Naviguer : Accueil >

F1 2012 – Grand Prix de Chine – Les histoires du Samedi

14 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Grand Prix

Red Bull sur le GP Australie 2012 - @Iconsport

Ce samedi, le paddock du Grand Prix de Chine de F1 2012, offre, malgré les restrictions des communications dans l’Empire du Milieu quelques petites histoires intéressantes. En marge de la première pôle-position de Nico Rosberg pour le compte de Mercedes AMG, qui renoue avec cette place après 57 ans, devant son équipier Michael Schumacher et l’étonnant japonais sur sa Sauber, Kamui Kobayashi, il y aussi eu la piètre qualification de Sébastian Vettel, le retour du Grand Prix de France et la réaction des médias télévisuels après la confirmation du GP de Bahreïn.

Découvrir la suite de l’article sur Sportune.fr en cliquant ici

Mercedes, Hamilton, Schumacher, Alonso et Vettel

30 mars 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Transferts

Alors que le contrat de Nico Rosberg a été prolongé jusqu’en 2015. Le choix du second pilote est toujours d’actualité chez Mercedes AMG F1. Michael Schumacher est une priorité, mais il existe d’autre piste, comme Lewis Hamilton, Fernando Alonso, voir plus lointain, Sébastian Vettel. Norbert Haug parle à SportBild de ses possibilités de manière intéressante.

A propos de Lewis Hamilton : « Le rumeur que Lewis Hamilton remplacera Michael, je la rejete de la main. Ce n’est qu’un bruit. Lewis a été et est un pilote Mercedes. Mais, il n’existe pas d’accords ou de conversations dans cette direction. »

A propos de Michael Schumacher : « J’ai plutôt actuellement comme priorité de faire faire transformer la vitesse en qualification de la W03 en course et ensuite j’entrerais en discussion avec Schumacher. »

Concernant Fernando Alonso : « Pas de polémique entre Ferrari et nous, mais Fernando à un contrat très long terme avec Ferrari. Nous ne sommes certainement pas dans l’objectif d’être une caisse enregistreuse pour pilote. »

Enfin, concernant Sébastian Vettel : « Nous avons un bon contact mutuel. Sébastian est en de bonnes mains avec Red Bull, il est un modèle de développement des jeunes pilotes Red Bull et il est juste envers l’équipe. »

Il est intéressant de constater que Haug trouve un argument pour chacun des remplaçants de Michael Schumacher. Lewis Hamilton est un pilote Mercedes, mais aussi et surtout un pilote McLaren et visiblement cela indique que l’avenir entre le constructeur allemand et l’équipe anglaise continuera d’exister en commun. Pour le bonheur de la marque à l’étoile.

Le cas Alonso est intéressant, car Mercedes ne souhaite pas de conflit politique avec Ferrari, ce qui signifie aussi que le champion du monde espagnol est stratégique pour l’équipe italienne. Enfin, cela signifie que Mercedes ne souhaite pas débourser des dizaines de millions pour un pilote comme Alonso. Le prochain contrat du pilote ibérique sera de 25 millions d’euros avec Ferrari, trop coûteux pour un constructeur qui souhaite maitriser ses coûts.

Enfin, Vettel est un cas à part. Un rêve de Mercedes qui discrètement tente de mettre en place des liens d’avenir. Tout en saluant la fidélité du double champion allemand envers Red Bull. De la diplomatie médiatique, cachant la réelle volonté. En cela, Vettel est le vrai et unique objectif de Haug à long terme (pas pour 2013, mais 2014 ou 2015). Notons que le salaire de Vettel pour 2013 et 2014 sera fixé autour de 15 ou 16 millions d’euros. Soit une cible accessible pour Mercedes.

GP Malaisie 2012 – Incident entre Vettel et Karthikeyan par Liuzzi

28 mars 2012 | 9 commentaires
Catégorie : Analyses, Grand Prix, Management

« Concombre », « Cornichon » vous avez probablement lu en début de semaine. Ce terme provient de la bouche de Sébastian Vettel envers le pilote indien Narain Karthikeyan après le GP de Malaisie. Plusieurs voix  en Allemagne, via L’Express, Bild et Di Welt, mettent la pression sur la Fédération afin d’établir une sanction envers le double champion du monde allemand, car Vettel a enfreint le nouveau code de conduite mis en place par le président Jean Todt.

Toutefois, alors que le débat est de savoir qui est en cause. Sur le webzine grec, GoCar.gr, le pilote italien Tonio Liuzzi livre son avis sur la question : « Sébastian a accusé Narain après la course, mais vous devriez voir la scène avec soin. Tous les deux sont responsables de l’incident. Ils étaient proche l’un de l’autre, mais il ne faut pas blâmer seulement Narain. Pour être honnête, c’était du 60/40 pour Sébastian. C’est un incident de course et personne ne devrait être pénalisé. »

Source GoCar.gr

F1 – Liste des pilotes les mieux rémunérés en 2011

8 mars 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Listes


Pilotes de F1 les mieux rémunérés sur 2011 par Sportune
En Avril, le livre annuel du business de la F1, le Business Book GP, nous dévoilera les rémunérations des pilotes pour l’année 2012. Mais, Sportune vous dévoile en avant première les évaluations des revenus pour la saison 2011. Une évaluation basée sur le salaire des pilotes, les primes, ainsi que les revenus publicitaires. Pour la troisième année consécutive c’est Fernando Alonso qui truste la plus haute marche du podium, devançant le vétéran Michael Schumacher et l’Anglais Lewis Hamilton.

Double champion du monde 2010 et 2011,Sébastian Vettel cumule un total de 18,5 millions d’euros pour l’année dernière. La plus belle progression est à mettre au crédit de Jenson Button qui capitalise parfaitement son transfert chez McLaren et émarge à un total de 14,1 millions d’euros. Reste que le trio est en baisse par rapport à 2010. Fernando Alonso a gagné 5 millions d’euros de moins par exemple, tandis que Michael Schumacher et Lewis Hamilton ont perdu environ 4 millions d’euros par rapport à l’an dernier. La faute à des contrats publicitaires réduits et des produits dérivés moins vendeurs.

Notons que sur 26 pilotes ayant participé au championnat du monde 2011, un total de 8 sont des pilotes étant liés à un budget ou un sponsoring. Empêchant de réellement savoir leurs revenus avec précisions. La liste se contente donc de 18 pilotes qui touchent un salaire.

La grille complète des revenus des pilotes en 2011

1 – Fernando Alonso : 35 millions d’euros

2 – Michael Schumacher : 31 millions d’euros

3 – Lewis Hamilton : 29.5 millions d’euros

4 – Sébastian Vettel : 18.5 millions d’euros

5 – Jenson Button : 14.1 millions d’euros

6 – Nico Rosberg : 12.2 millions d’euros

7 – Felipe Massa : 12 millions d’euros

8 – Mark Webber : 9 millions d’euros

9 – Jarno Trulli : 4.5 millions d’euros

10 – Heikki Kovalainen : 3.5 millions d’euros

11 – Rubens Barrichello : 2.7 millions d’euros

12 – Nick Heidfeld : 2.5 millions d’euros

13 – Timo Glock : 2.2 millions d’euros

14 – Kamui Kobayashi : 1.3 millions d’euros

15 – Adrian Sutil : 1.1 millions d’euros

16 – Jaime Alguersuari : 0.8 millions d’euros

17 – Sébastien Buemi : 0.4 millions d’euros

18 – Tonio Liuzzi : 0.2 millions d’euros

Quand Alonso fait le remake de Schumacher

19 janvier 2012 | 13 commentaires
Catégorie : Analyses

« Lewis est très rapide, agressif, totalement concentré. Il est intéressé par la victoire et seulement ça. Rien d’autre. Sébastian Vettel est un pilote vraiment talentueux, mais n’est pas encore tout à fait à ce niveau-là. Je sais qu’il est double champion du monde, mais il est encore un peu en dessous de Lewis. » lance comme une boule de neige Fernando Alonso à Madona di Campiglio lors de la manifestation Wroom.

Fernando Alonso ou l’art de mettre la pression sur un rival, en le dévalorisant dans la presse. En réalité, le double champion du monde espagnol met la pression à son rival historique, Lewis Hamilton, en indiquant qu’il est le meilleur et dévalorise Vettel sur sa jeunesse et l’expérience, alors qu’il a un palmarès équivalent en titre au pilote Ferrari. Un coup double médiatique qui pourrait toutefois se retourner contre l’espagnol.

Alonso tente par cette sortie médiatique de jouer sur l’égo d’Hamilton et de réduire Vettel à une voiture dominatrice. Une manœuvre risquée, qui démontre une fébrilité et déjà le nom des rivaux du pilote Ferrari en 2012.

Par le passé, Michael Schumacher avait déjà fait la même sortie médiatique en 2000, indiquant que Mika Hakkinen était comme lui à l’époque double champion du monde, mais qu’il était inférieur en talent par rapport à un Jacques Villeneuve. Le résultat ? L’histoire nous explique que Schumacher gagnera son troisième titre et débutera une domination sans partage sur la Formule 1, tandis que Hakkinen quittera discrètement la Formule 1 deux ans plus tard et que Jacques Villeneuve n’a plus rien gagné depuis lors.

Reste à savoir si le parallèle sera équivalent pour Fernando Alonso.

F1 – Liste des primes pilotes en 2011

8 décembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Listes

En plus des salaires, les pilotes touchent des primes de résultat qu’ils cumulent. (Voir : liste des salaires 2011 des pilotes). Voici une évaluation des primes touchées par les pilotes de Formule 1en 2011. Le changement de réglementations en matière de point a boulversé certaines évaluations, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de (NC – Non Communiqué) .  (Pilotes ayant réalisés une saison complète).

En millions d’euros :

  • 1 – Sébastian Vettel  : 5.5 M€
  • 2 – Jenson Button : 2.1 M€
  • 3 – Mark Webber : 500.000 €
  • 4 – Fernando Alonso : 0
  • 5 – Lewis Hamilton : 2.1 M€
  • 6 – Felipe Massa : 1.2 M€
  • 7 – Nico Rosberg : 2.67 M€
  • 8 – Michael Schumacher : 5.32 M€
  • 9 – Adrian Sutil : 84.000 €
  • 10 – Vitaly Petrov : NC
  • 12 – Kamui Kobayashi : 60.000 €
  • 13 – Paul di Resta : NC
  • 14 – Jaime Alguersuari : NC
  • 15 – Sébastien Buemi : NC
  • 16 – Sergio Perez : NC
  • 17 – Rubens Barrichello : 0
  • 18 – Pastor Maldonado : NC
  • 19 – Jarno Trulli : 0
  • 20 – Heikki Kovalainen : 0
  • 21 – Tonio Liuzzi : NC
  • 22 – Jêrome d’Ambrosio : NC
  • 23 – Timo Glock : NC

Une caméra dans le casque à l’avenir

6 décembre 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Media

Le concept a été testé durant le Grand Prix du Brésil, mais n’a eu aucun impact visuel à la télévision. Sébastian Vettel a piloté l’intégralité de la course avec une caméra dans son casque. Pourtant, aucunes images n’ont été diffusées. La faute à un système qui n’est pas encore fiable, comme le précise le double champion du monde allemand : « Je ne sais pas, il semble assez fragile. Il est secoué ».

C’est un défi pour les équipementiers casques. En conséquence, la caméra dans le casque de Vettel n’a été active que durant les Essais libres et non durant la course. La raison principale est que les vibrations causent un déficit de résolution d’images. De plus, le choix du pilote n’est pas des plus judicieux. Avec humour Vettel précise qu’aussi avoir des images d’un mec en tête d’une course, ou il ne se passe rien « peut-être un peu fatiguant ». L’intérêt sera donc de mettre ce système dans le milieu de la grille, ou la bagarre est plus intense.

La caméra de pèse que 10 grammes et ne représente pas une gêne. Pour 2012, d’autres opérations sont prévues par l’équipementier ARAI. Mais tout dépendra du pilote. Car beaucoup ne souhaitent pas avoir un objet de 10 grammes dans leurs casques.

Pourtant les images pourraient être saisissantes. Il suffit de voir le tour d’Ayrton Senna en 1991 à Monaco (vue des millions de fois sur Youtube) qui a été une des premières avec une qualité « Inside » sur un tour complet, pour se rendre compte que prendre le point de vue du pilote, directement dans le casque, serait encore plus incroyable.

Bourdais, Vettel et l’implication en F1

7 novembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Le passage de Sébastien Bourdais en Formule 1 a été bref et une grande déception. Tout a été raconté sur l’épisode. De la capacité de développement de l’équipe Toro Rosso, à sa relation avec Gerhard Berger, en passant par le talent de Sébastian Vettel. Mais le pilote français donne une version intéressante : le degré d’implication.

Dans AutoBild Motorsport, le pilote Peugeot en endurance explique que Vettel est un pilote d’instinct, qui n’avait aucune difficulté à extraire le maximum de sa monoplace et qu’il n’est pas étonnant qu’ayant une machine ultra compétitive il soit devant. Mais en regardant en arrière, Bourdais reconnaît encore un autre aspect du talent de Vettel :

« Nous avons tous les deux eu des problèmes avec l’équipe, car les mécaniciens parlaient peu l’anglais. Pour moi, c’était pire, car j’ai de la famille à la maison et je n’avais pas voulu perdre le peu de temps libre que j’avais pour apprendre l’italien. Sébastian a investi ce temps et son énergie et pouvait donc mieux communiquer avec l’équipe. »

Bourdais pense que l’ère Vettel sera plus importante que l’ère Schumacher entre 2000 et 2004 et reste content de son job chez Peugeot. Toutefois, il a nié tout programme 2012 en IndyCar.

Sébastian Vettel, l’homme qui valait 51 millions d’euros

26 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Les pilotes de Formule 1 sont des sportifs ayant de très grandes valeurs commerciales et médiatiques. Pour le compte du webzine Sportune, Tomorrownewsf1 et son fondateur Marc Limacher, ont offert leurs expertises dans l’établissement d’un classement annuel. Considèrent un sportif comme une véritable marque.

Malgré  un salaire de 8 millions d’euros en 2011, Sébastian Vettel est le pilote le plus « bakable » du monde, juste devant Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Le champion du monde 2010 et 2011 pointe dans le classement Sportune/Tomorrownewsf1,  à la 8ème place avec une valeur commerciale de 51 millions d’euros.

Un bon investissement pour Red Bull, qui parraine la carrière du jeune homme et qui a investit un total de 15 millions d’euros, depuis les débuts du jeune allemand.

Notons que Lewis Hamilton est 9ème du classement avec 50,5 millions d’euros, Fernando Alonso 14ème avec 40 millions d’euros, Jenson Button pointe à la 19ème place avec 36 millions devant Michael Schumacher 25ème avec 21,5 millions d’euros

La surprise du classement provient de Nico Rosberg, 15ème du classement avec une valeur commerciale de 36,6 millions d’euros, essentiellement dû à son salaire important chez Mercedes GP et à ses bons résultats face à son équipier septuple champion du monde. L’allemand cumule aussi des sponsors personnels aussi importants que Vettel, ce qui explique sa présence dans le classement. Il est le seul pilote n’ayant pas gagné de titre de champion du monde à être présent dans le classement.

Voir le classement Sportune/Tomorrownewsf1 complet en cliquant ici

Lebron James, Messi…: Top 25 exclusif des sportifs les plus bankable !

22 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Sportune publie ce vendredi son classement annuel des sportifs ayant la plus forte valeur commerciale en 2011, autrement dit les plus bankable du monde ! En partenariat avec le site sportune.fr et Tomorrownewsf1.com  nous avons comparé la puissance financière de chaque sportif en les considérant comme de véritables marques. « Notre étude prend en compte les revenus des sportifs, détaille Marc Limacher, fondateur de tomorrownewsf1.com et à l’origine de l’étude. Nous ajustons ensuite ce chiffre de base avec des coefficients représentant différents critères: la performance sportive du champion sur les trois dernières années, mais aussi la visibilité de son sport dans le monde et sa puissance médiatique. »

Cliquez ici pour voir le classement complet

Les 5 sportifs les plus bankable du monde valent plus de 60 millions d’euros !

Le joueur de basket NBA, Lebron James, arrive ainsi en tête de notre Top 25. La marque Lebron est estimée à 94 millions d’euros. Le footballeur du FC Barcelone, Lionel Messi, prend la deuxième place avec 82 millions d’euros, alors que le basketteur Kobe Bryant et le footballeur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, suivent dans la hiérarchie. Au total, 4 champions de football et 4 stars de la NBA intègrent les 25 premières places. Le sport le plus représenté est en fait la Formule 1. Emmené par Sebastian Vettel, le paddock place six de ses représentants dans le Top 25.

Un seul Français dans le Top 25: Sébastien Loeb

A noter la présence d’un seul Français, le pilote de rallye Sébastien Loeb. Les footballeurs tricolores sont plombés par leur manque de résultats sportifs pour concurrencer les grandes stars internationales en terme commercial. On aurait pu penser que nos représentants NBA, Tony Parker ou Joachim Noah puissent se hisser dans cette liste prestigieuse. Pour le premier, les résultats de son club, les San Antonio Spurs, sur les trois dernières saisons sont insuffisants. Pour le 2e, membre des Chicago Bulls, son éclosion au plus haut niveau est encore trop précoce.

La joueuse de tennis Maria Sharapova (20 millions d’euros), les footballeurs Fernando Torres et Zlatan Ibrahimovic (21 et 20,5 millions d’euros), ou encore le pilote moto Casey Stoner (20 millions d’euros) arrivent aux portes de notre Top 25.

Découvrez en détail et en chiffre l’ensemble de notre classement en collaboration avec le site Sportune.fr

Sébastian Vettel est une nouvelle fois champion du monde

9 octobre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Troisième du Grand Prix du Japon, Sebastian Vettel est mathématiquement assuré du titre 2011 et devient donc le plus jeune double champion du monde de l’histoire.

L’émotion était une nouvelle fois au rendez-vous pour l’Allemand, qui a tenu à rendre hommage à tous les membres de l’équipe Red Bull.

« Un bon résultat aujourd’hui encore pour gagner le championnat ici, c’est fantastique. Il y a tellement de choses qu’on veut dire dans ces moments-là, mais c’est difficile de se rappeler de tout. Je suis juste reconnaissant à tous les membres de l’équipe », a-t-il confié à sa descente du podium.

« Nous avons tellement de gars, ici sur le circuit et à Milton Keynes, tous les jours, pas seulement vendredi mais aussi samedi et dimanche, et de lundi à vendredi, qui travaillent dur chaque jour pour des points et pour le championnat. »

« Il y a tellement de monde. Il est difficile de les nommer tous, mais celui qui ressort du lot est celui avec qui j’ai passé le plus de temps, mon entraîneur Tommy Parmakoski. C’est lui qui m’a empêché de penser à des choses qui étaient hors de notre contrôle. »

Vettel a tenu à souligner que l’émotion de ce deuxième titre était tout aussi forte que celle de l’année dernière, même si les circonstances étaient bien différentes.

« Le plus dur est de gagner après avoir gagné l’année dernière. Nous avons gagné le championnat, c’était tellement serré et nous étions tellement heureux, même en sachant comment faire vous ne pouvez pas oublier tout ça. Je n’aurais pas pu faire ça tout seul. C’est aussi déconcertant que le premier, je dois dire. J’ai du mal à trouver les mots. »

« L’année a été longue, nous avons eu une année fantastique, et le plus beau est qu’elle n’est pas encore finie », a-t-il conclu.

A chaud, son patron Christian Horner commentait : « C’est incroyable. Ce fut une bonne course. Nous aurions adoré gagner mais Sebastien est champion du monde. Il a magnifiquement piloté et le mérite amplement. Ce fut une année merveilleuse et Seb peut être fier de ce qu’il a fait. C’est simplement phénoménal. »

Source  : NextGen Auto

Red Bull vise une prolongation record pour Vettel jusqu’en 2016

5 octobre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Transferts

Avec le renouvellement de Jenson Button jusqu’en 2014 avec une option pour 2016, le précédent contrat de Fernando Alonso, lui aussi devant courir jusqu’en 2016 et le futur contrat entre Lewis Hamilton et McLaren, qui va se dessiner dans les prochaines mois. La prolongation jusqu’en 2014 de Sébastian Vettel chez Red Bull Racing semble un peu limite. Une situation qui risque rapidement de changer cet hiver.

Selon Helmut Marko, dans Sport Bild, RBR discute avec Vettel pour prolonger (via option) le contrat jusqu’en 2016, s’indexant ainsi avec le contrat Renault Sport F1. En effet, l’accord, annoncé en début de saison, n’était qu’une anticipation en cas de contrat moteur en 2013. Les moteurs ayant été retardés en 2014, la prolongation est donc dans les tuyaux.

Il semblerait que le salaire de Vettel sur la période 2015/2015 serait très « impresionnant » selon les dires du pilote allemand, qui semble séduit par le projet. Une manière aussi de protéger son champion des griffes de Ferrari à l’avenir.

La prolongation jusqu’en 2016 du contrat devrait être annoncé cet hiver.

F1 – Liste cumul des salaires pilotes (update 2011)

28 septembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Listes

Voici la liste du cumul des salaires (brut, sans primes et produits annexes) des pilotes de Formule 1 actuellement sur la grille depuis le début de leur carrière :

En millions d’euros :

  • Michael Schumacher : 261 millions d’euros (depuis 1991)
  • Fernando Alonso : 150 millions d’euros (depuis 2001)
  • Jenson Button  : 99 millions d’euros (depuis 2000)
  • Rubens Barrichello : 81.2 millions d’euros (depuis 1993)
  • Felipe Massa : 66 millions d’euros (depuis 2002)
  • Lewis Hamilton : 61 millions d’euros (depuis 2007)
  • Jarno Trulli  : 61 millions d’euros (depuis 1997)
  • Nick Heidfeld : 40 millions d’euros (depuis 2000)
  • Mark Webber : 39.2 millions d’euros (depuis 2002)
  • Nico Rosberg : 26 millions d’euros (depuis 2006)
  • Heikki Kovalainen : 13.5 millions d’euros (depuis 2007)
  • Sébastian Vettel : 12.7 millions d’euros (depuis 2007)
  • Timo Glock : 7 millions d’euros (depuis 2008)
  • Adrian Sutil : 1.6 millions d’euros (depuis 2007)
  • Kamui Kobayashi : 1.5 millions d’euros (depuis 2009)
  • Tonio Liuzzi : 1.4 millions d’euros (depuis 2005)
  • Sebastien Buemi : 1.2 millions d’euros (depuis 2009)
  • Vitaly Petrov : 0.9 millions d’euros (depuis 2010)
  • Jaime Alguersuari : 0.9 millions d’euros (depuis 2009)

source BusinessBookGP 2011

Vettel : l’objectif 2015 de Ferrari et Mercedes GP

27 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif, Transferts

L’année 2015 est déjà sur les tablettes de deux équipes de Formule 1. La fin du contrat Red Bull Racing de Sébastian Vettel attire les convoitises de Ferrari et de Mercedes -Benz, qui débute déjà leurs numéros de séduction avec pour objectif d’obtenir les services du futur grand pilote de la Formule 1.

Le futur double champion ne le cache pas et l’annonce ouvertement à la presse allemande et italienne qu’il hésitera probablement entre Ferrari et Mercedes pour après 2014. Le plan de carrière est déjà en place, Vettel a bien compris que Red Bull Racing est sur une bonne lancée et qu’il est sur le point de marquer l’histoire jusqu’en 2014. En interne, l’objectif secret et de gagner tous les titres jusqu’en 2014, soit 5 d’affilé. Mais ensuite ? Vettel restera t’il ? Toute la question est là.

Le contrat 2014 du pilote allemand dispose d’une clause de sortie en cas de mauvais résultats de l’équipe autrichienne. A savoir, s’il ne termine pas dans le top 3 ou avec un minimum de 2 victoires par saison. Ce qui laisse entrevoir une porte de sortie tous les ans pour ses concurrents qui rêvent de voir Vettel. Mais l’allemand pourrait bien faire sauter la banque.

Selon des analystes, Vettel pourrait, s’il va chez Ferrari et Mercedes GP toucher un salaire équivalent aux prestations de Kimi Raikkonen entre 2007 et 2009 à savoir un salaire de 40 millions d’euros annuels. Ce qui laisse entendre une grande bataille pour obtenir les faveurs du prodige. L’opération séduction se prépare aujourd’hui.

La proposition incroyable de Ferrari à Newey

2 septembre 2011 | 12 commentaires
Catégorie : Transferts

« Sébastian possède un grand talent et a la capacité de résister à la pression. Beaucoup de pilotes rêvent de piloter pour Ferrari et Sebastian y serait clairement accueilli à bras ouverts. Un jour, cela pourrait arriver. Si vous ne pilotez pas pour Ferrari, votre carrière n’est pas totalement achevée. » lance au espagnol Fernando Alonso dans SportBild, après le GP de Belgique. Une petite déclaration qui fait échos à une manœuvre importante de la Scuderia Ferrari autour d’Adrian Newey.

Lorsque le 14 Mars 2011, Red Bull Racing a annoncé le renouvellement de 50 personnes importantes dans le team, jusqu’en 2014. Le nom d’Adrian Newey était stratégique. L’ingénieur anglais touchera un salaire de 9 millions d’euros annuels de 2012 à 2014. Un record. Toutefois, dix jours plus tard, la BBC a annoncée que la Scuderia Ferrari a tentée, par deux fois en 2010, de sonder Newey  pour explorer l’idée d’un transfert. Mais sans aller au point de discuter du salaire.

Un échec qui ne semble pas avoir résigné l’équipe italienne. Une rumeur étonnante à SPA Francorchamps faisait état d’une offre mirobolante de l’équipe italienne à Newey. Un chèque de 20 millions d’euros de salaire annuels. Refusé par l’ingénieur anglais. Ce contrat disposait d’une clause de précontrat offrant 3 millions d’euros annuels de 2012-à 2014, pour ensuite venir chez Ferrari en 2015.

Sachant que le contrat Red Bull Racing de Sébastian Vettel est indexé sur celui d’Adrian Newey dans le temps, la Scuderia Ferrari tente d’obtenir les deux à l’horizon 2015.

Liste des salaires pilote 2011

7 juillet 2011 | 12 commentaires
Catégorie : Listes

Comme chaque année, TomorrowNewsF1 vous dévoile la liste des salaires des pilotes. Voici ceux estimés pour  l’année 2011 (Source : BusinessBookGP2011 – commandez le en cliquant ici)

  • 1 – Fernando Alonso  : 30 M€
  • 2 – Lewis Hamilton  : 16M€
  • 3 – Felipe Massa :  10M€
  • 4 – Jenson Button  : 10M€
  • 5 – Michael Schumacher  : 8M€
  • 6 – Nico Rosberg : 8M€
  • 7 – Sebastian Vettel : 8 M€
  • 8 – Mark Webber – 8 M€
  • 9 – Jarno Trulli : 3M€
  • 10 – Heikki Kovalainen : 3M€
  • 11- Rubens Barrichello : 2.2M€
  • 12 – Nick Heidfeld : 2 M€
  • 13 – Timo Glock : 2M€
  • 14 – Adrian Sutil : 1M€
  • 15 – Kamui Kobayashi : 1M€
  • 16 – Vitaly Petrov : 0.5M€
  • 17 – Sebastien Buemi : 0.4M€
  • 18 – Jaime Alguersuari : 0.4M€
  • 19 – Nairain Kathikeyan : 0.25 M€
  • 20 – Sergio Perez  0.2M€
  • 21 – Paul di Resta : 0.2M€
  • 22 – Tonio Liuzzi : 0.2M€
  • 23 – Pastor Maldonado : 0.2M€
  • 24 – Jerome D’Ambrosio : 0.2M€

Vettel statistiquement met la pression sur Hamilton

27 juin 2011 | 8 commentaires
Catégorie : View

La victoire de Sébastian Vettel lors du Grand Prix d’Europe de Valencia est très importante statistiquement car elle permet au pilote champion du monde 2010 de devancer Lewis Hamilton d’une victoire (16 contre 15).

L’autre aspect le plus intéressant et que Vettel est désormais , avec 22 pôles,  le second pilote derrière Schumacher actuellement actif le plus rapide sur un tour.

Enfin, le champion du monde 2010 cumul un total (après le GP d’Europe 2011) de 567 pts, très proche de Kimi Raikkonen (579) et surtout de Lewis Hamilton (597) et Button (650 pts). Fernando Alonso dépassera les 1000 pts cette année (918 à ce jour).

Il n’est pas impossible que Vettel devienne le 3ème pilote en termes de point au terme de la saison. Ainsi qu’un brillant pôleman (n’oubliions pas que Prost et Clark cumul 33 pôles).

Pour les victoires ? Mystère, mais la saison de Vettel risque d’être impressionnante.

Red bull a investi 15M€ sur Vettel depuis 1995

15 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

De la même manière que McLaren avec Lewis Hamilton, Sébastian Vettel est un produit Red Bull depuis l’âge de 8 ans. Un investissement récompensé par un titre de champion du monde 2010 et une domination impressionnante en ce début de saison 2011. Toutefois, le taureau rouge a dépensé pas moins de 15 millions d’euros depuis 1995 à ce jour sur son pilote fétiche.

Selon le BusinessBookGP2011, le champion du monde 2010 touchera un salaire de 8 millions d’euros cette année, en augmentation de 300% par rapport à l’an dernier. Hors primes. Le pilote allemand n’est pas encore un des pilotes les plus payés du plateau.  L’investissement de Red Bull sur le pilote allemand dans les disciplines inférieures a été de plus de 2 millions d’euros (2.010 M€ pour être précis) entre les années de Karting (1995-2002), Formule BMW (2003-2004), F3 EuroSeries (2005-2006) et WSR 3.5 (2006-2007).

Toutefois, chose qui est moins connue, Red Bull rémunère ses pilotes pour courir dans sa filière. A ce titre Sébastian Vettel a touché dans les séries inférieures l’équivalent de 340.000 euros. Il touchera 100.000 euros pour sa participation au WSR 3.5L en 2007. Son arrivée chez Toro Rosso pour les dernières courses de l’année 2007 était rémunéré 300.000 euros, tandis que la saison 2008 l’était à hauteur de 900.000 euros.

Au total, Red Bull aura investit 15.050.000 millions d’euros sur son pilote. Une somme qui va augmenter à l’avenir de 10 millions dès 2012.

Lewis Hamilton: entre déception et mauvaise foi

27 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Grand Prix d’Espagne à Barcelone le week-end dernier. L’animation est à son comble entre les deux pilotes de tête Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Un rien les sépare. Les retardataires font parties de la course, sauf quand il y a un soupçon  de complot!

Un complot? Oui, vous lisez bien, un complot contre Lewis Hamilton.  Qui sont les accusés dans cette affaire? En première ligne Michael Schumacher. Lewis Hamilton déclare que le pilote allemand a laissé facilement passer son compatriote allemand Sebastian Vettel, vainqueur de ce Grand Prix. Michael Schumacher se défend en indiquant que « cela doit être un malentendu » et que « s’il est vrai que Sebastian et moi sommes amis, sur la piste, je ne suis pas pour ou contre qui que ce soit. » Un plaidoyer qui ne plait pas à Lewis Hamilton, qui déclare ne pas vouloir « parler de lui » et « ne pas vouloir perdre son temps ou son souffle. »

Seulement, dans cette histoire, d’autres accusés ont été cités. Après la solidarité allemande vient la solidarité d’entreprise. Jaime Alguersuari et Sebastien Buemi sont directement pointés du doigt par le champion du monde 2008. Selon le pilote britannique, ils seraient la cause « d’une partie de ce qui aurait causé un plus grand écart » et espère que « les délégués FIA en sont conscients. » Christian Horner dénonce le « non-sens » de cette histoire et un porte-parole de l’équipe italienne déclare même que « la suggestion que nous aurions retardé en piste une autre voiture en faveur de Red Bull est absurde et ne serait jamais arrivée. »

L’équipe McLaren, face à des accusations aussi importantes, déclare « qu’il n’y a pas de complot« , éteignant ainsi l’incendie à la base.

Bien entendu, jouant sur la rumeur d’une arrivée possible en 2013 chez « l’entreprise de boissons », le britannique déclare de toute façon,  que, s’il était dans le même baquet que Sebastian Vettel, il serait plus rapide que ce dernier. « Je suppose que Lewis a tout dit. Si c’est ce qu’il pense, c’est OK pour moi » déclare Sebastian Vettel Ambiance.

Quelle leçon tirer de toute ses accusations?

La vérité sur la clause de sortie de Vettel chez RBR

29 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

Lorsque Sébastian Vettel a renouvelé son contrat avec Red Bull Racing jusqu’en 2014, le grand patron de la marque autrichienne, Dietrich Mateschitz avait indiqué qu’il était du devoir de RBR de produire une machine performante pour le champion du monde 2010, afin qu’il reste dans la structure (voir ici pour souvenir).

Une interprétation a été alors faite que le contrat de Sébastian Vettel dispose d’une clause de résultats (minium top 3 du championnat du monde pilote et 2 victoires par saison comme clauses). L’intéressé avait précisé que sa prolongation était indexée sur le contrat d’Adrian Newey. Toutefois, Helmut Marko offre un décryptage légèrement différent des déclarations de Mateschitz.

« Sa déclaration doit être vu, sur une période de une voir deux saisons. Car il est possible que nous baissions de rythme ensuite. » lance Marko dans AutoBild.

Sous entendu, il existerait bien une clause de résultat entre Red Bull Racing et Sébastian Vettel, mais celle-ci ne serait active que si l’équipe prolonge de deux saisons de suite son déclin. Un détail intéressant pour la période 2011-2014.


Page 1 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu