Naviguer : Accueil >

Jenson Button et l’option McLaren 2012 gelée

30 août 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Transferts

«  Eh bien, si Martin veut prendre l’option … Tout ce que vous avez à faire est dire oui, et je dis oui parce que je veux être ici l’année prochaine. C’est à l’équipe pour décider quand le faire, je dois dire que je suis très heureux avec la voiture » lance Jenson Button après le GP de Belgique. Reflet d’une situation bizarre chez McLaren.

En effet, il semble que les relations entre les deux parties aient évolués depuis le mois de Juin. Jenson Button, après sa victoire au Grand Prix du Canada,  a poussé pour rapidement signer son option pour l’année 2012. L’enthousiasme avait même poussé Martin Whitmarsh à augmenter le salaire du champion du monde 2009. Passant ainsi de 10 millions à 16 millions d’euros. Mais depuis ? Le gel.

Martin Whitmarsh est confronté à une évolution de la Formule 1. Il doit signer des contrats long termes (trois ans environ) avec des pilotes, pour assurer la santé financière de son équipe et rassurer des sponsors, d’investir sur au moins trois ans. Le temps des contrats de 5 ans est désormais révolu. Le pense t’on du côté de Woking. L’objectif est donc de signer Button et Hamilton sur de longues périodes,  pour assurer l’avenir de l’équipe.

Sauf que Jenson Button ne souhaite activer que son option 2012 et non signer un nouveau contrat. En opposition, Whitmarsh lui a proposé de lever son option, à la condition de s’engager sur un contrat de 3 ans,  avec une augmentation de salaire de 6 millions d’euros. Expliquant l’attente du moment.

Un jeu dangereux pour McLaren ? Un peu oui. L’équipe joue la montre et reste la seule véritable option pour 2012 de Jenson Button, pour remporter des courses, voir le titre de champion du monde. Un calcul à court terme, qui pourrait avoir des conséquences à l’avenir, dans les relations entre les deux parties.

McLaren face à la rumeur

20 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

« Nous voulons Martin, Lewis et Jenson ici pour le long terme » déclare Jonathan Neale sur Autosport, le Managing Director de l’équipe depuis 2004, afin de  faire taire une rumeur créée lors du Grand Prix d’Europe à Valencia.

En effet, Martin Whitmarsh serait depuis ce Grand Prix sur la sellette: un délai d’un mois lui aurait été donné pour redresser le niveau de l’équipe. Cette rumeur, naissante, a permis à une autre d’arrivée, laissant entendre un retour de Ron Dennis à la tête de l’écurie de Woking. « Martin a fait un travail fantastique pour McLaren » déclare Jonathan Neale, en ajoutant que « la spéculation (d’un remplacement) n’est qu’une partie du cirque médiatique. »

Une possible explication de cette rumeur. Outre les faibles résultats depuis deux Grand Prix,  l’équipe affiche de solides résultats, :  deux victoires cette saison (Lewis Hamilton en Chine et Jenson Button au Canada) ainsi qu’une deuxième place au championnat du monde constructeurs avec 54 points d’avance sur Ferrari et la place de Martin Whitmarsh au sein de la FOTA. En effet, le directeur de Mc Laren est le président de l’association des écuries. « Je ne vois pas la FOTA étant une distraction, je pense que c’est une partie essentielle de la gestion du sport  et Martin il gère cela très bien » défend le Managing Director, ajoutant que,  lorsqu’on « regarde la cohésion autour de la réglementation moteur, la capacité d’amener à bien le RRA , ce genre de choses ne serait pas arrivé auparavant. »

Alors, faut-il vraiment craindre un limogeage de Martin Whitmarsh? « Il n’y a pas de préoccupation à avoir selon nous  » lance  Jonathan Neale…

F1 – Le prochain contrat d’Hamilton fera perdre 4M€ à McLaren

17 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

Dans les discussions sur le prochain contrat de Lewis Hamilton, Martin Whitmarsh a cédé sur la cession des droits à l’image. Un petit événement car il remet en question un modèle économique vieux de 10 ans.

Ron Dennis en restera traumatisé durant de longues années. Ses négociations avec Ayrton Senna durant les saisons 1988-1989 et 1990, lui donnerons des idées. A l’époque le manager anglais avait tout donné au pilote brésilien. Nous parlons de ses droits à l’image. C’était l’époque ou Ayrton Senna gagnait 15 millions de dollars par an en 1990, puis 22 millions de dollars en 1992 et enfin jusqu’à 36 millions de dollars en 1993. Au total, le triple champion,n du monde brésilien aura gagné durant son passage chez Mclaren l’équivalent de 48 millions de dollars. Sans que McLaren ne touche une part.

Lorsque Mercedes-Benz est entrée dans le capital de l’équipe McLaren International, le concept « corporate » est née. Assez inspiré des droits à l’image alors en vigueur dans le football,  Ron Dennis exigeait  que ses pilotes rétrocèdent 50% de leurs droits à l’image à McLaren. C’est-à-dire que si un sponsor décide d’utiliser l’image d’un de ses pilotes, ce dernier devra donner la moitié de ce qu’il aura gagné. Avec le duo Hakkinen – Coulthard, le système ne rapportait qu’un million de dollars entre 2000 et 2001. Puis, c’est avec les duos Kimi Raikkonen – David Coulthard et Kimi Raikkonen – Juan Pablo Montoya que le système a bien fonctionné. Rapportant sur la période 2002-2006 l’équivalent de 6 millions de dollars environ.

Le duo Fernando Alonso- Lewis Hamilton va permettre d’obtenir, via ce système de droit à l’image l’équivalent pour la seule année 2007, environ 4 millions d’euros (5.2M$).

Toutefois, le principe sera revu avec le renouvellement de Lewis Hamilton pour la période 2008-2012. Le futur champion du monde ne rétrocédera que 25% de ses revenus personnels.

Avec le retrait progressif de Mercedes-Benz, ce système est un modèle économique très intéressant pour McLaren. Pour la seule année 2010, elle a touchée 6,1 millions d’euros. Le plus intéressant est que ce montage permet de financer le salaire de ses pilotes indirectement. Sauf que pour l’avenir, seul Jenson Button accepte encore de jouer le jeu. Lewis Hamilton souhaite tout garder pour lui. Remettant en cause un modèle qui était pourtant séduisant. Un manque à gagner de 4 millions d’euros par an pour McLaren.

Note : Le Real Madrid utilise aussi le même procédé depuis l’époque de la première génération des « Galactiques », La rétrocession des droits d’image de ses joueurs comme  Zidane, Figo, Beckham, Ronaldo, Casillas et Raul,  lui permettait à l’époque de gagner plus de 15 millions d’euros par année.

McLaren vise à prolonger Button et Hamilton jusqu’en 2017

14 avril 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

Actuellement en discussions pour l’avenir. Lewis Hamilton et Jenson Button pourraient poursuivre leurs partenariats avec l’équipe McLaren « pour 5 ans encore » lance Martin Whitmarsh et rapporté par The Guardian et la majorité de la presse anglaise ce matin.

Depuis quelques semaines, les deux pilotes McLaren cherchent à négocier avec le team de Woking de nouveaux contrats au-delà de l’expiration des accords actuels. Lewis Hamilton, dans un premier temps discute pour prolonger jusqu’en 2014 son aventure (voir ici) et Jenson Button jusqu’en 2012 (voir ici).

« Nous avons deux pilotes qui ont vraiment un lien particulier. Ils aiment travailler ensemble et en profite tous les deux. Je ne peux imaginer deux meilleurs pilotes et communiquant que Jenson et Lewis. Et nous avons les deux chez McLaren » lance Whitmarsh.

Le patron de McLaren estime que Button est positif pour Hamilton, dans sa manière d’être un pilote en dehors d’une voiture et le champion du monde 2008 a aussi évolué dans sa manière de penser au contact de Button. Button,  de son coté, souhaite mettre toute sa science pour battre Hamilton et Hamilton souhaite battre Button, mais de manière productive pour l’équipe.

Dans le Daily Star (tabloïd anglais) Hamilton donne son avis sur Button : « J’ai sous-estimé Jenson. Il est très rapide, mais il a aussi une science réel de la  course,  à partir duquel je peux apprendre. Au début de l’année dernière, j’ai eu quelques moments d’inquiétude, mais vous soyez que ce qu’il fait dans la voiture c’est pour gagner. »

L’objectif de McLaren est de garder ses pilotes le plus longtemps possible. Whitmash parle de 5 ans (soit jusqu’en 2017 environ – Button aura 37 ans et Hamilton 32 ans). Le message est clair pour la concurrence.

FOTA : Whitmarsh reste président, Boullier vice-président

10 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Ce dimanche matin, à Sepang, une réunion de la FOTA a désigné Martin Whitmarsh comme président de l’association des constructeurs et Eric Boullier sera le vice-président, en remplacement de Stefano Domenicali.
Christian Horner reste président du groupe de travail du réglement sportif, tandis qu’Aldo Costa remplace Ross Brawn dans le rôle de chef du groupe technique.

F1 – Une McLaren MP4-26 « classique » pour Mebourne

21 mars 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Retour en arrière chez McLaren. Après avoir jugé certains éléments trop radicaux et d’autre trop classique, l’équipe de Woking a décidé de présenté une MP4-26 en Australie destinée à être fiable et donc assez classique dans le système d’échappement et le plancher de la voiture.

« Le système d’échappement sera beaucoup plus simple qu’auparavant. (…) notre solution était un peu trop extrême. (…) notre voiture n’est pas mauvaise (…) Nous avons quelques solutions spectaculaires et créative qui pourrait être travaillé, mais la compréhension aujourd’hui et que la voiture doit tenir toute une course. Ce n’est pas le cas et nous sommes retournés vers des solutions connues. Mais, en essayant ses choses, nous avons eu des résultats intéressants. » explique Martin Whitmash.

La MP4-26 sera donc présentée avec des solutions techniques dérivées, selon toute probabilité de la MP4-25 de l’an dernier. Des éléments fiables qui doivent porter leurs fruits et surtout permettent d’inscrire des points précieux en début de championnat. Il est entendu que certaines idées peuvent être totalement abandonnées d’ici quelques semaines.

Finalement, la MP4-26 qui était présentée comme une voiture toute nouvelle, avec des solutions novatrices, se présente désormais comme un prolongement logique de la MP4-25, déjà performante l’an dernier. Une suite logique et une bonne base de développement « réaliste » pour la suite du championnat.

F1 – McLaren et les moteurs

7 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Martin Whitmash a démenti fortement l’idée que McLaren souhaite construire un moteur de Formule 1 à l’horizon 2013. Le contrat avec Mercedes-Benz court jusqu’en 2015 (jusqu’à fin 2012 et option jusqu’en 2015). Reste que l’équipe de Woking a déjà été l’objectif de rumeur autour des moteurs.

Suzuka 2009, une rumeur indiquait que McLaren pourrait reprendre l’activité moteur de BMW F1. Des détails d’une rencontre encore Ron Dennis et Mario Theissen avaient filtrés dans les médias allemands. Le bruit, invraisemblable à l’époque, a eu pour effet une prolongation de contrat avec Mercedes-Benz quelques mois plus tard. Cette histoire, plutôt farfelue à la première lecture,  apparait des plus sérieuses, car ce n’est pas la première fois qu’un projet de moteur 100% McLaren est dans l’air.

Pour lire la suite, si vous le souhaitez cliquez sur : Les projets moteurs de McLaren

F1 – Raikkonen – McLaren retour à l’histoire 2009

3 mars 2011 | 20 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Le retour de Kimi Raikkonen en Formule 1 devient progressivement une perspective lointaine pour le pilote et pour le petit monde de la F1. Bernie Ecclestone,  dans une interview récente pour le site officielle de la F1,  a indiqué qu’il ne pensait pas que le champion du monde 2007 reviendra un jour dans la discipline. L’an dernier, plusieurs équipes ont tenté de lui faire faire un come-back en vain.

Martin Whitmarsh revient sur ses négociations pour 2010. En effet, durant l’hiver 2009 – 2010, Raikkonen était la priorité numéro 1 de l’équipe de Woking, avant que Jenson Button ne signe en décembre 2009 son contrat.  Sur le fond,  Whitmarsh estime que Raikkonen n’a pas utilisé son potentiel entièrement. « Il a gagné un championnat du monde, mais je pense qu’il aurait été plus loin. » Avant de préciser les négociations de 2009.

« L’an dernier, il y a eu des négociations sérieuses, j’ai toujours aimé Kimi et il était très intéressé, c’était ouvert, cela aurait été un défi intéressant pour le faire revenir. Nos négociations ont été donc très avancées. Finalement, il n’est pas venu parce que j’ai soudain réalisé que Jenson pourrait être disponible. Je lui ai fait une offre et Jenson a accepté de façon surprenante. Je suis très heureux. » explique le directeur de McLaren.

Dans le récent F1 Racing, le même Martin Whitmarsh estime encore que la signature de Jenson Button a été sa meilleure décision à ce jour. Un retournement de situation qui a aussi eu une conséquence pour Kimi Raikkonen. Entre deux champions du monde, McLaren a choisi un pilote que beaucoup jugent encore comme indigne de son titre de champion du monde en 2009. Au contraire de Kimi Raikkonen qui a potentiellement plus de talent.

L’histoire retiendra deux choses : McLaren a signé Jenson Button et Mercedes GP, autre équipe qui était en négociation avec Raikkonen,  a finalement fait le choix de faire revenir Michael Schumacher de sa retraite. La page F1 pouvait donc logiquement se tourner pour le champion finlandais,  qui reste un cas à part dans l’histoire de ses 10 dernières années.

FOTA – Martin Whitmarsh prolonge, Domenicali refuse

12 janvier 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Martin  Whitmarsh va prolonger son mandat de président de la FOTA en 2011. Mais une nouvelle organisation s’annonce avec l’introduction de différents groupes de travail et d’un vice-président.

Le poste de président de l’association des constructeurs n’est visiblement pas très populaire auprès des acteurs de la Formule 1. A l’origine les statuts de la FOTA indiquaient que le président devait changer chaque année, de sorte que toutes les équipes soient représentées. Mais, même si Ross Brawn et Adam Parr ont eu une volonté, Stefano Domenicali aurait refusé le rôle de vice-président. Martin Whitmarsh a accepté de prolonger d’une seconde année son mandat.

Le patron de McLaren-Mercedes a été une figure de premier plan dans l’introduction du RRA auprès des équipes.

La FOTA accuse ses derniers temps une légère tempête (médiatique ?) entre l’affaire Red Bull Racing – RRA et les déclarations de l’équipe Hispania Racing Team sur son éviction/démission de l’association des constructeurs. Une période difficile qui doit être dirigé par un personnage de consensus. C’est pourquoi Whitmarsh continuera l’aventure et pourrait introduire une nouvelle règle dans les statuts de la FOTA : un président, deux années de mandat.

Quand McLaren tente de destabiliser Vettel chez RBR

15 septembre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Sébastian Vettel« Je suis ouvert pour l’admettre. Sébastian est l’un des talents les plus prometteurs actuellement et nous, chez McLaren, nous souhaitons l’avoir. Nous n’avons pas été, malheureusement, en mesure de le faire signer chez nous. Mais s’il continue à se développer, a la fin de son contrat, je vais essayer de le débaucher »,  lance Martin Whitmarsh dans une interview dans Sport Bild.

Actuellement sous contrat ferme avec Red Bull Racing, jusqu’en 2012, le pilote allemand n’a pas donné suite au projet de prolongation 2015 que propose Christian Horner et Red Bull. Coté McLaren, si Jenson Button sera là en 2011, l’année suivante est encore sujette à négociation, mais probable. Tandis que Lewis Hamilton est fermement attaché à son contrat avec l’équipe de Woking jusqu’en 2012. Donc Vettel alternative d’Hamilton en 2013 ?

Question de Timing

La saison 2012 est celle de fin de contrat pour beaucoup de top pilote. En plus de Lewis Hamilton et de Sebastian Vettel,  Fernando Alonso terminera sa première partie de contrat chez Ferrari fin 2012. Il existe des options pour 2013 et 2014, mais tout dépendra de l’ambiance entre les deux parties d’ici là. Si Alonso est remplacé par un pilote, cela pourrait être ou le pilote allemand, ou alors le champion du monde 2008. A suivre.

Mais l’annonce de Whitmarsh cache une autre finalité, plus simple en cette fin de championnat : déstabilisé l’adversaire. En annonçant son intention d’embaucher Vettel, McLaren lance la surenchère sans avoir négocié aucun contrat avec le pilote. Une petite idée qui perturbera l’allemand et donc sa fin de saison. Un petit coup médiatique qui n’a d’importance que l’impact qu’il produit sur l’intéressé et non sur les fans. Astucieux.

Moteur Mercedes : tension avec McLaren ?

28 août 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Mercedes-BenzHier, une rumeur indiquait un échange de moteurs entre Red Bull Racing et Force India. La première passant de Renault à Mercedes-Benz pour 2011 et la seconde disposerait de moteur tricolore. L’équipe indienne a nié l’affaire, insistant sur son contrat valable jusqu’en 2012 avec le constructeur allemand.

De son coté, Mercedes-Benz se cache derrière son contrat McLaren, indiquant que l’équipe de Woking a posé son droit de veto sur la fourniture d’un moteur allemand pour Red Bull Racing. Toutefois hier, Martin Whitmarsh a contredit Norbert Haug de manière troublante :

« Je ne sais rien de ses plans, et je n’ai pas été consulté à cet égard. Toutefois je suis sûr que Ross (Brawn) serait plus imposant que moi dans la voie du fauteur de trouble ! En faite, je ne crois pas que Mercedes-Benz envisage de fournir d’autres équipes. » lance le patron de McLaren.

Mercedes-Benz 1 – 1 McLaren, balle au centre et tension dans l’air…

McLaren dans la tourmente et une rumeur

31 juillet 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Ron Dennis-FIAIl y a comme un malaise dans l’équipe McLaren. Après la lecture des déclarations des pilotes, Jenson Button et Lewis Hamilton depuis quelques temps maintenant. La MP4-25 a besoin de plus de vitesse, mais Ron Dennis tente de mettre les points sur les « i » Une sortie médiatique intéressante à plus d’un titre.

Le patron de McLaren Automotive est toujours président du Groupe  McLaren, l’anglais estime que les pilotes de son équipe ne produisent pas un bon exemple dans les médias en dénigrant les performances de la voiture : « Je trouve cela un peu exaspérant, et j’ai exprimé mon avis. (…) je leur ai dis qu’ils avaient gagnés 4 courses, deux chacun et qu’ils étaient en tête du championnat. » lance Dennis au The Guardian.

La véritable raison du manque de performance de McLaren tien dans son aspect de conception selon Dennis. La MP4-25 a été pensée comme une machine efficace pour la course, et non en qualification. La monoplace n’use que modérément les pneus, afin d’être efficace durant un GP. « Nous n’avons pas une voiture pour les qualifications. Mais nous avons une très bonne voiture de course. » estime Dennis.

Reste que McLaren, après avoir eu de l’avance, est désormais en retard. Lors du Grand Prix d’Allemagne, Lewis Hamilton souhaitait revenir à l’ancien diffuseur après la première journée d’essais libre du vendredi (comme il l’avait fait pour le GP d’Angleterre). Pour se plier devant les décisions de l’intérêt de l’équipe et des ingénieurs.

S’ajoutant à cela ses hésitations sur les ailerons flexibles. Sa stratégie d’attention envers la FIA a été un échec et une perte de temps. Ferrari a été plus rapide dans sa réaction et se pose moins de questions dans l’évolution de sa F10. Woking a finalement annoncé du bout des lèvres étudier un tel concept, « sans vraiment savoir comment cela fonctionne », avoue cependant  Jenson Button.

La sortie de Ron Dennis, après les rumeurs de discussions houleuses avec Martin Whitmarsh récemment, font courir le bruit d’un possible retour aux affaires. Dennis est un créateur, un visionnaire qui est en mouvement permanent, tandis que Whitmarsh, est un gestionnaire rigoureux. Depuis plusieurs mois, Dennis se consacre à McLaren Automotive, est à déjà planifié la future gamme, donné des objectifs, signé des accords techniques et fait construire une usine pour ses voitures. La Formule 1 n’est pas faite pour un gestionnaire, alors pourra t’on s’attendre à un échange des rôles d’ici quelques mois ?

Whitmarsh chez McLaren Automotive et Ron Dennis de retour aux affaires à la tête du Team McLaren ?

F1 – Hauteur de caisse, le flou de la FIA

22 avril 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Technique F1

FIALe système de hauteur de caisse que Red Bull Racing est prétendu disposé est t’il légal ou pas ?  C’est la question que pose Martin Whitmarsh qui critique l’attitude de la FIA sur ce dossier.

« Nous pensons que certaines équipes pourraient exploiter ce système, cependant, il pouvait être légal, donc nous avons fait une demande à la FIA. Qui nous a informé, à notre grande surprise que de tels systèmes sont légaux. Nous avons donc commencé le développement de notre système. Mais 10 jours avant le GP de Chine, la FIA a alors dit que ces systèmes ne sont pas autorisés. Nous avons donc perdu du temps. «  indique Whitmarsh.

Le flou est donc existant sur ce système et sur son existence. Tout le monde dans le paddock est convaincu que la RB6 dispose de ce système, mais la FIA a interdit son imitation et exploitation par d’autres équipes. Une situation que regrette le patron de McLaren.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu