Naviguer : Accueil > Marketing > Blog article: Williams dit adieu à AT&T

Williams dit adieu à AT&T

Posté le 2 janvier 2012 dans la catégorie : Marketing

Williams F1 Team n’ajoutera plus le terme AT&T dans son logo pour 2012. L’opérateur américain ayant interrompu une collaboration longue de cinq années. Un nouveau coup dur pour l’équipe anglaise qui perd du même coup plusieurs millions d’euros.

L’accord signé en 2007 et sur une période de 5 saisons était un des premiers du genre. Le naming partiel de l’équipe. Le géant des télécoms américain AT&T était visible devant la marque Williams et ici et là sur les monoplaces en échange de 50 millions de dollars sur la période (soit environ 7 millions d’euros par année).

Depuis quelques temps, les discussions ont repris entre les deux parties. Il semblerait que Williams F1 souhaitait une prolongation de trois années pour environ 15 millions d’euros par année et une exposition plus importante sur les voitures.  Tandis que le géant américain visait environ 3,5 millions d’euros par année et un rôle moins visible.

Les mauvais résultats en piste depuis quelques temps, malgré de bonnes perspectives en 2012 et 2013, n’ont pas incité AT&T à prolonger l’aventure du naming et reste partenaire de l’équipe, mais probablement contre un investissement médian. En effet, l’usine de Grove ne peu refuser quelques millions d’euros, au moment ou les réductions de coûts obligent à consolider les partenaires actuels et non à en démarcher de nouveaux via l’équipe marketing.

Articles connexes :

11 Commentaires pour “Williams dit adieu à AT&T”

  1. mike dit:

    Je pense que Williams a déjà compenser le manque a gagner avec son 2 eme pilote. Beaucoup de rumeur annonce Senna chez eux. Ce qui est sur c est que Eike Batista , 8 eme fortune mondial , a ecrit sur son twitter qu il soutiendrait Bruno sur la saison 2012 , donc un enorme apport financier.


  2. Nagita dit:

    :|


  3. Limacher Marc dit:

    A suivre…


  4. nostcox dit:

    moi j’ai entendu villeneuve chez williams-renault car le quatar qui deviendrai sponsor veut un champion du monde et le nom de villeneuve collerait trés bien avec williams-renault mais bon ce n’est qu’UNE rumeur lol


  5. Sauber.F1 dit:

    En tout cas.. C’est bien triste je trouve.. ;-(

    Avec l’histoire qui est la sienne.. J’ai de plus en plus de mal à reconnaître l’équipe.. :-(

    La chute est vertigineuse…


  6. Lotus 62 dit:

    C’est très triste et pour un « vieux » comme moi, cela me rappelle la triste fin de deux équipes très attachantes: BRABHAM en 1992 (chute libre à partir de 1987) et de TEAM LOTUS en 1994 (chute libre à peu près en même temps).

    Ces deux équipes avaient pu conserver de bons pilotes pendant un certain temps mais les sponsors devenaient de plus en plus rares, jusqu’à la faillite.

    Pourvu que l’histoire ne se rèpète pas…ou plutôt tourne comme celle de McLAREN en 1980 (reprise par le Project Four de Ron Dennis alors qu’elle aussi était en train de plonger…mais, dans ce cas, le sponsor était resté fidèle).


  7. iceluc dit:

    Bientôt : La F1 dit adieu à Williams…


  8. mike dit:

    Mr Williams a deja traversé des moments difficile et s en est toujours sorti. Tant qu il sera a la tête de cette equipe , elle survivra.


  9. Nagita dit:

    Dur dur :

    Les départs successifs l’année dernière de Philips – RBS – AirAsia avaient couté à Williams 38.00 millions d’euros

    Aujourd’hui, le départ annoncé de AT&T lui fait perdre encore 7.50 millions, ajouté à une perte de 8 – 10 millions des droits TV.

    L’écurie réussit à combler les lourdes pertes par l’arrivée de Maldonado est ses 32 millions d’euros et Bruno Senna pourrait être une solution pour sauver l’équipe d’un naufrage financier.

    Randstad devrait, lui augmenter son sponsoring. Mais de combien?

    Le vrai problème de Williams est le suivant, l’année prochaine plus de 50% du budget reposera sur Maldonado et sur le Venezuela. Les tensions et les querelles politiques pourraient faire plier le gouvernement et supprimer le soutient de PDVSA et ses 20 millions d’euros d’un claquement de doigt.
    Williams est trop dépendante de Maldonado et du Venezuela.

    Seule un partenariat de type Parent (comme Ferrari avec marlboro) avec des sociétés du Qatar pourrait sortir Williams de cette situation de dépendante. La voiture est présentée en février à Doha. Un signe? Espérons… Mais un vrai geste de séduction.


  10. Lotus62 dit:

    N’oublions pas que WILLIAMS a déjà entretenu d’excellents rapports avec les pays arabes. WILLIAMS était une petite équipe de fonds de classement depuis sa création quand ils ont décroché le sponsoring de SAUDIA, ALBILAD et TAG, ce qui a permis à l’équipe de devenir un TOP Team et de remporter ses premiers titres avec Alan JONES et Keke ROSBERG…mais les temps ont changé… enfin, espérons!


  11. Walda dit:

    J’ajouterais qu’à l’époque de l’arrivée des sponsors saoudiens (1978), l’arrivée dans la cour des grands date de la maîtrise par l’équipe de l’effet de sol en 1979. Un point d’aspect technique donc. Si le rôle de l’argent est important dans la vie d’une équipe, la qualité de l’équipe technique est primordiale. L’équipe Williams pèche depuis 2004 en n’étant pas capable de jouer le titre en exploitant au mieux le moteur BMW et les pneus Michelin (sans doute les meilleurs équipements de l’époque) et les moyens financiers à sa disposition à l’époque.
    Déjà, avant le retrait massif des constructeurs au début de la Crise, Williams n’avait pas su séduire un nouveau motoriste d’usine, sans doute pour les mêmes raisons qui avaient poussé BMW à se séparer de Williams. Le remaniement de l’équipe technique, après la claque de cette saison 2011 catastrophique (la faute à la non maîtrise du soufflage bas apparemment), avec le départ de Michael et de Head et l’avènement de l’ère Coughlan, permettra peut-être à certains ingénieurs de s’exprimer. D’ailleurs, Coughlan n’est pas tendre avec les choix techniques opéraient par ses prédécesseurs dans ses propos récents.
    Mon sentiment c’est que la mise en place d’une équipe technique cohérente et efficace, même avec des moyens limités, entraînera l’arrivée de sponsors. Chercher des sponsors sur la base de son seul lustre d’antan, je crois que dans le cas Williams, cela fait près de 13 ans que l’équipe marketing fait le coup et la ficelle est usée maintenant. Donc je ne me fais pas de soucis pour les sous (en 2012 tout du moins) et je me focaliserais sur la réorganisation en cours de finition.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu