nous petit Français. Les rumeurs les plus folles sont dans l’air et, même si hier a été calme de l’autre coté des pyrénéens, il y a une rumeur qui va rapidement prendre le haut de l’affiche : le rachat d’HRT par Santander.

Selon le site espagnol motor21.com, il semblerait que Santander prendrait 40% d’HRT pour « un montant raisonnable » (tu m’étonne) et que 2011 sera une année de transition avec un moteur Cosworth, puis un Ferrari en 2012 (étonnant pour une année ?). Ce rachat a aussi ressuscité le contrat Toyota Motorpsort (comme par hasard) et un changement de nom (Santanter Hispania Racing alias SHR whaouuu). Enfin, Pedro de la Rosa sera pilote (ben oui logique) l’an prochain d’une équipe à mesure de son ambition.

Le pire, c’est qu’il est étonnant de voir le sérieux que cette rumeur suscite. Certes, HRT a indiqué négocié avec une des 5 plus grosses sociétés espagnoles et reste d’accord pour ouvrir 25% de son capital pour survivre, mais, en tout cas, cela fera parler durant 24h….

Vive le 28 Décembre !

Santander, McLaren et l’avenir

29 novembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

« Nous avons une transition avec McLaren et qui sait si, à l’avenir nous garderons un rapport avec elle et ses pilotes. » indique le vice-président en charge du marketing de Banco Santander  Juan Manuel Cendoya dans la presse espagnole.  Une interprétation qui laisse penser à une fin d’aventure entre les deux parties durant l’hiver.

Retour le 14 septembre 2009. La Banco Santander annonce officiellement l’activation de sa prolongation de contrat avec McLaren. Quatre jours après l’annonce de l’accord avec Ferrari. Un contrat qui revient toutefois de loin et disposait d’un élément qui n’a jamais été mis en œuvre.

Le départ de Kimi Raikkonen de Ferrari fin 2009,  a été orchestré autour de l’arrivée de Fernando Alonso et Banc Santander. Cette dernière, soucieuse de son investissement d’image, débute une évaluation des dégâts de l’impact médiatique du départ de Kimi Raikkonen. L’établissement bancaire espagnol ne souhaitait pas être celui qui chasse un des pilotes les plus appréciés des fans et champion du monde 2007. Un pré-accord avec McLaren sera la sortie de secours. Dès le lendemain de l’annonce de son union avec Ferrari, la rumeur, largement entretenue par la banque,  indiquait alors qu’elle allait aussi prolonger l’aventure avec McLaren pour un total de 50 millions d’euros sur deux années. Soit beaucoup plus que lors de la période 2007-2009. A une condition : que Kimi Raikkonen soit aux cotés de Lewis Hamilton.

Banco Santander devait payer une large partie du salaire de Raikkonen (25 millions d’euros à l’époque) et l’accord de deux années a été annoncé. Sauf que le pré-accord entre Raikkonen et McLaren n’a pas abouti et Jenson Button a signé son contrat.  Proposant à Santander un duo de champion du monde unique depuis l’époque Clark – Hill chez Lotus. Une alternative séduisante, mais qui a aussi réduit l’investissement de la société.

De 48 millions d’euros sur la période 2007-2009, l’investissement a été évalué par le BusinessBook GP 2010 (version PDF à 20 euros en cliquant ici) à 6 millions d’euros cette année, soit 12 millions d’euros sur une période de deux années. Un investissement relatif pour une visibilité importante.

Business : Résultat boursiers de Santander, Renault, Daimler etc…

28 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

bourseUne série de bonne nouvelle aujourd’hui en Bourse ou les sociétés Renault, Daimler, Randstad, Santander, Exxon Mobil et Shell annoncent des bilans positifs

Renault

Le constructeur a publié un chiffre d’affaire trimestriel en ligne avec les attentes, (8,71 milliards d’euros (+7%),  mais ses annonces et perspectives sont ternes par rapport aux autres constructeurs automobiles. Le marché a donc sanctionné le manque de surprise des résultats.

Daimler

Pour la troisième fois de l’année, le groupe allemand a relevé sa prévision de bénéfices d’exploitation pour 2010, après que sa marque Mercedes-Benz lui a permit de dégager un profit supérieur aux attentes au troisième trimestre. 13,7 milliards d’euros de chiffre d’affaire et surtout, 2,4 milliards de bénéfices (grâce au forte vente des Classe S et E en Chine).

Exxon Mobil (sponsor McLaren)

Le premier pétrolier mondial a publié aujourd’hui un bénéfice trimestriel en hausse de 55% à 7,35 milliards de dollars.

Randstad (sponsor Williams)

N°2 mondial de l’Intérim a présenté des résultats supérieurs aux attentes des analystes avec un bénéfice de 153 millions d’euros (+64) pour le troisième trimestre.

Santander (Sponsor Ferrari)

L’établissement bancaire espagnol recule de 9,8% sur les neufs derniers mois et annonce que ses bénéfices pours 2010 seront inférieurs aux attentes. Soit actuellement 400 millions d’euros de moins que prévus.

Shell (Sponsor Ferrari)

Le pétrolier hollandais a bondi de 18% à 3,53 milliards de dollars pour son bénéfice net  au troisième trimestre.

F1 – Santander-Ferrari = 250M€ de valeur médiatique en 2010

16 septembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Banco Santander FerrariLa Formule 1 semble être un bon investissement pour Banco Santander, qui après la victoire de Fernando Alonso et Ferrari lors du Grand Prix d’Italie à Monza, annonce que son investissement avec la Scuderia, sur une période de cinq années,  est déjà amorti en 2010 !

En mars dernier, la banque avait débuté son storytelling marketing en indiquant que la valeur médiatique de son sponsoring avec Ferrari et Fernando Alonso avait rapporté en deux mois la valeur de 25 millions d’euros (voir ici). Une valeur qui ne pouvait que monter. Une analyse du marché, commander par la banque, effectue un bilan jusqu’à mi-juillet 2010 et indique que la valeur médiatique de son investissement global en Formule 1 lui a rapporté plus de 100 millions d’euros.

Pour cette année 2010, l’établissement bancaire estime que la valeur médiatique de son sponsoring F1 rapportera 250 millions d’euros. Soit autant que la valeur totale de son accord avec Ferrari, estimé par le BusinessBookGP 2010 à 150 millions d’euros sur trois années, avec deux années en option.

Selon la banque, la Formule 1 et la meilleure plate-forme pour positionner une marque dans le monde. Un message à l’attention d’autres marques qui hésitent encore à venir en F1 et un discours similaire à celui d’UBS,  qui est devenu le sponsor majeur de la F1 pour l’avenir.


Page 1 sur 3123


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu