Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: Un nouvel accord RRA plus léger et transparent

Un nouvel accord RRA plus léger et transparent

Posté le 30 septembre 2010 dans la catégorie : Analyses

Alors qu’un nouvel accord RRA jusqu’en 2017 a été signé à Singapour, dimanche dernier, plusieurs questions tournent autour de ce système et surtout sur les cas McLaren, Ferrari and co.

Nagita, dans son commentaire posait la question suivante : « Est ce possible que des équipes ayant plus de 50m d’euros de sponsoring tentent de faire passer « leurs excédents » de sponsoring en revenus partenaires?

Ferrari, Mclaren, Red Bull ont eux plus de 50 M€ de sponsoring en 2010? Ils ne respectent donc pas le RRA.

Mais cela ne semble pas soulever de question de la part des autres teams? Pourquoi?

fota_logoDans les faits, le nouvel accord (2011-2017) est moins radical que l’actuelle. La formule actuellement en vigueur ne convenait plus aux membres de la FOTA et une évolution était nécessaire, afin d’établir un compromis. En effet, certains teams disposaient de contrats avec des sponsors secondaires (10 à 20 millions d’euros annuels) jusqu’en 2011 qu’ils ne voulaient pas casser. Ces contrats ne seront donc pas renouvelés. Martin Whitmarsh indique sur le nouvel RRA va permettre de faire ceci : « si quelqu’un trouve une échappatoire, il doit le déclarer et faire quelque chose. » Sous entendu, la transparence est le maitre mot. Même Ferrari est d’accord sur le principe.

Le cas de la Scuderia Ferrari est différent, car si Marlboro est le propriétaire (jusqu’en 2011) des carrosseries des monoplaces, seul la présence de Santander (40 millions d’euros) sera comptabilisé à l’avenir (Shell étant un partenaire). Il est entendu que la banque devienne le prochain sponsor principal de l’équipe.

Nagita pose une question intéressante. Ce n’est pas impossible en effet que certains « top teams » tentent le coup. Par exemple, répartir une somme pour le sponsoring (20M€) et le reste (30M€) pour le partenariat, qui comprend une participation aux salaires des pilotes par exemple. Comme Marlboro l’a longtemps fait chez Ferrari.

Retour en 1991

Le budget de l’équipe Ferrari en 1991 était de 33 millions de dollars. Seulement. AGIP, FIAT et Pioneer étaient les sponsors de l’équipe Italienne. Mais les salaires d’Alain Prost (12M$) et Jean Alesi (4,5M$) étaient payés par Marlboro. Un partenaire de choix. Le même principe pourrait être utilisé.

Le bilan 2010

Le nouveau RRA indique que si une équipe dispose de trop de sponsors, elle doit en informer ses partenaires de la FOTA et trouver une solution. Le système Ferrari 1991 sera donc une solution. Cela ne permet pas de respecter le RRA à la lettre. Certes.  Mais cette année les revenus moyens du sponsoring (fixée à 100M€ par le RRA) ont été estimé par le Business Book GP à 43.4 millions d’euros. En dessous donc.

Tags: ,

Articles connexes :

Un Commentaire pour “Un nouvel accord RRA plus léger et transparent”

  1. Nagita dit:

    :mrgreen:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu