Naviguer : Accueil >

Tony Fernandes et AIRASIA – Malaysia Airlines

10 août 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

Après c’être distingué au Salon du Bourget en achetant 200 Airbus A320Neo, la compagnie AIRASIA va prendre le contrôle de la compagnie nationale Malaysia Airlines, qui est en mauvaise santé. Une première dans l’histoire de l’aviation commerciale.

Avec une prise de participation de 20,5% du capital de Malaysia Airlines, l’opération consistant à un échange d’action d’une valeur de 364 millions de dollars (253 millions d’euros) n’a rien de spectaculaire, sauf que c’est Tony Fernandes qui prendra en charge la gestion de la compagnie.  La direction actuelle va démissionner. Le tout sous le regard bienveillant de l’Etat. Un détail intéressant pour l’investissement Formule 1 du millionnaire.

En effet, le fond souverain Khazanah Nasional Berhad – KNB –  (qui contrôlera toujours 48,8% de la compagnie) entrera dans le capital de Tune Air à hauteur de 10%. Ce fond est contrôlé par l’Etat malaisien et sera très intéressant à observer pour la suite. Cette prise de participation minoritaire, si elle n’est pas décisive, permet un mélange des genres étonnant. D’autant que Tune est un des principaux sponsors (35 millions d’euros selon le BusinessBook GP2011) de l’équipe Team Lotus et que KNB aura son mot à dire à l’avenir.

Avec Proton – Lotus et désormais indirectement avec  AIRASIA  – TUNE, la Malaisie est très présente en Formule 1. De même, cette opération permet à Tony Fernandes de revenir dans les bonnes grâces des dirigeants de son pays, suite à l’affaire Lotus vs Lotus du début de l’année.

Team Lotus – GE et le B2B

14 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

C’était dans l’air depuis quelques jours, Team Lotus annonce un accord majeur avec General Electric, présenté comme un accord de sponsoring indépendant de la commande de moteur d’avions par Tony Fernandes, via sa compagnie AIRASIA.

Notons que Tony Fernandes a mis en concurrence les deux géants du secteur : Général Electric et Pratt & Whitney pour fournir plusieurs centaine de réacteurs (pour environ 100 millions d’euros). Toutefois, aucun accord n’a été signé, cela reste juste une discussion. L’homme d’affaire semble aussi mettre la pression sur AIRBUS pour une commande de 150 A320.

Toutefois, notons que les pratiques commerciales dans le secteur aéronautique permettent de penser qu’il existe un accord parallèle. En effet, d’après les échos de la presse économiques, le secteur est coutumier des cadeaux et ristourne stratégique.

Depuis environ un mois, il était entendu que Tony Fernandes cherchait un accord autour de sa compagnie AIRASIA pour obtenir un accord majeur. Ce qui a été compliqué par les lois antis-corruptions anglaises (voir ici).

A partir de ce principe, il est possible que cet accord avec Général Electric comprend une réduction (40% peut-être) sur les moteurs, en échange d’une exposition sur la durée du contrat sur les Lotus. En guise de remerciement la société américaine fait donc du sponsoring qui est estimé à 6 millions d’euros par an.

Caterham – Team Lotus : les chiffres

8 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

D’ici un mois environ, Tony Fernandes présentera ses plans pour Caterham. Il est entendu que la marque apparaisse sur les T128 un peu à la manière d’Infiniti avec Red Bull Racing. D’ailleurs l’équipe AIRASIA tente de convaincre les autres équipes et les promoteurs de rebaptiser son équipe GP2 en Caterham-AIRASIA pour la course de Valencia.

Pourtant une question : quelle est le chiffre d’affaire de cette petite marque anglaise ?

L’an dernier, environ 500 voitures ont été construites dans le Surrey pour un chiffre d’affaire estimé à entre 15 et 20 millions d’euros annuels. Cette estimation est comparable à la marque Morgan (700 voitures et 30 m€ de chiffre d’affaire en 2009). Notons que la véritable héritière des Lotus 7 est bénéficière de quelques centaines de milliers d’euros depuis deux ans.

Caterham sera donc présent sur les Team Lotus, à hauteur de 0.5 millions d’euros maximum pour cette saison et presque 2 millions l’an prochain selon les rumeurs. Tony Fernandes renforcera ainsi son propre système de B2B pour financer son équipe.

Business : L’autre B2B de Team Lotus

11 mai 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Depuis quelques temps un argument économique est dressé par les pro Team Lotus contre Lotus Renault GP et surtout le système économique B2B mis en place par Genii Capital (voir ici pour en savoir plus). Les détracteurs indiquent que le système du fond luxembourgeois ne fait pas d’argent et reste une coquille vide.

L’autre argument est de dire que les principaux partenaires du système Genii Capital sont des sociétés en périphérie direct de l’équipe. Le dernier exemple est le rapprochement entre Proton et Genii Capital. Toutefois, l’argument ne tien pas la route,  cardu côté de Team Lotus, le succès économique est loin d’être évident.

Le BusinessBook GP 2011 (voir ici pour en savoir plus) indique un budget pour Team Lotus d’environ 73 millions d’euros. Mais, lorsque l’on regarde de plus près, nous découvrons que les sociétés de Tony Fernandes investissent au total près de 50 millions d’euros dans l’équipe.

AirAsia, Tune, EQ8, Naza Group et probablement Catheram d’ici Juillet contribuent au budget de Team Lotus. Une dépendance qui a augmenté par rapport à 2010 ou les sociétés en périphérie de Tony Fernnades investissaient l’équivalent de 37 millions d’euros (voir ici). Le modèle de Team Lotus s’inspirant en cela de Force India et Vijay Mallya qui est le principal commanditaire de son team. Une manière aussi de faire du B2B aussi…

[Fanaticf1] Quand Caterham vs Lotus rejoue l’histoire Lamborghini vs Ferrari

11 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Histoire F1

Il existe des histoires d’hommes et d’affaires dans l’industrie automobile basées sur une rivalité profonde. Tony Fernandes est de ceux-là. Propriétaire de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia et repreneur de Team Lotus, l’homme est en conflit ouvert avec Lotus Group, constructeur de voitures de sport anglais bien connu…
L’origine du grief est l’utilisation de la marque Lotus en Formule 1 pour l’essentiel. Tony Fernandes a racheté le petit constructeur anglais, Caterham. Héritier d’un ADN Lotus depuis 1973, en construisant sous licence la fameuse Seven.

Lire la suite de l’article sur www.Fanaticf1.com

GP2 – Team AirAsia deviendra Team Caterham AirAsia

27 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Tony Fernandes a confirmé que le nom de Caterham sera associé a son équipe GP2 Team Airasia pour la renommer : Caterham AirAsia.

Lors d’une interview pour le compte d’Autosport, Tony Fernandes a indiqué que la participation de Caterham allait être réelle en GP2 : « Je peux confirmer très clairement qu’il y aura une équipe Caterham en GP2 (…) Je dois vérifier les règlements pour renommer l’équipe car Caterham et AirAsia sont des sponsors. Donc, Caterham AirAsia serait le nom. »

Cette indication confirme l’analyse d’un sponsoring à terme de Caterham pour Team Lotus, en lieu est place d’un changement de nom.

Officiel : Team Lotus propriétaire de Caterham

27 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Caterham Cars Ltd appartient à 100% à Tony Fernandes. Le site internet Autocar indique l’homme d’affaire malaisien lui avait confirmé en exclusivité le rachat. Une annonce sera faite en Juillet, en marge du GP d’Angleterre.

Confirmant nos recherches samedi dernier sur ce rachat (voir ici). Cette reprise  est célébré par une série spéciale de la Seven à 25 exemplaires au couleur de Team Lotus.

« J’ai toujours voulu utiliser la Formule 1 pour entrer dans le commerce de voiture de sport. Nous avions espéré que ce soit avec Lotus, mais cela à horriblement mal tourné. J’ai regardé d’autres options et Caterham c’est présenté » indique sur Autocar, Tony Fernandes.

L’homme indique qu’il le choix de Caterham est aussi un symbole et qu’il va bâtir la marque Caterham et profiter pour la consolider.

Merci à Domino
Voir la vidéo officielle :

Tony Fernandes a racheté Caterham

23 avril 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Il y a deux jours ceci n’était qu’une rumeur, nous pouvons dire aujourd’hui que Tony Fernandes est le nouveau propriétaire de la marque Caterham.

Le 20 Avril, Team Lotus avait diffusé un communiqué indiquant que le 27 Avril, une nouvelle importante pour l’avenir de l’équipe allait être annoncée. Selon Autosport, le lendemain, cela pouvait être la reprise du constructeur Caterham (voir ici).

Après une recherche sur le site du registre du commerce de Londres, Compagnie Houses, il apparait que l’affaire a été conclue le 12 Avril dernier et que Mr Anthony Francis Fernandes est un des directeurs, avec un de ses associés de AirAsia, Kamarundin bin Meranun. Mettant fin au mandat de direction de Timothy Ingram-Hill qui étant en poste depuis une année environ.

Beaucoup d’observateurs pensent que ce rachat est une solution pour la perte (probable ou non) de l’exploitation du nom Lotus. Mais, le rachat de Caterham entre dans une logique. Il y a 18 mois environ, Fernandes avait tenté de racheter Lotus Group en vain.

Tony Fernandes et la théorie Ron Dennis

23 avril 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

En prélude du GP de Malaisie, Tony Fernandes avait indiqué qu’il allait s’inspirer pour l’avenir de Christian Horner et Ron Dennis pour sa stratégie de développement. (voir ici pour souvenir). A l’analyse était concentrée sur l’équipe de Formule 1 et un peu de spéculation. Mais, avec l’annonce du rachat de Caterham par Fernandes (voir ici), une autre hypothèse prend forme : le modèle économique.

Retour en Février 2009, Ron Dennis, directeur général de McLaren Group avait déclaré que l’idée d’un concept d’équipe indépendante, sans la participation d’un constructeur est anachronique.  Autrefois le précieux gardien du modèle indépendant avec participation minoritaire, Dennis a fait le choix du développement économique. Séparer de Mercedes-Benz, McLaren devient un constructeur de voiture de sport indépendant de l’équipe de Formule 1 et liée par un même groupe.

C’est cette idéologie économique que tente donc d’imiter Tony Fernandes en rachetant le constructeur anglais Caterham : Construire des voitures de sports « à l’ancienne et de niche » afin de devenir, à terme indépendant économiquement. Un résultat qui prend du sens, avec la réduction des coûts jusqu’en 2017. Actuellement, Tony Fernandes donne, via sa holding financière personnelle, 30 millions d’euros annuels pour Team Lotus. A terme, cette somme proviendra de Caterham.

Team Lotus vise le rachat de Caterham ?

21 avril 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Hier, Team Lotus a diffusé un communiqué indiquant que le 27 Avril, une nouvelle importante pour l’avenir de l’équipe allait être annoncée. Selon Autosport, cela pourrait être la reprise du constructeur Caterham.

Des sources ont révélé à Autosport que Team Lotus pourrait être sur le point de prendre le contrôle du constructeur Caterham. Permettant d’offrir un pied dans le monde de la voiture de sport de route. Aucun commentaire de Team Lotus suite à cette révélation.

Caterham a un lien certain avec la marque Lotus. Concessionnaire Lotus, ce garage a repris les droits de la Lotus Seven (S7) en 1973, après que Colin Chapman ne souhaitait plus voir cette voiture mythique dans sa gamme de future voiture de sport. La société anglaise a développée, avec le temps,  la conception de la Seven et en dispose du droit officiel de reproduction. Notons qu’elle va prochainement construire la première version de la Lotus Elise (1996-2000) sous son label.

Cette annonce d’Autosport relance la rumeur, datant que l’hiver,  d’un projet de voiture Team Lotus. A l’époque les échos parlaient d’un rapprochement avec Dallara (voir ici pour souvenir).

Le match Lotus Group vs Team Lotus se déplacera aussi sur coté de la voiture de route…

F1 – Fernandes et l’inspiration Horner et Dennis

13 avril 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

Le procès Lotus Group vs Tony Fernandes pour l’exploitation du nom Lotus sera connue d’ici une semaine selon les diverses informations. Toutefois, quelque soit la décision du juge de la Haute Cour de Londres, Tony Fernandes pose les base de son équipe et sa stratégie avenir. Le nom importe finalement peu.

Lors du Grand Prix d’Australie, l’homme d’affaire malaisien a déclaré qu’il va s’inspirer de Christian Horner et de Ron Dennis pour construire son équipe dans le futur. Deux exemples intéressants car complètement opposé sur le principe. Alors spéculons un peu sur l’avenir :

Si Fernandes s’inspire de Horner pour son équipe, cela signifie que Team Lotus disposera d’un jeune pilote issue de son programme jeune d’ici 4 ans environ et qu’ils gagneront des courses, avec Gascoyne à la direction technique et un moteur d’un constructeur client (autre que Renault,  dans la logique RBR qui n’a gardé son Ferrari qu’une année en 2006 pour changer en 2007). Spéculation précision le.

Si Fernandes s’inspire de Dennis pour son équipe, cela signifie qu’il envisage de faire revenir un champion du monde, gloire du passé (comme Lauda) en la personne de Kimi Raikkonen par exemple, puis lui adjoindre un pilote de talent, ayant débuté l’an dernier par exemple et qui c’est retrouvé sans volant à l’horizon 2013 pour 2014. Que Fernandes a remarqué un jeune pilote, plein de talent, dès 2013 pour le signer à l’horizon 2015 par exemple, mais qu’il n’aura qu’en 2018 et qu’il changera de moteur pour disposer de son propre bloc en 2013/2014 avec Porsche. Toujours de la spéculation…

Le Team Lotus de Fernandes, avec Mike Gascoyne ressemble beaucoup au début de McLaren avec Dennis-Barnard. Le duo de pilote (Trulli – Kovalainen) est solide et n’a rien à voir avec le premier duo RBR composée de David Coulthard, Christian Klien et Tonio Liuzzi en 2005 et 2006.

En toute spéculation, vous êtes plus Horner ou Dennis pour la future stratégie de Tony Fernandes ?

Sponsoring – les soucis de Team Lotus

6 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

« Nous devons élargir notre portefeuille de commanditaires, mais nous devons faire face à un procès et certains contacts nous ont abandonné. C’est tout simplement parce que les gens ne savent pas qui a raison et qui a tort dans cette affaire. C’est déroutant. Mais, cela change. Les gens commencent à réaliser qu’il importe peu de qui est votre nom, vous investissez sur des personnes et leurs façons de penser. » Analyse Tony Fernandes sur les problèmes de son team à démarcher des partenaires.

Il est vrai que Team Lotus dépend pour plus de 65% de l’investissement de l’homme d’affaire malaisien et de ses partenaires et que l’essentiel des sponsors sont en ligne direct avec ce pool de financement. Toutefois, Fernandes, en Janvier avait déjà dénoncé un prétexte pour ses échecs dans sa  recherche de sponsors.

Depuis avril 2010, le Royaume-Unis c’est doté d’un arsenal des plus rigide en matière d’anti-corruption. Une loi perturbant  les démarches du Team Lotus, comme l’avouait l’avocat de l’équipe, Jeremy Courtenay-Stamp. (voir ici pour souvenir). Au point de se dire que le sort semble s’acharner sur cette équipe dans sa recherche de sponsors.

Ou alors, est-ce déjà les limites financières de Tony Fernandes et de ses partenaires dans le soutien de l’équipe F1 ? Comme beaucoup d’équipes ayant postulé en Juin 2009 pour être présente en 2010, le dossier reposait sur un business plan sur trois années : Une année d’investissement, une année avec les droits TV et une année en autonomie financière pour pérenniser l’ensemble. Un modèle d’affaire qui ressemble beaucoup à ceux des équipes de football qui misent tout les ans sur les revenus de la Ligue des Champions,  qu’elles n’atteindront pas pour la majorité, creusant ainsi le déficit des comptes.

Dans le cas de Team Lotus, le temps presse. Il faut trouver des sponsors dès cette année pour l’an prochain. Le dialogue de Fernandes depuis un certain temps autour de « l’aventure humaine » explique sa manière de communiquer auprès de partenaires.

Un modèle d’affaire assez difficile à réaliser. Hormis Ferrari, McLaren, voir Williams qui restent des exceptions. Mercedes présente encore l’ancien modèle axé sur l’image d’un constructeur, Renault a sous-traité le sponsoring à Genii Capital sur une base de 40 millions d’euros annuels et Sauber se reconstruit autour d’un modèle qu’il a bien connu dans les années 90/2000. Notons que Red Bull et Toro Rosso sont encore dépendant de la marque de boisson énergisante depuis 2005 et 2006. Force India des sociétés de Vijay Mallya depuis 2008.

David Hunt soutient Team Lotus

27 mars 2011 | 10 commentaires
Catégorie : Actualités

Quelle surprise pour le Team Lotus que de recevoir un message de David Hunt, frère du champion du monde défunt et ancien détenteur du nom de l’équipe.

« C’est un week-end rempli d’émotions pour moi. Le voyage a été long et difficile et, comme beaucoup le savent, ce n’est pas encore tout à fait terminée, et c’est pourquoi je n’ai pas pu voyager à Melbourne pour assister à la course pour laquelle je me dédie depuis 1995, lorsque j’ai promis au personnel du Team Lotus et aux fans que nous le ramenerons en Formule 1. »

« Je tiens donc à remercier les nombreux fans de l’équipe Lotus dans le monde entier qui ont gardé la foi et m’ont encouragé au cours des années, et pour souhaiter à la nouvelle équipe Lotus, au personnel à la fois à Melbourne et à l’arrière au Royaume-Uni, qui sont maintenant chargés de créer un nouveau chapitre de la réussite dans l’histoire de la marque, le meilleur des succès pour ce week-end. »

« Quel que soit les questions juridiques sur son héritage 30 ans après sa mort, la course a été son amour, l’équipe Lotus le «joyau de la couronne» de son empire commercial, et la Formule 1 l’arène dans laquelle l’ensemble de ses qualités extraordinaires et le talent se sont le plus passionnément déclenchés et exprimés. »

Une déclaration qui tombe alors que l’affaire Team Lotus contre Lotus Cars bat son plein et qui voit la relation entre Tony Fernandes et David Hunt tendue (David Hunt s’exprime et Tony Fernandes répond)

Fernandes répond à Hunt

22 mars 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Tony Fernandes n’aurait pas payé le nom de Team Lotus, mais l’exploiterait sans vraiment en avoir le droit ? C’est ce que sous entends encore David Hunt, qui enfonce le clou dans le Daily Telegraph, hier.

Tony Fernandes a réagit sur son compte Twitter à trois reprises :

« Incroyable de voir comment la cupidité corrompt et transforme les gens en monstre. Alors je suis déterminé à rester Team Lotus. Jamais je n’ai été aussi déterminé. Les bons seront toujours vainqueurs. Je suis tellement impatient de faire des courses que je vais profiter de chaque minute. »

Pour ensuite enchainer :  » Je ne l’ai jamais dit, mais après tout ce que nous avons été soumis, nous méritons d’être le Team Lotus. Je suis tellement fier de chaque membre de l’équipe (…) Ils ont mis tant de travail avec acharnement en un an.  »

Pour ensuite conclure :  » Nous avons construit une équipe sur la confiance, la conviction et la passion. Cela vaut plus que toutes les personnes qui peuvent me donner de l’argent. Ses rêves et légendes qui sont faits. Nous l’avons fait pour les bonnes raisons.  »

Le jugement de l’affaire Lotus vs Lotus sera connu d’ici 10 jours, mais l’affaire Hunt- Fernandes remet de l’huile sur le feu de l’attitude de l’homme d’affaire malaisien avec l’exploitation des marques qu’ils utilisent.

F1 – Coup de froid de Hunt contre Team Lotus

21 mars 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Coup de froid entre Tony Fernandes et David Hunt. Alors que la Haute Cours de Londres va, d’ici quelques heures, définir l’avenir du litige entre les deux Lotus, le frère du champion du monde dénonce l’attitude de l’homme d’affaire malaisien, qui aurait modifié son accord.

« Lorsque nous avons organisés le retour de Team Lotus depuis 1995. J’ai fait une promesse à l’ancien personnel et aux fans pour le retour de la marque aux mains d’un digne gardien. Au début, j’avais de grands espoirs que Fernandes, Din et NASA allaient honorer leur mission. Cependant, il semble maintenant qu’ils ne sont pas aussi engagés pour l’avenir de Team Lotus, elle ne représente pas la même chez pour moi que pour eux. » lance David Hunt au Daily Telegraph qui explique que l’accord entre les deux parties a été modifié par Tony Fernandes qui est revenu sur cet accord.

Hunt indique qu’il est traité comme un ennemi car, les avocats de Tony Fernandes ont porté plainte en diffamation la semaine dernière contre celui qui leur à offert la marque Team Lotus sur un plateau d’argent. Finalement, Fernandes et ses associer, selon Hunt ne vise plus Lotus Group, mais lui et lui seul.

Hunt précise aussi que le juge Peter Smith, avait donné l’indication que lui, David Hunt, était probablement le mieux placé pour apporter un éclairage utile sur les questions de la cour. Malgré cela et un dossier en faveur de Fernandes, ce dernier aurait trouvé une excuse pour honorer l’accord entre les deux parties, changeant d’avis à la dernière minute au moment,  ou Hunt a fait beaucoup de travail en sa faveur. Fernandes, selon Hunt, tente de cette manière de renégocier en offrant de nouvelle garantie, franchement ridicule.

Update 21/03 – 11h55 : Team Lotus a rejeté ce matin dans le Daily Telegraph, les affirmations de David Hunt sur le contrat entre les deux parties. Selon l’équipe de Tony Fernandes, c’est Hunt qui cherchait à renégocier dans le but d’avoir plus d’argent…

F1 – Et si Fernandes perdait le droit de Lotus ?

24 février 2011 | 26 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

Simple idée. Imaginons que Tony Fernandes, le 21 Mars, perdent le droit d’exploitation de la marque Lotus (même Team Lotus) que se passera t’il pour l’homme d’affaire malaisien ? Quelques pistes existent et permettent de penser qu’il existe probablement des alternatives.

1Malaysia Racing Team

Le nom de la société mère, pourrait donc être la plus commune pour un changement de nom. Mais dans ce cas précis, Fernandes perdra une bonne partie des droits TV accordés par la FOA. Mais, sur le principe ce ne serait pas un changement de nom, car l’équipe se nomme de cette manière depuis fin 2009.

AIRASIA F1

Au départ, le projet autrement plus logique d’associer la compagnie aérienne du milliardaire malaisien à son équipe. D’autant que l’équipe de GP2 utilise déjà le nom de la société. Toutefois, pour la Formule 1, l’argument donné par des consultants en image est celui-ci : il ne faut pas associer une marque de compagne aérienne avec une discipline à risque. Les dommages collatéraux en image seraient importants en cas de problème.

Une vielle marque F1 ?

Pourquoi pas après tout. Tony Fernandes ayant fait revivre la marque Lotus, puis Team Lotus, il est possible qu’il puisse utiliser une ancienne marque de la Formule 1 pour continuer son aventure. Brabham est un exemple. En 2009, il y avait un projet avec Jack Brabham qui a été soumis à la FIA, via la société Formtech qui détient ses droits. En vain. Mais la marque est là. Tyrrell aussi pourquoi pas. Ross Brawn n’avait t’il pas hésité à nommer son équipe Tyrrell au lieu de Brawn GP  en 2009 ?

Cette dernière stratégie semble avoir notre préférence, étant donné les récentes déclarations de 1 Malaysia envers Proton. Cette dernière demande une compensation des droits FOM et des sponsors récoltés autour de l’équipe. Donc autour de la marque Lotus. Tony Fernandes avait aussi déclaré en 2010, que la marque « Lotus » était un atout inestimable pour une équipe qui débute. Faisant référence à Virgin Racing et Hispania Racing.

F1 – Tony Fernandes et le projet Team Lotus de route

23 février 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

Durant sa période d’exploitation de la marque Lotus Racing, Tony Fernandes a présenté une marque de boisson énergisante, utilisant la licence d’origine pour en faire un sous produit, la boisson LR8. Cette dernière (voir son histoire ici) a arrêté d’être utilisée comme marque le 7 Janvier 2011. Remplacée par le patronyme EQ8. Mais un autre détail, permet de penser que Tony Fernandes aime sortir des sentiers battus lorsqu’il s’agit d’exploitation de marque.

Peu de temps après l’annonce officielle de l’alliance Lotus Group – Renault F1 Team – Genii Capital, un bruit discret a été dévoilé par le journaliste Joe Saward. Nous sommes le 12 Décembre 2010. Dans l’idée de Tony Fernandes, Lotus Racing était une plate forme pour racheter à terme Lotus Group, principe qui a été perturbé par l’arrivée de Dany Bahar. C’est alors qu’arrive le projet Team Lotus.

Suivant la même logique, Tony Fernandes, souhaite concurrencer Lotus Cars en produisant des voitures de sports proche de l’actuelle Elise. Cette nouvelle marque qui pourrait utiliser la base de la KTM XBow (conçue par Dallara) selon les rumeurs, aura pour marque : Team Lotus Lion, selon les indications, mais il existerait d’autres noms. Un nouveau dérivé de licence donc (qui lui appartient dans ce cas précis).

Team Lotus souhaite donc construire des voitures pour surfer sur l’héritage de Lotus avec l’Elise et ouvrir d’autres marchés en Asie.

F1 – Tony Fernandes et la boisson LR8…

22 février 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

La guerre médiatique et judiciaire entre Tony Fernandes et le Lotus Group offre au milliardaire malaisien une plate-forme favorable. Toutefois, nous avons découvert plusieurs méfaits qui ne sont pas au crédit du patron de Team Lotus. Une des causes de l’arrêt de la licence Lotus Racing.

Lorsque que l’accord entre Lotus Group et Tony Fernandes c’est matérialisé à l’automne 2009,  pour une période de cinq années, le visa d’exploitation concernait uniquement la marque Lotus Racing, avec autorisation d’établir des produits dérivés, sur la base de cette marque.

5 avril 2010, une nouvelle marque de boisson énergisante est lancée en Malaisie. La boisson officielle de Lotus Racing : LR8. L’événement, organisé au Hard Rock Café de Kuala Lumpur auquel Jarno Trulli et Heikki Kovalainen ont assisté,  était une jolie fête.

Le nom de la boisson est simple à comprendre : LR pour Lotus Racing et le 8 signifie les huit ingrédients naturels utilisés dans le produit, mais aussi un hommage à Jim Clark (?). Une démarche intéressante sur le principe, sauf que…

Sauf que LR8 est une marque indépendante de Lotus Racing qui a été déposée le 30 Mars 2010 au registre des marques anglaises et qui n’a rien à voir avec le groupe anglais qui a accordé la licence. Notons que la marque à une durée de 10 ans, jusqu’en 2020. Il est aussi à signaler que le design vert et jaune de la canette est aussi déposée et s’inspire largement de la livrée des Lotus de Tony Fernandes de 2010/2011.

Un détail qui expliquerait les problèmes d’exploitations de licence de la marque Lotus entre les deux parties.

F1 – Proton refuse de donner 44M€ à Fernandes

17 février 2011 | 8 commentaires
Catégorie : Actualités

Nouvelle bataille de chiffre et de communication entre Lotus Group/Proton et Tony Fernandes à propos du règlement de l’affaire sur l’exploitation de la marque Lotus à terme et en Formule 1. La semaine dernière, l’homme d’affaire malaisien avait annoncé que le constructeur anglais et son propriétaire puis avait proposé 7 millions d’euros pour régler le problème.

C’est au tour de Proton d’annoncer que Tony Fernandes demanderait pour toute contre partie à cette affaire la somme comprise entre 28 et 44 millions d’euros. Sommes correspondant au manque à gagner sur l’impact de la marque Lotus sur ses partenaires et sur la compensation des droits TV FOM touchée par l’équipe sous le nom de Lotus Racing et qui seront perdue en cas de changement de nom. Une proposition qui a été refusée par Proton : « Impossible de quelques manières possible que 1 Malaysia Racing Team nous obligent à compenser un problème qu’ils ont causé. »

La question qui sera entérinée le 21 Mars prochain sera justement de savoir « qui a causé cette situation ? »

Déjà, durant l’hiver, Tony Fernandes, lors des premières médiations organisé par l’ancien dirigeant du pays et toujours influent,  Dr Tun Mahatir avait réclamé la somme de 60 millions d’euros, qui représentait à l’époque son investissement dans l’équipe durant l’année 2010. Rappelons que l’homme d’affaire a investit à « titre personnel » environ 37 millions d’euros dans le développement de l’équipe.

F1 – Fernandes refuse 7M€ de Proton

13 février 2011 | 16 commentaires
Catégorie : Actualités

L’affaire Lotus vs Lotus offre une nouvelle démarche assez intéressante. Lors de la précédente séance au tribunal le 24 Janvier, le juge avait indiqué qu’il fallait un autre procès (21 Mars) et  un accord possible entre les deux parties d’ici là. Tony Fernandes a annoncé qu’il avait rejeté une offre de Lotus Group de 7.1 millions d’euros afin de régler le problème d’utilisation de la marque Lotus.

« Il y avait environ 7 millions d’euros pour régler le problème, hors procès. Bien sûr, je tiens à y mettre fin, mais la proposition par une société comme Proton aurait ruiné l’entreprise. Nous ne pouvions pas l’accepter » annonce ironiquement Fernandes à l’AFP.

« Nous n’avons jamais créé cette situation. Nous avons eu une entente de 5 ans avec Lotus Group. Proton a pensé qu’ils pouvaient nous intimider. Nous avons, honnêtement travaillés dur pour faire revivre le nom de Lotus en Formule 1. » lance le patron de Team Lotus.

Notons que durant l’hiver, Fernandes avait demandé 60 millions d’euros  à Lotus Group/Proton pour dédommagement de la saison 2010. Refus rapide du constructeur malaisien.


Page 2 sur 3123


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu