Naviguer : Accueil >

F1 – Vettel n’a plus de lien avec BMW

29 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Une rumeur indiquait que BMW avait une option sur l’avenir de Sébastian Vettel à l’horizon 2011. Bruit démenti par Christian Horner.

 » Absolument pas, ils (BMW) auraient pu avoir une option sur Sébastian, mais la condition était de lui garantir un volant de pilote titulaire en 2008.  » indique Horner au journal Sport Bild

Flash Back, Vettel était pilote d’essais pour l’équipe BMW en 2007, les titulaires étant Robert Kubica et Nick Heidfeld. Le contrat du polonais courrait encore jusqu’en 2008 via une option prioritaire pour l’équipe et enfin Heidfeld terminait son contrat signé en 2006 fin 2008. L’équipe allemande ne pouvait dans les faits pas proposer un volant au jeune Vettel est il a piloté pour Toro Rosso et Red Bull Racing aujourd’hui.

F1 – Alonso-Vettel : le rêve de la Scuderia Ferrari

26 avril 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs, Transferts

Alors que la Scuderia Ferrari réalise le pire début de saison depuis 1981, elle n’en demeure pas moins la plus prestigieuse équipe du plateau. Mais déjà, elle s’apprête à vivre une saison de transfert des plus agités, l’idée d’un duo Alonso-Vettel est dans l’air du coté de Maranello.

L’idée est de transférer Fernando Alonso à la place de Kimi Raikkonen en 2010 et ensuite remplacé Felipe Massa par Sébastian Vettel en 2011, afin de constituer un duo du même niveau que celui constitué par McLaren en 2007, selon divers sources proche de l’équipe italienne.

Derrière le transfert de Vettel, se cache Michael Schumacher qui pousse de toute son influence pour que son compatriote pilote une rossa le plus rapidement possible afin de contrer Mercedes et BMW qui sont en embuscade.

D’ailleurs la dernière rumeur du paddock de Shakir est que l’année 2009 de Ferrari ressemblera à celle de McLaren en 2006 à tous les niveaux et un départ en cours de saison d’un pilote n’est pas impossible. Ce qui serait un séisme important.

F1 – Sébastian Vettel disponible dès 2010 pour 25 M€ ?

21 avril 2009 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs, Transferts

La victoire du jeune Sébastien Vettel confirme le talent mais aussi l’attractivité du paddock autour de pilote allemand. Un pilote convoité et ce déjà le début de l’année 2010.

Vettel dispose d’un contrat avec l’équipe Red Bull Racing valable jusqu’à fin 2010, mais comme souvent, les contrats sont fait pour être cassé. Beaucoup de team sont déjà la manœuvre. Mercedes et Norbert Haug se place en rappelant à Red Bull sont investissement payant.  » Nous voyons plus loin, il est sur notre liste de talent et peut-être va-t-il piloté pour une flèche d’argent  » , ajoute simplement le patron des sport de Mercedes.

Mais d’autres sont plus agressif, et selon certaines sources, Red Bull par anticipation avait réglé une clause de libération de 15 à 25 millions d’euros minium !

Ferrari, Renault, BMW et McLaren Mercedes observe avec intérêt cette affaire.

Mercedes confirme un intérêt pour S. Vettel et N. Rosberg

23 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

L’idée d’un pilote allemand chez McLaren Mercedes fait son chemin. C’est en tout cas, l’indication de Norbert Haug lors d’une interview dans un grand quotidien germanique…

 » Il n’est pas dit pour autant que nous n’allons pas avoir de pilote allemand dans nos voitures à l’avenir. Bien au contraire. Avant de rejoindre Ferrari, nous avions failli avoir Michael Schumacher «  précise Norbert Haug au quotidien Bild.

Le souvenir de cette bataille pour obtenir les faveur des frères Schumacher : En 1995-1998-1999-2000 et 2002 pour Ralf laisse un goût amer chez Mercedes qui souhaite un pilote national pour pérenniser un Conseil d’Administration admiratif de Lewis Hamilton, mais jaloux qu’il ne soit pas allemand. Norbert Haug donne toutefois de grandes précisions sur Nico Rosberg et Sebastien Vettel.

Lire la suite sur FanaticF1.com

En partenariat avec :

Un intérêt de Renault pour Vettel ?

30 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Alors qu’une rumeur annonçait que Renault ne fournirait plus de moteur à Red Bull Racing au-delà de l’année 2010, il n’est pas impossible que cette idée soit remise à plat dans les prochains mois.

Le losange est en quête de sens et de modèle économique. ING n’ayant garanti sa participation que jusqu’à la mi-saison, la maison mère assurant le financement que pour l’année 2009, l’avenir est trouble et des solutions doivent être trouvés. Pendant ce temps, Red Bull Racing prépare sa RB5 à moteur Renault et Sébastien Vettel devient le jeune pilote le plus convoité du paddock, au point de remettre en cause certaines idées.

En effet, Vettel est en passe de devenir un pilote star, à l’instar de Lewis Hamilton. Au point que BMW, Mercedes et Ferrari regardent avec intérêt le jeune pilote. Un intérêt qui est en passe de faire réagir Renault qui a prolongé son contrat d’une année avec RBR. Surtout dans le climat actuel : McLaren avec Force India, et Ferrari avec Toro Rosso, Renault, qui se définit comme la troisième force du plateau, doit confirmer une autre équipe.

Les déclarations de Mark Webber, la semaine dernière, sur son désir d’avenir avec Red Bull est un indice. Le pilote australien est un prêt de Renault, sous réserve de la république, faisant partie du pack fourniture du moteur Renault. Une prolongation du pilote australien au-delà de 2009 est une garantie de suivit de Renault.

Une stratégie qui est aussi destinée à séduire un Sébastian Vettel rapide et encore bon marché. Le contrat RBR du jeune allemand court jusqu’en 2010, comme celui de Fernando Alonso chez Renault. Une tentative de séduction de Vettel de la part de Renault pourrait aussi permettre de garantir l’avenir de la Flavio Briatore Business, qui pourrait tenter de séduire le pilote allemand dans les prochains mois en duel avec Willy Webber, qui fait des appels du pied depuis Novembre 2008. A la manière de Schumacher et de Alonso, Vettel pourrait séduire des partenaires allemands et pourquoi pas ING afin de prolonger son contrat. Mais pour cela il faudra signer l’allemand dans les 6 prochains mois. Peut être faisable coté management.

Vettel, Ferrari et l’objectif 2014

8 janvier 2009 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Le feuilleton Ferrari- Alonso, la semaine dernière, a mis en lumière une rumeur étonnante : Sébastien Vettel. En effet le jeune allemand, selon les bruits, pourrait être ressenti comme équipier de Fernando Alonso chez Ferrari à l’horizon 2010-2011. Même si Vettel a avoué son intérêt pour la Scuderia, rien n’est si simple et cela inquiète même la presse Espagnole.

Un remake Hamilton – Alonso, pensent certains à l’idée de voir le line up Ferrari fantasmé Vettel-Alonso. Hors l’idée est loin d’être réaliste. Certes le plus jeune vainqueur en Grand Prix a déclaré au journal allemand Welt an Sonntag : «  Mon but a toujours été de piloté pour Ferrari un jour, mais la continuité est très importante et c’est pourquoi je suis resté chez Red Bull. » Sage décision d’un pilote intelligent qui ne souhaite pas grillé les étapes et qui a conscience de démontrer et confirmer son talent dans les deux années à venir.

Son contrat Red Bull est établit sur une base de deux années (2009-2010), mais son avenir sportif, s’il confirme son talent, sera à l’image d’un Kimi Raikkonen. En effet, BMW Sauber semble fermement décidé, d’après certaines informations, à vouloir obtenir les services de Vettel en 2011, afin de combler les départs prochains de Robert Kubica et Nick Heidfeld. Car l’idée de faire le remake d’Alonso-Renault, séduit BMW et son conseil d’administration pour l’avenir.

Pourtant, les manœuvres de Ferrari sont connues : Elle annonce son intérêt pour un pilote, souvent jeune, et ensuite elle l’observe, et attend qu’il soit vainqueur de Grand Prix, ou encore qu’il se soit battu pour un titre pour pouvoir en faire son leader. Sauf dans le cas Massa qui restera un cas historique. Dans ce rôle, Michael Schumacher a approuvée le talent de Vettel, donc il faudra attendre 6 ans environ avant de voir le prodige en rouge, c’est-à-dire en 2014 (tiens après le contrat de Fernando Alonso chez Ferrari…)

Car l’avènement de Fernando Alonso chez Ferrari s’inspire du processus mis en place pour Michael Schumacher en 1996. C’est-à-dire avoir un pilote à ses cotés, certes rapide, mais disposant d’une image propre qui ne devant pas faire d’ombre au leader. Les liens entre la famille Todt (moins pour Jean depuis quelques mois), et la Scuderia permettent d’espérer Sébastien Bourdais…

Vettel, une bataille de gestion futur

1 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Sébastian Vettel sera LE pilote le plus convoité de l’année 2009. Non pas du coté volant, car il dispose d’un contrat solide avec Red Bull Racing courant jusqu’en 2010. Mais du coté de son management personnel. Car le jeune allemand ne dispose pas d’agent. Source de spéculation forte de l’autre coté du Rhin.

La dernière rumeur, entend que Gerhard Berger, récemment libre de tout engagement depuis le rachat à 100% de Toro Rosso par Red Bull, pourrait devenir l’agent de Sébastien Vettel. Selon le journal munichois TZ, le duo austro-allemand a fait merveille durant la saison 2008 et une réelle complicité c’est installée entre les deux hommes. De son coté, Vettel insiste sur le fait qu’il n’a pas besoins d’un agent, tout en esquivent la question :  » Si une personne se présente, je ne dirais pas non. »

La course est lancée. Mais au contraire d’une épreuve de type sprint, c’est un marathon que provoquera la gestion de la carrière du jeune Vettel. Dès après sa victoire à Monza, le célèbre agent de Michael Schumacher, Willi Weber, qui avait promis de quitter la F1 après le départ de Ralf Schumacher, indique qu’il est intéressé pour gérer la carrière du prodige. Estimant même sa valeur à 70 millions d’euros dans un prochain avenir. De quoi faire tourner la tête.

Jusqu’à présent, le jeune pilote germanique négociait avec Red Bull suivant une logique entendue. Initialement, le salaire des jeunes pouces du taureau rouge, étaient de 350.000/500.000 dollars par saison. Cela a été le cas de Klein, Speed, Liuzzi. Mais les performances dans la dernière partie de la saison 2006 comme troisième pilote, puis le point inscrit lors du GP des USA en 2007 chez BMW Sauber, ont élevés le jeune allemand au rang de rookie premium chez Red Bull. Une signature rapide pour Toro Rosso lui rapporte 300.000 euros en 2007 pour quelques GP, soit autant que Speed, qu’il remplace, pour une saison, et, surtout 900.000 euros pour l’année 2008. Un record pour la marque. Mais, ayant signé son contrat avec RBR juste avant le Grand Prix d’Angleterre, Vettel n’a pas bénéficié de l’effet de sa victoire pour négocier à la hausse son prochain salaire. Il touchera finalement 1,5 millions d’euros par an durant deux ans.

Mais au-delà de 2010, son salaire risque de décuplé, à la manière de celui de Lewis Hamilton. Toutefois la bataille Weber – Berger pour obtenir les faveurs du jeune homme est lancée.

Vettel trouble le line up de BMW

24 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

BMW Sauber fait les yeux doux à Sébastien Vettel. Le jeune allemand, vainqueur du Grand Prix d’Italie, est l’objet de convoitise du constructeur munichois.

Vettel a signé un contrat d’une année avec Red Bull Racing pour seulement 1,5 millions d’euros. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il sera disponible sur le marché des pilotes en 2010. Red bull ayant un contrat de dix années avec le pilote allemand qui expiera en 2010. Au-delà de cette date, la bataille fera rage.

Reste que cette bataille dessine déjà le prochain line up BMW. En effet, si Vettel signe chez le constructeur allemand, cela se fera au détriment d’un autre pilote. Hors, un possible accord entre Fernando Alonso et BMW n’est entendu que sur deux années avec une troisième en option (donc 2011). Mais en se penchant sur la question tout se complique.

Robert Kubica ne souhaite renouveler son contrat que d’une année et disposé d’une option pour 2010. Nick Heidfeld dispose d’un contrat qui indique que si l’équipe BMW termine dans les trois premiers du championnat, le renouvellement sera automatique et favorisé. Une complication de plus pour Mario Theissen qui semble toutefois près à débourser entre 8 et 10 millions de dollars pour se séparer du pilote allemand. Mais Kubica ne représente que l’avenir à court terme, car si le polonais quitte l’équipe fin 2009, il faudra encore une fois lui substituer un autre pilote pour 2010. Ce pilote type n’acceptera qu’un contrat de minimum deux années, soit 2010 et 2011.

Donc Vettel en remplacement d’Alonso chez BMW à l’horizon 2011 ? Pourquoi pas, mais reste à savoir ce que fera le double champion du monde en 2009 pour estimer cette hypothèse. Toutefois il semblerait que le grand perdant dans cette histoire sera Nico Rosberg, qui sera libre en 2010 si l’équipe Williams ne termine pas 4ème du championnat 2009. A moins que le line up BMW de 2011 soit 100% germanique…

Sébastian Vettel, l’homme qui valait 70M€

21 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Après sa victoire lors du GP d’Italie à Monza, la cote de Sébastian Vettel a bondi littéralement chez les team manager. Au point presque de se demander qui sera celui qui arrivera à récupérer le pilote allemand en 2010, à la fin de son contrat Red Bull Racing.

Coté management, le jeune homme se débrouille seul. Actuellement rémunéré 900.000 euros, Vettel a négocié 1,5 millions d’euros pour 2009. Mais depuis que Willy Weber est entré dans le paysage médiatique en périphérie du jeune vainqueur allemand, l’avenir s’annoncera donc des plus roses.

 » Il doit m’appeler, je vais l’aider immédiatement « , a déclaré Weber à l’agence SID.  » En Formule 1 l’erreur ne pardonne pas et c’est pour cela qu’il faut un manager, qui soit aussi ami et protecteur. Michael (Schumacher) et moi on c’est réparti le travail clairement, lui il pilote et moi je fais le reste. »

Selon Willy Weber, avec les produits dérivés, sponsoring et le salaire, Sébastian Vettel peut atteindre 70 millions d’euros de revenus par an.


Page 4 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu