Naviguer : Accueil >

Trou d’air et difficultés pour Tony Fernandes et Vijay Mallya

7 mai 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Curieux parallèle entre Vijay Mallya et Tony Fernandes. Les deux hommes sont en difficultés avec leurs compagnies aériennes, même si l’indien est dans une situation complétement différente financièrement.

Il y a une semaine, Tony Fernandes se plaignait dans les médias du manque de soutien de la Malaisie à son égard. En coulisse, sa compagnie AirAsia a mis fin à l’échange d’action conclu en Août 2011 avec Malaysia Airlines, sous la pression des syndicats. L’accord indiquait que la compagnie de Fernandes prenait 20,5% de la compagnie nationale en échange de 10% d’AirAsia. Mais, le 1er Mai 2012, sous la pression des syndicats, l’accord est tombé à l’eau, sans que le gouvernement, qui se prépare à des élections anticipées, ne réagisse à l’action.

Autre souci, l’équipe des Queen’s Park Rangers. Actuellement 16ème de la Première League avec 37 pts, l’ex équipe de Bernie Ecclestone, rachetée durant l’été 2011 par Fernandes est sous la menace du 18ème et premier reléguable, Bolton qui émarge à 35 pts alors qu’il ne reste qu’une seule journée au calendrier et que Wigan, 17ème a un match en moins que les QPR.  La situation est difficile, car la plupart des joueurs ayant signé l’an dernier n’ont pas de clauses en cas de relégation en matière de salaire ! Avoir un salaire de Première League à 70.000£ par semaine alors qu’on est en deuxième division va être difficile à gérer pour Fernandes.

Pour Vijay Mallya la situation est autre. Les employés de sa compagnie recevront Mercredi leur salaire depuis Janvier 2012. Mais, c’est surtout la cessation de biens du milliardaire qu’il faut observer. Sa compagnie de spiritueux USL, après avoir eu un intérêt de Heineken, semble intéresser le groupe anglais Diageo. Des discussions ont débuté selon la presse indienne. Une cession pourrait lui rapporter environ 200 millions d’euros selon les estimations.

Mais il n’y a pas que sa compagnie de spiritueux qui est à vendre. Les fonds d’investissements Blackstone et KKR sont intéressés pour acquérir les bureaux de l’UB Tower au centre de Bangalore. La valeur de la tour est estimée à 94 millions d’euros selon des sources bancaires.

BusinessLink (19 Avril)

19 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Economie

BusinessLink (28 Mars 2012)

28 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Fortune 2012 – Forbes – Ecclestone a perdu 1,4 milliards de dollars

14 mars 2012 | 4 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, F1 Leaders

La semaine dernière le magazine américain Forbes a présenté sa liste des milliardaires du monde et, surprise, Bernie Ecclestone a perdu beaucoup d’argent.

Si tout le monde parle de Carlos Slim, comme la plus grosse fortune de la Formule 1, avec 69 milliards de dollars, le mexicain n’est qu’un modeste sponsor de Sauber F1 Team, avec Telmex et n’est pas propriétaire d’une équipe.

Classé 254ème Bernard Ecclestone est doté d’une fortune estimée par le magazine américain à  2,8 milliards de dollars, soit une dégringolade de 1,4 milliards de dollars par rapport à 2011. (4,2 milliards de dollars). L’argentier de la F1 pointe désormais au 418 ème rang.

L’autrichien Dietrich Mateschitz est crédité d’une fortune de 5.3 milliards de dollars (+ 300 millions par rapport à 2011 et 1,3 milliards par rapport à 2010). Il est le premier propriétaire d’une équipe de F1 au classement, pointant à la 193ème place.

John de Mol, créateur de la société Endemol et détenteur de 15% de Sahara Force India et 5% de Williams F1 Team pointe au 634ème rang avec une fortune de 2 milliards de dollars.

Vijay Mallia est quand à lui crédité d’une fortune de 1 milliards de dollars (-400 millions sur une année et d’un classement à la 1153ème place).

Economie – Force India a perdu 32 millions d’euros en 2011

12 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, F1 Leaders

L’an dernier, Vijay Mallya a financé (in)directement son équipe Force India à hauteur de 24 millions d’euros pour la saison 2011. Le Sahara Group offre la même somme pour assurer le budget du team indien basé à Silverstone en 2012, réduisant l’impact des sociétés de Mallya dans l’équipe.

Les comptes de l’équipe, déposés sur Compagnies Houses indique que la société Watson, véhicule d’investissement personnels de Vijay Mallya, a prêté à l’équipe 8.4 millions d’euros environ, à Force India. Kingfisher Air et Whyte & Mackay ont fourni 15,5 millions d’euros sous la forme de sponsoring.

Il est intéressant de constater dans les comptes que les revenus de sponsoring de l’équipe ont progressé entre 2010 et 2011. Passant de 20 millions d’euros à 58 millions d’euros, suite à des accords de parrainage. Les pertes financière de l’équipe passent de 48 millions d’euros en 2010 à 32 millions d’euros pour l’exercice 2011. Une perte qu’il faut combler par un prêt et des garanties.

Economie : Kingfisher Air virtuellement en faillite

8 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Entrepreneurs

Kingfisher Airlines est aux prises avec des difficultés financières depuis plusieurs mois. Jusqu’à présent Vijay Mallya a toujours trouvé une solution financière à cette saga économique qui pourrait avoir un impact important sur l’avenir des activités sportives du milliardaire indien. Toutefois, la situation a empiré récemment.

Suite à ses difficultés, IATA, l’organisme des transports aériens indien l’International Air Transport Association, instance qui régit le transport aérien mondial. a exempté la compagnie de Mallya de payer les frais de transport. Sauf que depuis quelques temps, l’organisme ne souhaite aps garantir les billets acheté par les voyageurs. Ce qui signifie que Kingfisher Air est virtuellement en faillite.

« Dès que la compagnie aérienne remplira les conditions nécessaires, Kingfisher rentrera dans le programme de garantie » explique Albert Tjoeng, le porte-parole de l’IATA. Une question de temps…

Vijay Mallya prêt à céder une partie de son whisky écossais

5 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Vijay Mallya envisage de céder 49% de sa société phare, United Spirit Ltd (USL), qui détient la marque White & Mackay, pour rembourser sa dette personnelle rapporte Indian Times.

Le milliardaire indien avait déjà tenté de vendre ces parts en février 2009 pour environ 250 millions d’euros. Mais, il n’avait trouvé preneur à l’époque à cause de la crise économique touchant la surface du globe.

Indian Times précise que la tendance actuelle vise à réduire la dette personnelle de Vijay Mallya qui s’élève à plusieurs millions d’euros. Mais un proche du milliardaire précise que cette initiative n’a pas pour objectif de réduire la dette de la compagnie aérienne Kingfisher Air. Ce qui confirme qu’elle doit soulager les cautions personnels offertes par Mallya aux banques (14 au total), pour sauver sa compagnie.

Notons qu’USL a acheté pour 800 millions d’euros environ, la marque Whyte & Mackey en mai 2007.

F1 – Force India devra faire un choix d’ici Mai

29 février 2012 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Management

Changement de cap pour Force India dans les prochains mois. Les propriétaires de l’équipe (Sahara Group et Vijay Mallya) vont décider dans les prochains mois une nouvelle orientation sportive pour l’équipe indienne. A savoir : continuer à se battre en milieu de grille ou alors devenir une meilleure équipe.

Bob Fernley, le gestionnaire de l’équipe basée à Silverstone a indiqué que les actionnaires devront rapidement (d’ici Mai selon nos échos) une décision pour l’avenir. En 2012, l’équipe vise la 5ème place des constructeurs au niveau de Lotus F1 Team.

« Je pense que nous devons nous repenser fondamentalement. Le plan de reconstruction a été élaboré au début de 2009. Nous sommes maintenant dans la troisième année et nous avons largement été au niveau que nous voulions atteindre. La question pour les actionnaires et la suivante : Voulez-vous être « le meilleur du reste » ou iriez-vous dans à la bataille pour le podium ? Ils devraient prendre cette décision, car cela représente un grand impact financier. Nous allons savoir dans les prochains moins, et nous décider dans quelle direction nous allons. » lance Fernley sur Autosport.

En cela, le modèle ressemble beaucoup à celui de Red Bull avec son équipe entre 2005 et 2009. Avant que le team ne domine le championnat. Mais, plus lointain, Force India est un peu dans la même situation que Benetton en 1989. Avec le résultat que l’on connait également.

BusinessLink (27 Février)

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Turbulences pour Vijay Mallya et Kingfisher Air

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’année 2012 débute mal pour Kingfisher Airlines et Vijay Mallya. La semaine dernière un total d’environ 50 vols ont été annulés, dont 32 pour la seule journée du dimanche. Provoquant des émeutes dans certaines des grands aéroports du pays. Une situation tellement inquiétante que Le milliardaire indien c’est fendu d’une lettre ce matin auprès de ses employés.

« La fermeture n’est pas une option. Elle ne se produira pas. Le gouvernement ne veut pas que cela se produise. Elle n’est pas dans l’intérêt national » a déclaré Mallya publiquement. Auparavant la State Bank of India a gelé 15 millions d’euros environ. Les nouvelles commandes auprès d’Airbus pour le moment suspendu.

Assiégée, Kingfisher Airlines doit se recapitaliser. Sahara Group a déjà investi  150 millions d’euros sous la forme de prêt.  Mais selon The Economic Time, deux grands investisseurs indiquent souhaite prendre 24% de la compagnie pour 123 millions d’euros. L’offre a été confirmée par Vijay Mallya, qui n’a pas souhaité entrer dans les détails sur l’identité des bienfaiteurs.

Reste une grande question : le modèle d’affaire de la compagnie. Née low cost, elle a tentée d’évoluer  ses trois dernières années, vers une autre catégorie, similaire à celle d’Air France -KLM par exemple ou des compagnies des Emirats. Afin de proposer des sièges affaires et donc de gagner de l’argent et de s’imposer comme la principale compagnie privée Indienne.

Vijay Mallya sauve sa compagnie grâce à Sahara Group

8 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Après multiples rebondissement, il semblerait que la situation de la compagnie aérienne de Vijay Mallya, Kingfisher Airlines soit sortie d’affaire. Une injection de fonds personnels, ainsi que de son nouvel allier, le groupe Sahara est accueilli comme une bouffée d’oxygène.

Hier, sur son compte Twitter, le milliardaire indien avait indiqué qu’il était « 1000% que Kingfisher est sûr de voler. La sécurité est notre priorité absolue. » La compagnie aérienne indienne était sous la menace d’une suspension de licence par la Direction Général de l’Aviation Civile (DGAC), à cause de la tempête économique subi par le groupe de Mallya, qui pouvait avoir une incidence sur la sécurité des avions.

Kingfisher Airlines a été sauvé par Subrata Roy. Son groupe Sahara a offert un prêt de 150 millions d’euros environ, selon trois sources proches du dossier. Le prêt n’a pas de précision sur les taux d’intérêts. L’accord a été directement négocié entre Vijay Mallya et Subrata Roy.

De son côté Mallya a donné une garantie personnelle de près de 50 millions d’euros envers les emprunts contractés auprès des banques (14 au total). L’ensemble du groupe United Breweries Holding, la société de tête du milliardaire indien a fourni une garantie de 320 millions d’euros aux ministres des finances indiennes.

Pour se sauver, Kingfisher a fourni une caution d’un milliards d’euros, qui comprend, en plus de la compagnie, Kingfisher House à Mumbai et Kingfisher Villa à Goa. Il y a aussi eu une hypothèque de la marque, évaluée à 822 millions d’euros par le cabinet Grant Thornton.

Liens Sahara Group – Mallya : au-delà de la F1 ?

19 décembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

La situation de la compagnie Kingfisher Airlines Ltd est à la limite dramatique depuis plusieurs semaines maintenant. Les difficultés de la compagnie de Vijay Mallya avaient provoqués une forte dette de plusieurs centaines de millions d’euros et une probable baisse des budgets sponsoring. Ce qui impacterait directement sur l’équipe Force India.

Depuis plusieurs semaines, Kingfisher Air cherchait le soutien du gouvernement indien. Le premier ministre Manmohan Singh a indiqué, au parlement de New Delhi le 14 décembre, que, si la compagnie faisait des efforts il serait possible d’avoir une garantie. Précisant que le système bancaire du pays avait pour but le bien-être des sociétés. L’ensemble de l’assemblée présente à ce moment là était d’accord.

La dette totale de la compagnie est de 920 millions d’euros. Plus tôt cette année, la State Bank of India a converti 185 millions d’euros de son prêt en action et a accordée un autre prêt d’environ 160 millions d’euros. La situation est telle que les établissements bancaires souhaitent que Kingfisher amasse environ 125 millions d’euros de capitaux propres pour être viable et obtenir de nouveaux prêts à l’avenir.

L’action de la compagnie a chuté de 2,8% à 3.3 euros en fin de semaine dernière ! Les pertes s’accumulent. Son ratio dette-actif est de 82%, selon l’agence Bloomberg et la compagnie prévoit de lever 145 millions d’euros dans un prochain tour de table auprès d’investisseurs. Encore de la dette.

Hier, une rumeur en Inde indiquait que le groupe Sahara (déjà investisseurs auprès de Mallya dans Force India), allait investir l’équivalent de 360 millions d’euros en cash dans la compagnie. Les porte-paroles de Kingfisher Airlines et Sahara Group ont refusé de commenter la rumeur.

Notons que pour 2012, Sahara sera un important partenaire de l’équipe F1. Le sponsoring de Kingfisher Air chutant naturellement de 50%, il sera en parti compensé par un apport en numéraire de 25 millions d’euros de la part de Sahara Group, dans le budget du team de Silverstone.

BusinessLink (15 Décembre)

15 décembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (30 Novembre)

30 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

BusinessLink (1 Novembre)

1 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie

L’Inde place ses millionnaires dans le sport

24 octobre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Economie

Vijay Mallya a été le premier milliardaire à investir largement en Formule 1, via Kingfisher. Nous étions en 1996 avec l’équipe Benetton. Depuis, l’homme est devenu propriétaire de l’équipe Force India en 2007/2008. Toutefois, lors de ses dernières semaines, en marge du Grand Prix d’Inde, le paddock découvre l’intérêt incalculable de multimillionnaires indiens pour les machines de courses.

Il y a 10 jours, Subroto Roy, fondateur du consortium Sahara Group, avait pris 42,5% de l’équipe Force India pour 70 millions d’euros, à la surprise générale. Ce matin, l’homme d’affaire Gaurav Burman, aurait, selon la presse économique locale, pris une participation de 10% dans Team Lotus pour 7 millions d’euros. Un processus peu étonnant, lorsque l’on sait que le nombre de millionaires dans le pays a flambé ses dernières années et qu’il doublera d’ici 2015.

Selon la Banque Mondiale, alors que 75% du pays (plus de 800 millions de personnes) vivra avec moins de 2 dollars par jour, le nombre de millionnaires explosera passant de 173.000 à 403.000 à l’horizon 2015. Une richesse qui se matérialise différemment de leurs homologues chinois.

Ces derniers investissent surtout sur le marché immobilier à l’intérieur du pays et dans le monde, tandis que les Indiens sont plus sur des achats plaisir. Une étude de Julius Baer Group Ltd a indiqué que les millionnaires indiens vont être les premiers clients dans le monde de voitures de sport et luxe d’ici 4 ou 5 ans. Devant les Américains. Une révolution qui explique aussi l’impact de ses millionnaires sur le sport indien en général.

La presse économique indienne estime que le sport en Inde va aussi croitre de manière exponentielle autour des disciplines phares, comme le Football, la Formule 1, Cricket etc… Une analyste indien a même souligné que, depuis 2004 que la Formule 1 fréquente la Chine, aucun milliardaires chinois n’a repris une équipe de F1, ni même n’est devenu un grand sponsor d’une équipe. Alors que 20 jours avant le GP d’Inde, Sahara Group renforçait la position indienne en Formule 1.

Le sport automobile est plus ancré en Inde, ancienne colonie britannique, que vers son rival chinois. Une mesure qu’a prise en compte Bernie Ecclestone, qui tente une OPA sur ce pays d’un milliard de personnes, au potentiel incroyable, pour l’avenir de la Formule 1.

Une bonne opération pour Mallya

13 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’introduction de Sahara Group, à hauteur de 42,5% dans le capital de l’équipe Force India est une bonne nouvelle pour Vijay Mallya, qui valorise ses parts et offre des garanties aux banques, par la même occasion, en augmentait la valeur de ses actifs.

Ce matin, Force India a une valeur de 170.5 millions d’euros. Une évaluation quasi équivalente à l’équipe Brawn GP lorsque Mercedes GP a repris le team fin 2009. Un très joli coup pour le milliardaire indien qui, pour le coup, augmente la valeur de ses actifs sportifs.

Ces derniers estimés auparavant à 150 millions d’euros augmentent désormais leur valeur. Mallya dispose de l’équipe de  Cricket du Royal Challengers de l’IPL (Indian Premier League), mais aussi le club de football de l’East Bengal, en plus de son équipe F1 et ses actifs sont désormais évalués à plus de 200 millions d’euros.

Un détail important, car les banques qui ont accordé un prêt de 937 millions d’euros à Kingfisher Group, pour lui permettre d’avoir une trésorerie et sauver son développement. Mais ce prêt a été consenti contre les actifs sportifs de Mallya, une garanties en cas de défaut de remboursement.

Notons que désormais Mallya est dans une optique de mise en avant de ses entreprises, pour pouvoir rembourser son énorme prêt. Pour ce faire, il a accepté de participer à la version Indienne de The Apprentice, qui débutera en Novembre, ou il faira le choix de managers, mais a refusé d’être payé 100.000 dollars par épisode, préférant le choix de mise en valeur de son groupe.

Sahara Group prend 42.5% de Force India

12 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

C’est désormais officiel dans les médias indien, l’équipe Force India change d’actionnarait avec l’introduction dans le capital du team de Silverstone de Sahara Group à hauteur de 42.5%.

Le consortium Sahara Group a donc bien pris le contrôle de l’équipe indienne, mais laisse Vijay Mallya actionnaire à hauteur de 42.5%.  Ce qui signifie que la famille Mol, l’autre actionnaire à cédé ses parts également. Elle ne dispose désormais plus que  15%.

En effet, les 42.5% annoncés représentent 72.5 millions d’euros, l’équipe se nommera Sahara Force India pour 2012.

Force India vendu aujourd’hui

12 octobre 2011 | 14 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

L’accord a été signé ce mercredi selon les sources de Times of India. Force India va changer de propriétaire, Vijay Mallya a cédé ses 50% au consortium indien Sahara Group, dirigé par Subroto Roy.

La semaine dernière, le milliardaire indien, sous la pression des banques c’était montré choqué par la rumeur d’une vente de son équipe, confirmant son implication pour l’avenir. Mais, la réalité économique du groupe de Mallya ne lui permet plus de résister. Il est aussi à noter que pour 2012, l’implication de Kingfisher Group, dans Force India, devait baisser de 50% selon différentes rumeurs économiques.

Aucun détail financier n’a été dévoilé pour l’instant, mais nous pouvons estimer entre 60 et 70 millions d’euros la part de Vijay Mallya dans Force India.

Une conférence de presse, plus tard dans la journée, sera tenue avec Mallya et Roy.

Force India bientôt vendu ?

7 octobre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : F1 Leaders, Rumeurs

Il semblerait que l’équipe Force India soit à vendre. Depuis 2009, les rumeurs sont courantes, mais il se pourrait bien que cela soit pour de bon, en fonction des contraintes du moment. Selon The Asian Age, Vijay Mallya discute depuis un moment avec un conglomérat d’entreprises, nommé Sahara India Pariwar, fondée par Subrata Roy.

Mallya a été obligé de fermer, sous la pression des banques, sa filiale low cost, Kingfischer Red, d’ici la fin de l’année. Un prêt de 937 millions d’euros a été souscrit sur les biens de la compagnie et sur les biens sportifs du milliardaire indien. (voir ici pour souvenir), comprenant 50% de la société Orange India Holding, avec l’homme d’affaire néerlandais Michel Mol.

Selon des sources, l’affaire entre Mallya et Sahara India Pariwar est sur le point d’être finalisé et qu’une annonce sera faite avant le GP d’Inde le 30 Octobre. Le consortium n’est pas inconnu dans le monde du sport en Inde et dispose d’investissements dans le cricket et le hockey sur gazon. Il est aussi indiqué que le rachat de Force India s’accompagnera d’un programme de promotion de pilote indien en Formule 1. Notons qu’en Juillet, un programme de 50 millions d’euros sur 10 ans de détection de jeunes pilotes indiens a été annoncé par Mallya.

Mallya avait racheté l’équipe Spyker en 2007 pour 44 millions d’euros et en souhaitait 65 millions l’an dernier.

Update 9h30 : Vijay Mallya a démenti l’information. Bien entendu…


Page 1 sur 212


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu