Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: Williams F1, AT&T et le sponsoring

Williams F1, AT&T et le sponsoring

Posté le 19 juillet 2011 dans la catégorie : Analyses

[English Version] – Les performances en piste de l’équipe Williams handicapent ses démarches auprès de sponsors, actuels et nouveaux. Une concession d’Adam Parr,  qui précise : « vous ne pouvez pas vous asseoir autour d’une table sérieusement pour parler d’avenir si vous êtes dans cette situation, comme nous sommes. »

La récente signature avec Renault Sport F1 devrait permettre de débloquer quelques situations, surtout pour les sponsors actuellement présent. La cible prioritaire étant AT&T qui entrevoie l’expiration de son contrat de 5 ans, signé en 2007. Un contrat important pour l’équipe, car il représente, selon le BusinessBook GP 2011 (voir ici pour en savoir plus) un investissement de 7,5 millions d’euros annuels. Il représente même le deuxième sponsor de l’équipe, derrière le consortium vénézuélien autour de Pastor Maldonado (32 millions d’euros). Il est possible que Williams souhaite une augmentation substantielle de l’opérateur téléphonique américain pour un nouveau contrat de cinq ans (50 millions d’euros ?).

Il est aussi entendu que l’équipe anglaise discutait, l’an dernier, avec Mastercard, pour obtenir un partenaire financier solide.

Pour cela, les résultats sur la piste, actuellement, doivent montrer une évolution positive pour l’avenir.

Articles connexes :

4 Commentaires pour “Williams F1, AT&T et le sponsoring”

  1. Lotus62 dit:

    C’est inquiétant car, pour les vieux comme moi, on a l’impression de revivre la spirale infernale qui a tué Brabham et ensuite Team Lotus (le vrai celui de 1994).

    Même l’arrivée de RENAULT est inquiétante: en 1993, Team Lotus avait obtenu des performances honorables (et même en sensible progrès) avec un V8 Cosworth client et ils avaient signé un contrat avec Mugen Honda pour disposer d’un moteur considéré plus performant… résultat: plus d’argent pour concevoir une nouvelle voiturte autour de ce moteur et faillite 10 mois plus tard. Espérons ne pas revivre ce scénario avec WILLIAMS.

    Le choix du Renault pour l’année prochaine semble quand même très « politique » (tentative de séduire les sponsors) car les écarts entre les moteurs sont faibles et il ne faut pas croire que de passer au Renault va brutalement revitaliser WILLIAMS (les performanes de Team Lotus n’ont pas fait un bon, en avant en passant du Cosworth au Renault et je persite à croire que FERNANDEZ aurait été mieux inspiré d’utiliser l’argent du dédit (15 millions ?) pour accélérer la construction de sa soufflerie, créer un véritable département simulation et engager quelques ingénieurs de plus.

    Avec le gel des moteurs, la différence entre un super moteur et un autre se chiffre tout au plus à 2 ou 3 dizièmes au tour pas assez pour faire d’une voiture moyenne (médiocre pour la Lotus T127) une bonne voiture.

    On est revenu à un schéma proche de celui de la fin des années 70 où le moteur était un simple accessoire et où c’était le châssis qui faisait la différence.(Cela dit une période extraordinaire pour la F1 qui a rarement été aussi innovante: coque carbone, effet de sol, … datent de cette époque).


  2. bencoull dit:

    Moi ça me fait de la peine de voir Williams à ce niveau là :cry:

    Concernant Team Lotus , la voiture a quand même bien progressé quand tu vois l’écart entre elle et les autres équipes ( hrt et virgin ) y a eu un sacré bon en avant de fait ( du moins quand c’est Kovalainen qui pilote , car Trulli m’exaspere à se plaindre tout le temps )


  3. Nagita dit:

    Il est clair que dans cette situation la présence de Maldonado (et des 32 millions d’euros) se justifie.
    Il va être compliqué de renouveler les contrats et d’en trouver d’autres…

    J’espérais du mieux la Williams a bien marché la deuxième partie de saison 2010. Barrichello apporte un vrai plus à l’équipe…
    Mais cette année… C’est une catastrophe…


  4. Yohann dit:

    C’est bien vrai malheureusement. Mais je crois que ce qui nous séduit tous chez Williams est en réalité son plus gros défaut. Je m’explique. Son état d’esprit à se concentrer uniquement sur la passion de la course ne l’empêche-t-elle pas de se tourner vers des gestions financières et marketing certes un peu moins glamour mais indisociable de la F1 moderne ? Je le crainds. Déjà au début des années 2000, ils avaient mis tout en place pour réussir mais ont pourtant échoué. Comment a-t-elle fait pour laisser s’échapper la saison 2003 dans le garage de Maranello tout en étant inexistant en 2004 (en ayant pourtant archidominier les essais hivernaux) ??? Impensable et pourtant :cry:

    Il y avait eu une première alerte en 98 et 99 mais ces années se sont vite traduites en période de transition. Depuis ce Grand-Prix du Brésil 2004 et ce génial, énervant et insolant Montoya, la descente aux enfers se concrétise bel et bien. Un sacrilège pour cette magnifique équipe aux …16 titres mondiaux !!!!



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu