Naviguer : Accueil >

S. Vettel : « Nous avions le KERS quand nous en avions besoin »

12 avril 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Sébastian Vettel a avoué après le Grand Prix de Malaisie avoir utilisé le KERS durant la course (au départ dans un premier temps), mais que le système a été déconnecté durant le GP.

 » Sans KERS au départ nous serions nulle part. Heureusement, nous avions le KERS  quand nous en avions besoin. « Le fonctionnement du système n’a pas fonctionné une fois  et puis il est reparti. Nous avons dû le désactiver temporairement, pour l’activer par la suite. Pour la majorité de la course. « 

Red Bull confirme le système de clause de sortie du contrat de Vettel

20 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Transferts

« Ce détail est une formalité, mais était nécessaire. Si nous ne pouvons pas donner à Sébastian une voiture compétitive qu’il demande, pourquoi le maintenir, en dépit d’un contrat et ne pas le laisser aller. Pour l’instant je ne peux imaginer que l’on ne puisse pas combler cette demande » lance Dietrich Mateschitz dans le Frankfurter Allgemeinen Sonntagszeitung. Confirmant ainsi nos informations de Dimanche dernier.

Voir les détails du contrat de Vettel et Vettel prolonge avec RBR jusqu’en 2014.

L’histoire de la clause de sortie avait été toutefois démentie mercredi par Christian Horner, en vain. Le patron de RBR sous entendait que le contrat était ferme et même que c’était un nouvel accord. Or, Mateschitz (qui signe les contrats des pilotes), a clairement précisé que c’était une prolongation de l’engagement actuel.

Horner a simplement fait de la contre-information envers la concurrence dans les médias. Surtout qu’il semble  sûr que Vettel ait eu plusieurs propositions d’autres équipes après son titre. Le patron de Red Bull le sous-entend clairement d’ailleurs aujourd’hui.

F1 – Vettel agite le spectre de la grève du GPDA

19 mars 2011 | 10 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Nick Heidfeld c’était déjà plaint du manque d’influence du GPDA face à la FIA et Bernie Ecclestone, qui imposent leurs idées en dépit du bon sens, selon le pilote allemand. Tandis que la voix des pilotes crie dans le désert. Mais, une voix menace en se posant une question : Sébastian Vettel.

Critique autour du KERS, de l’aileron ajustable, des circuits etc…bref les sujets ne manquent pas. Mais cette semaine, Sébastian Vettel a agité, sur Autosport, par la réflexion un spectre. Le spectre de 1982 en Afrique du Sud. La grève.

« La plupart des pilotes sont d’accords pour les questions de sécurité. Que ce soit effectivement le cas, il faut attendre. En outre, nous discutons. S’il devait y avoir une question très importante, il est très important que nous restions ensemble, si nous sommes tous d’accords, nous pouvons être très puissant, parce qu’une course ne peut se faire sans nous. » Le spectre de la grève pointe son nez.

Il est intéressant de constater que la nouvelle génération de pilote, après avoir refusé d’intégrer le syndicat des pilotes, ait compris que l’association pourrait avoir un avantage si l’unité (comme pour leurs employeur de la FOTA) était de mise. Le GPDA souhaite discuter avec la FIA et souhaite imposer ses besoins et non subir.

Officiel – Sébastian Vettel prolonge avec RBR jusqu’en 2014

14 mars 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Transferts

Comme annoncé hier, Sébastian Vettel a prolongé son contrat jusqu’en 2014 avec l’équipe Red Bull Racing. Depuis ce matin, l’information était annoncée.

Le contrat actuel de Vettel dispose d’une option pour la saison 2012 (prioritaire s’il termine 3ème du championnat et s’il inscrit minium 2 victoires dans l’année). La prolongation jusqu’en 2014 est établie sur la même base, ce qui permet au champion du monde 2010 d’être théoriquement toujours disponible sur le marché des transferts, chaque année.

« Nous avons prolongé d’un commun accord avec Sébastian Vettel jusqu’en 2014. Les deux parties ont souhaité poursuivre leur partenariat et il cela n’a pas été un gros problème. » explique Helmut Marko dans le communiqué.

Vettel touchera 8 millions d’euros cette année et un total de 30 millions d’euros (hors primes de résultat) avec ce nouveau contrat jusqu’en 2014.

F1 – Les détails de la prolongation de Vettel jusqu’en 2014

13 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Transferts

Pour le moment, personne chez Red Bull Racing ne souhaitent répondre à la question : Vettel prolongera t’il son contrat jusqu’en 2014 ? La réponse devrait avoir lieu la semaine prochaine, selon diverses sources.

Sport Bild offre plus de précision sur les discussions entre les deux parties. Vettel et Newey devraient donc prolonger leurs contrats jusqu’en 2014. « Il n’y a aucune raison que Sébastian devrait changer d’équipe. Nous sommes liés et y compris jusqu’en 2014. » explique Helmut Marko dans Sport Bild.

Même Vettel le confirme à demi-mots : « Je ne peux pas faire de commentaire aujourd’hui. Mais il n’est pas un secret que je suis très, très à l’aise avec Red Bull. » Mais coté argent le silence est de mise.

Le salaire de Sébastian Vettel en 2011 sera de 8 millions d’euros (10 millions l’an prochain), avec la fameuse clause : Si Vettel termine dans le top 3 du championnat pilote 2011 et marque un certain nombre de victoires (2 victoires selon les sources), son contrat sera automatiquement renouvelé.

Depuis 9 mois, Red Bull cherche à prolonger son champion du monde au-delà de 2012. Jusqu’à présent, Vettel a refusé de voir son avenir jusqu’en 2015 fermement lié. Une indication importante dans l’accord qui sera étendu dans quelques temps. Il est aussi entendu que l’accord est une prolongation de l’option 2012, mais toujours sur la même base. Une manière pour Vettel de mettre la pression sur son équipe et maintenir un haut niveau de performances. Nous ne sommes donc pas dans un nouveau contrat, mais sur une prolongation d’option. Ce qui explique la rapidité de l’accord.

F1 – L’option du contrat de Vettel en 2011

27 janvier 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Transferts

Vettel scellé par un contrat Red Bull indexé sur son résultat au championnat du monde des pilotes ? Il semble bien que c’est tout à fait le cas.

Le magazine Speedweek, propriété de Red Bull, a donné certains arrangements du contrat entre Sébastian Vettel et Red Bull Racing pour 2011 et 2012. Nous savons que la deuxième année est une option, mais pas dans quelle terme. La vérité est que si le champion du monde 2010 termine dans le top 3 en 2011 du classement et marque un certain nombre de victoire, son contrat sera automatiquement renouvelé.

Un détail très intéressant, d’autant plus que l’entente pour 2013-2015 est toujours à l’étude et qu’elle sera probablement signée d’ici Juin 2011. Surtout si ce type de clause de résultat est compris. Une indication à la concurrence pour l’avenir, car cela signifie que le pilote sera – en théorie- disponible pour un transfert tout les ans.

Ayant eu un salaire de 2 millions d’euros (sans primes) pour 2010, le champion du monde en titre disposera de 8 millions d’euros cette année.

F1 – L’ère du consulting plutôt que de l’agent

20 janvier 2011 | 6 commentaires
Catégorie : View

L’année 2010 de Formule 1 a été révélatrice d’un phénomène qui entrera dans la durée. Tout le monde, les pilotes surtout, c’est rendu compte que Lewis Hamilton n’avait plus d’agent et, qu’en super star qu’il est dans le paddock, tout va bien dans la gestion de sa vie sportive. Même si la frontière entre le privée et le professionnel n’a pas été facile à gérer, le champion du monde 2008 est satisfait. De fait, Sébastian Vettel, le nouveau champion du monde 2010 de Formule 1,  a décidé de se passer, lui aussi,  d’agent. Il a négocié avec force et malignement ses contrats futurs avec Red Bull et Red Bull Racing.

Pourtant les deux hommes ont été courtisés par les plus grands : Julian Jakobi, l’agent de Prost, Senna et Montoya, et Willi Weber, l’agent historique de Michael et Ralf Schumacher. Déjà en 2007, ce même Ralf Schumacher avait quitté la sphère de son mentor pour gérer seul sa carrière. Notons aussi que Weber c’est déclaré il y a deux jours comme « voulant être l’agent de Vettel. »

« Pourquoi aurais-je besoin de quelqu’un pour faire quelque chose que je peux faire seul ? » s’interrogeait Gerhard Berger il y a quelques années sur le sujet des agents. Lui, tout comme Niki Lauda et Nigel Mansell n’ont jamais eu d’intermédiaire pour gérer le court terme.

Progressivement d’agent, les pilotes ont eu besoin d’avocat d’affaire, puis désormais plus rien. En 2004, Jenson Button via sa société avait sous contrat plusieurs agents. Pour gérer sa carrière ? Non pour une seule chose : le consulting.

« Chaque fois qu’il me rencontre, Lewis m’accorde beaucoup de temps. Environ 30 secondes » avaient lancé Julian Jakobi en août 2010. L’étroite marge de manœuvre des agents rendent le travail impossible. D’un extrême à l’autre, d’hyper agent à simple clientèle à commission, la majorité de sportifs se passent des services de ce type de personne dans leur sphère professionnelle et personnelle. L’avenir ? Le conseil.

Agence

F1 2012 – Vettel et Ferrari

23 décembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Vettel champion du monde 2010Vettel chez Ferrari. C’est ce que raconte le magazine allemand Express, plutôt précis dans ses rumeurs. Estimant que la Scuderia vise le nouveau champion du monde pour l’installer en 2012 aux cotés de Fernando Alonso et à la place de Felipe Massa.

Luca di Montezemolo aurait parlé du pilote allemand lors de la célébration de Noël de l’équipe Ferrari en ces thermes : « Sébastian est rapide, intelligent et jeune. Tôt ou tard, il sera au volant d’une voiture rouge. » Le ton est agressif et répond aux sollicitations médiatiques entourant ce possible transfert. Toutefois, nous pensons, au contraire de l’Express.de qu’il est trop tôt pour que Ferrari ait déjà entamé des démarches de précontrats ou d’accord pour obtenir Vettel.

Surtout qu’il y a un détail à ne pas négliger : Vettel est champion du monde. Imaginons le scénario suivant : Vettel remporte le titre en 2011, il sera double champion du monde et donc l’équipier de Fernando Alonso ? Curieuse idée, sachant que l’un représente l’avenir et l’autre déjà le passé récent (la Formule 1 est injuste mais c’est ainsi). Il est donc logiquement inconcevable de voir les deux hommes ensemble dans une même équipe. Vettel remplacera Alonso à l’horizon 2013.

Reste enfin qu’il existe un autre facteur d’importance pour l’équipe Ferrari : ses jeunes pousses. EN effet, Jules Bianchi (le plus prometteur) débutera en 2012 en Formule 1 selon toute vraisemblance. Chez Ferrari ou ailleurs, mais les options sont de plus en plus réduite aujourd’hui et l’époque Massa – Sauber évolue politiquement. De plus, Quid de Santander, considéré comme le futur grand sponsor de la Scuderia Ferrari, si l’image de Fernando Alonso est mise à mal ? Enfin, la piste Kubica reste des plus sérieuses pour le remplacement de Felipe Massa.

L’ombre de McLaren

Cette année, la gestion du duo Lewis Hamilton – Jenson Button chez McLaren a été reconnue par beaucoup de personnes dans le paddock. Deux champions du monde dans la même voiture est un succès médiatique et sportif, si le management est intelligent. Une ambition que Ferrari peut reproduire avec un duo de champion du monde : Fernando Alonso – Sébastian Vettel en 2012. Reste à voir la gestion.

Liste rapport salaire/point des pilotes en 2010

10 décembre 2010 | 10 commentaires
Catégorie : Business News F1, Listes

TomorrowNewsF1.com vous propose un rapport utilisé par le paddock pour évaluer un investissement sur un pilote. Ce calcul utilise le rapport entre le salaire et le nombre de point inscrit par un pilote durant l’année. Nous n’avons pas comptablisé les pilotes payants de type Senna, Chandhok, di Grassi ou Yamamoto.  Voici la liste :

  • 1. Adrian Sutil : 4.167€/point
  • 2. Sébastian Vettel : 7.812€/point
  • 3. Tonio Liuzzi : 9.523€/point
  • 4. Vitaly Petrov : 14.815€/point
  • 5. Kamui Kobayashi : 15.625€/point
  • 6. Mark Webber : 17.355€/point
  • 7. Nico Hulkenberg : 31.818€/point
  • 8. Nick Heidfeld : 33.333€/point
  • 9. Jenson Button : 42.056€/point
  • 10. Sébastien Buemi : 50.000€/point
  • 11. Robert Kubica : 55.147€/point
  • 12. Nico Rosberg : 56.338/point
  • 13. Lewis Hamilton : 66.667€/point
  • 14. Jaime Alguersuari : 80.000€/point
  • 15. Pedro de la Rosa : 83.333€/point
  • 16. Felipe Massa : 97.222€/point
  • 17. Michael Schumacher : 111.111€/point
  • 18. Rubens Barrichello : 117.021€/point
  • 19. Fernando Alonso : 119.047€/point
  • 20. Timo Glock : 1M€/point
  • 21. Heikki Kovalainen : 2M€/point
  • 22. Jarno Trulli : 3M€/point

F1 – Vettel, RBR et la clause de résultat

22 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Transferts

Vettel - Red Bull 2010Red Bull chercherait, selon les médias allemands à prolonger Sébastian Vettel, au-delà de 2011, tout en lui permettant de pouvoir partir chez Ferrari, Mercedes ou McLaren à l’avenir.

« Seb veut un jour piloter pour Ferrari. Nous lui ferons en sorte que cette décision soit difficile pour lui. » lance dans le journal allemand Express, Dietrich Mateschitz. Dans un autre médias allemand, le patron de Red Bull estime que Vettel restera dans l’équipe, tant que celle-ci gagnera. Au pire, même s’il avait un contrat, il pourra partir. Une clause de performance donc.

Depuis Juin, Red Bull Racing tente de prolonger Sébastian Vettel jusqu’en 2015 avec un projet de 50 millions d’euros environ (voir ici). Toutefois, même si le champion du monde 2010 ne dispose pas d’agent, il s’arrange toujours pour obtenir ce qu’il souhaite. Désormais champion du monde, Vettel souhaite remplacer Fernando Alonso chez Ferrari. Le contrat de l’espagnol expirant officiellement en 2013, il peut toutefois être prolongé jusqu’en 2015. Dans le même temps, le contrat entre Schumacher et Mercedes expire lui fin 2012 et celui de Lewis Hamilton avec McLaren, fin 2012 aussi. Mais la priorité de Vettel reste Ferrari, selon plusieurs rumeurs.

La prime de résultat

Historiquement cette prime est instauré par l’équipe et le pilote d’un commun accord, afin d’obtenir une porte de sortie pour le pilote. Généralement, cela se traduit par un objectif dans le championnat des constructeurs, qui, s’il n’est pas atteint peut permettre au pilote de négocier ailleurs, voir partir. Dans le cas de Red Bull Racing, nous pouvons penser qu’il s’agit d’une clause de TOP 3, à savoir, si l’équipe termine 4ème du championnat du monde des constructeurs, Vettel pourra partir.

Vettel avait refusé le principe de l’emploi ferme et sous la contrainte, après le Grand Prix de Turquie. Un changement de comportement qui avait perturbé Christian Horner à l’époque. Le pilote allemand n’est plus si docile que cela et Red Bull Racing sera obligé, en plus de faire de lui un pilote riche, de convenir aux demandes de son nouveau champion du monde. Une situation que compte bien profiter Vettel à l’avenir.

Vettel : 4M€ de bonus pour l’année 2010

22 novembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Sebastian Vettel champion du monde F1 2010Plus jeune champion du monde de l’histoire de la Formule 1, Sébastian Vettel n’est toutefois pas le plus payé. Loin de là. Malgré cela, le cumul de sa prime de titre et de ses points lui offre un joli bas de laine avant le prochain contrat qui débutera dès l’an prochain.

Lorsqu’en 2008, le pilote allemand négocie son contrat avec Red Bull Racing, le cumul indique 3,5 millions d’euros (1,5 millions d’euros de salaire en 2009 et 2 millions d’euros de salaire en 2010). Toutefois, la prime de titre s’élève à 10% du salaire et surtout une prime de 30.000 euros par point inscrit a été notée. Mais, celle-ci a été divisé par deux, à cause du changement de réglementation imposée par la FIA sur le principe d’attribution des points 2010.

Ayant inscrit un total de 256 points au championnat du monde, sa prime s’élève donc à 3.84 millions d’euros. Ajoutons les 200.000 euros de prime de titre et nous obtenons un total de 4,04 millions d’euros de primes pour Vettel en 2010. Loin des 3 millions d’euros annoncé à la louche par Bild.

L’an prochain, Vettel touchera un salaire de 10 millions d’euros plus des primes d’une valeur maximale de 5 millions d’euros. Notons que ce contrat est à option pour 2011.

F1 – Vettel ressemble à Ayrton Senna

19 novembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités

vettel_abu_dhabi

Sébastian Vettel l’égale d’Ayrton Senna. Telle est la vision de Giorgio Ascanelli, dans Motorsports. Le directeur technique de Toro Rosso est en mesure d’établir la comparaison, car il a été l’ingénieur de piste du champion brésilien chez McLaren et a travaillé avec Vettel en 2008 dans la petite équipe italienne.

« Je suis un homme heureux, parce qu’au début de ma carrière et maintenant, vers la fin, je peux voir l’approche de la perfection. J’ai dis il y a deux ans que Sébastian Vettel pouvait être champion du monde. Ron Dennis dirait qu’être champion du monde une fois est facile, mais toujours rester au sommet et terriblement difficile. C’est la partie la plus difficile mais, Sébastian a tout le nécessaire pour une longue période de domination. Il me rappelle en cela Senna. »

F1 – Vettel s’est inspiré de Raikkonen pour son titre

16 novembre 2010 | 16 commentaires
Catégorie : Transferts

Vettel champion du monde 2010

Après sa victoire à Abu Dhabi, Sébastian Vettel a indiqué s’être inspiré de Kimi Raikkonen pour remporter son premier titre de champion du monde.

« Avant la course, je pensais à la situation de Kimi. Que vous aimez ou non Kimi, personnes n’a dû faire face à une situation semblable à lui. Ce qu’il a atteint il y a trois ans a été très spécial, car personne ne pensait qu’il était possible de le faire. Il nous à tous donné tort, mais les circonstances étaient particulières, les mêmes que pour moi. » lance Sébatian Vettel dans le Evening Standard.

F1 – Sébastian Vettel champion du monde 2010

14 novembre 2010 | 24 commentaires
Catégorie : Actualités

Sebastian Vettel champion du monde F1 2010Après sa magnifique victoire lors du GP d’Abu Dhabi, Sébastian Vettel remporte son premier titre de champion du monde à 23 ans. Il devient même le second allemand après Michael Schumacher à remporter le championnat du monde pilote.

Quelques chiffres sur sa saison : 5 victoires, 10 pôles positions et 256 pts au championnat 2010.

Les deux grands perdant de la saison 2010 resteront Fernando Alonso qui termine 7ème du GP d’Abu Dhabi et à 4 pts au championnat, alors qui dominait le classement auparavant. Mais aussi Mark Webber qui a dominé une bonne partie de la saison et qui termine seulement 3ème au championnat et 8ème de la course.

Après le titre de champion du monde des constructeur, Red Bull double la mise à plus d’un titre avec Vettel. En effet, le pilote allemand est le premier pilote de la marque à venir de sa fillire à avoir autant de succès. Une victoire historique à signaler.

F1 – Le point sur les moteurs

29 octobre 2010 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

Après avoir cassé son moteur, Sébastian Vettel inquiète pour sa gestion moteur. Ferrari utilise ses blocs avec précaution. Toutefois, quelle sont les conditions des moteurs pour les cinq acteurs principaux du championnat du monde ? le site 422race.com a fait la liste des moteurs ayant terminés leur cycle de vie de trois GP, ceux qui ont cassés et ceux qui peuvent encore faire des Grand Prix.

Ce que nous pouvons observer, est que le 8ème moteur de Fernando Alonso a déjà terminé son cycle et que le moteur de Corée était celui de SPA. Trois autres moteurs n’ont pas fait trois GP.

Voici la liste :

Fernando Alonso (Ferrari)
1- Séances d’essais libres de Bahreïn, plus tard – Casse
2- Bahreïn (après les qualifications), la Chine
3- Australie,  Malaisie – Casse
4- Espagne, Monaco,  Turquie
5- Canada, Europe, Grande-Bretagne
6- Allemagne,  Hongrie
7- Belgique, la Corée
8- Italie, Singapour, Japon

Sebastian Vettel (Red Bull)
1- Bahrein
2- Australie,Malaisie
3- Chine (après les essais libres), Espagne, Monaco
4- Turquie, Canada
5- Europe, Grande-Bretagne
6- Allemagne, Hongrie, Belgique
7- Italie, Singapour
8- Japon, Corée – Casse

Mark Webber (Red Bull)
1- Bahreïn, Australie – Casse
2- Malaisie (après EL), Chine – cassé (lors des essais libres de Turquie)
3- Espagne, Monaco, Turquie
4- Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique, Italie
7- Singapour, Japon
8- Corée

Jenson Button (McLaren)
1- Bahrein
2- Australie, Malaisie
3- Chine (après EL), Espagne, Monaco – Casse
4- Turquie, Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique
7- Italie, Singapour
8- Japon, Corée

Lewis Hamilton (McLaren)
1- Bahrein
2- Australie, Malaisie
3- Chine (après EL), l’Espagne, Monaco
4- Turquie, Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique
7- Italie, à Singapour
8- Japon, Corée

F1 – Liste top 3 pilote/palmarès par équipe historique

26 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Chaque équipe dispose d’une histoire, mais aussi de record que chaque pilote, fidèles, souhaite battre un jour dans sa carrière. Si Lewis Hamilton aimerait battre le record d’Ayrton Senna chez McLaren (35 victoire – 46 pôles et 3 titres de champion du monde), quelle sont les autres records des autres équipes ?

Voici le top 3 des pilotes par équipes Ferrari, McLaren, Mercedes, Renault, Williams, Lotus et Red Bull ayant le plus grand palmarès :

Ferrari

  • 1 – Michael Schumacher : 5 titres –  72 victoires – 58 pôles
  • 2 – Nikki Lauda : 2 titres – 15 victoires – 23 pôles
  • 3 – Alberto Ascari : 2 titres – 13 victoires – 13 pôles

McLaren

  • 1 – Ayrton Senna : 3 titres – 35 victoires – 46 pôles
  • 2 – Alain Prost : 3 titres – 30 victoires – 10 pôles
  • 3 – Mika Hakkinen : 2 titres – 20 victoires – 26 pôles

Mercedes

  • 1 – Juan Manuel Fangio : 1 titre – 8 victoires – 7 pôles
  • 2 – Stiling Moss : 0 titre – 1 victoire – 1 pôle

Renault

  • 1 – Fernando Alonso - : 2 titres – 17 victoires – 16 pôles
  • 2 – Alain Prost : 0 titre – 9 victoires – 10 pôles
  • 3 – René Arnoux : 0 titre – 4 victoire – 14 pôles

Williams

  • 1 – Nigel Mansell : 1 titre – 28 victoires – 28 pôles
  • 2 – Damon Hill : 1 titre – 21 victoires – 20 pôles
  • 3 – Alan Jones : 1 titre – 11 victoires – 6 pôles
  • 3 ex – Jacques Villeneuve : 1 titre – 11 victoires – 13 pôles

Lotus

  • 1 – Jim Clark : 2 titres – 25 victoires – 33 pôles
  • 2 – Mario Andretti : 1 titre – 11 victoires –  17 pôles
  • 3 – Emerson Fittipaldi : 1 titre – 9 victoires – 4 pôles

Red Bull

  • 1 – Sébastian Vettel – 0 titre – 7 victoires – 13 pôles
  • 2 – Mark Webber – 0 titres – 6 victoires -  6 pôles

GP Corée – Qualification : Vettel soulagé, Webber déçu

23 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

En première et seconde position le duo Red Bull est en parfaite position pour demain. Toutefois, si Vettel est soulagé par sa performance en qualification, Webber s’estime déçu par sa performance d’ensemble mais espère un bon résultat pour demain et pour le championnat.

Sebastian Vettel : «C’est un sentiment très spécial d’être en pole. La piste est bonne ici, dans le premier secteur vous ne pouvez pas faire grand-chose, mais les deuxièmes et troisièmes secteurs sont assez divertissant avec de beaux  virage qui coule, mais il est facile de faire une erreur. Il y avait une petite marge pour la pôle, mais c’était suffisant et cela a été un bon résultat pour nous, comme hier nous n’avions pas le bon fonctionnement. Nous avons eu une crevaison dans la séance libre, Je n’ai pas fais beaucoup de tour sur cette nouvelle piste, ce qui a rendu plus difficile la recherche du bon rythme. Il faut prendre chaque course comme elle vient, le Japon a été un bon résultat, mais maintenant en Corée l’accent est mis sur la course de demain. La voiture était rapide aujourd’hui, sans doute, mais vous devez quand même faire le travail et la chose la plus importante est de rester calme. Donc, nous avons fait le travail aujourd’hui, mais nous allons voir pour demain. »

Mark Webber : « Je n’étais pas heureux de mon premier secteur chronométré pour être honnête, il était donc plus confortable pour moi de faire deux tours chronométrés pour mon dernier. Run cela a très bien fonctionné, mais il est évident que cela allait être juste par rapport à Seb et je me suis deuxième sur la grille Ce n’est pas une mauvaise position au départ de la course, mais il aurait été agréable d’être en pole. Toutefois nous pouvons obtenir  un bon résultat à partir de là mais je débute sur le côté sale de la grille demain et Fernando (Alonso) sera solide sur la bonne ligne, mais cela ne va pas faire ou défaire le championnat, nous allons donc faire comme cela et nous sommes certainement en bonne position »

F1 – Red Bull Racing autour de Vettel à l’avenir

22 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

Red Bull Renault RB6Un aveu qui coûtera cher dans un avenir proche, mais un secret de polichinelle pour de nombreuses personnes. Christian Horner a admis que l’équipe Red Bull sera construite autour de Sébastian Vettel dans le futur.

« Je le répète : nous construisons l’équipe autour de Sébastian. Il a une longue carrière devant lui et j’espère qui ira jusqu’à la retraite avec nous. Mark est à l’automne de sa carrière. Il est au top aujourd’hui, cille quelques autres pilotes. » lance un Horner sous pression dans Auto Bild.

La déclaration arrive après celle d’Horner,  indiquant qu’il ne fera pas de choix pour son équipe entre ses deux pilotes,  cette semaine. Pourtant une décision aujourd’hui pourra avoir des conséquences demain. En effet, si Red Bull laisse gagner Webber, Vettel fera payer un jour le non-choix à son équipe. Une psychologie logique qui reste humaine. Une situation que j’avais analysée dans ce billet en septembre dernier (voir ici).

En juillet dernier, Horner avait déclaré au magazine allemand Focus : «  Mark à encore devant lui une, peut être deux ou trois années maximums, tandis que Sébastian en à dix, onze ou douze ans devant lui. Ainsi, lorsque vous parler d’avenir, il est évident que Sébastian est l’avenir de l’équipe, et j’espère qu’il restera de nombreuses années avec nous. »

L’an dernier Adrian Newey  avait indiqué que la RB6 était adapté au pilotage de Vettel. Pour se défendre l’équipe indique désormais que ses deux pilotes sont similaires. Mais l’avantage est là.

La fin d’un cycle

Si Vettel est l’avenir de l’équipe, il sera donc désigné dès l’an prochain comme pilote numéro 1 de Red Bull Racing. Quelque soit le résultat de la saison 2010. Mais au-delà ? Qui remplacera Mark Webber ? un jeune pilote Red Bull ? Peut-être, mais ce sera un pilote sans ambitions, porteur d’eau et formaté. Une stratégie qui ne laissera pas de place pour un équipier de niveau équivalent.

Red Bull a fait un choix officiel et l’avenir dépendra désormais de la capacité de Sébastian Vettel à maintenir son équipe au sommet. Seul.

GP Corée – Vendredi : Webber et Vettel critiquent l’entrée des stands

22 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Ayant été le plus rapide de la journée, Mark Webber estime avoir bien travaillé avec l’équipe pour la suite du week-end. Tandis que Sébastian Vettel a perdu du temps durant cette journée. Les deux pilotes estiment que la piste coréenne est belle, mais que son entrée des stands est dangereuse.

Mark Webber : « La piste a beaucoup changée aujourd’hui, c’est évidemment un nouveau lieu et elle était glissante. Elle a évolué à mesure que la journée avançait, mais c’est la même chose pour tout le monde. Nous avons évalué notre programme et travaillés sur la voiture. Ce fut une journée positive et la voiture a bien fonctionné, il y avait beaucoup d’informations à recueillir et nous l’avons fait avec assez de succès. Nous sommes optimistes sur la performance d’aujourd’hui. Maintenant nous nous concentrons sur demain. C’est agréable de piloter ici, il y a quelques secteurs uniques et c’est toujours un défi pour un pilote de découvrir un nouveau circuit, l’entrée et la sortie des stands est « spéciale » mais à part cela, ils ont fait un travail remarquable et je ne dirais rien de plus pour critiquer quoi que ce soit. »

Sebastian Vettel  : « Je pense que nous avons eu un cours accéléré de glissade et de dérive aujourd’hui, c’est très amusant.  Le temps de piste était plus précieux cet après-midi, mais j’ai eu une crevaison au début de la séance, qui a affecté nos résultats par la suite. Par conséquent nous avons dû aller à l’option rapide et les pneus n’étaient pas trop bons pour cela. Mais, dans l’ensemble, ce n’était pas trop mauvais. Je pense que l’entrée des stands est tout à fait dangereux ici parce qu’elle est en aveugle et que quelqu’un qui va dans les stands se rendra plus lent que quelqu’un qui restera sur la piste. Si vous essayez de passer et qu’un pilote décide d’aller aux stands cela pourra être très difficile. Je pense que notre qualification devrait être sur un bon rythme. Mark a été un sage cet après-midi et a maîtrisé la concurrence, le premier secteur n’est pas dans nos mains, mais nous pouvons nous défendre dans les secteurs deux et trois »

GP Japon – EL1.EL2 – Vettel « j’ai un bon feeling »

8 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Avec les deux meilleurs temps lors des deux séances libres du Grand Prix du Japon, ce matin, Sébastian Vettel estime avoir un bon feeling et ne redoute pas la pluie :

Nous n’avons pas eu de difficultés lors de cette journée du vendredi, ce qui est la chose la plus importante, en particulier sur une piste comme celle-ci où vous avez besoin d’entrer dans un bon rythme dans tous les virages rapides qui se succèdent. La voiture a été fiable et j’ai un bon feeling, le rythme semble bien aussi. Les prévisions suggèrent que la pluie arrivera, mais il n’y a aucune raison pour que nous ne serions pas être compétitifs sur le mouillé. Les conditions ont été assez changeantes, sur toutes les courses mouillées que nous avons eues cette année, alors il est difficile de savoir quel sera le rythme de chacun.


Page 2 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu