Naviguer : Accueil > Business News F1 > Blog article: Williams – L’investissement stratégique non-exécutif de Toto Wolff

Williams – L’investissement stratégique non-exécutif de Toto Wolff

Posté le 18 octobre 2010 dans la catégorie : Business News F1

Récemment la participation de Toto Wolff dans l’équipe Williams F1 avait fait l’objet d’un chiffre officiel de l’organisme Compagnie Houses qui indiquait que 10% du capital de l’équipe de Grove était détenues par l’homme d’affaire autrichien (voir ici pour en savoir plus). Chiffre que l’homme confirme d’ailleurs au média allemand : Motorline : « Je peux confirmer que ma part est de 10%. Mais j’ai une option pour augmenter ma participation minoritaire à un investissement stratégique. »

Dans le langage économique : un investissement stratégique est une prise de capital minoritaire mais finalement  majoritaire dans la forme. A savoir 49% du capital de l’équipe Williams. En effet, si Wolff prend cette minorité stratégique, les parts de Williams et Head se dilueront logiquement à 36% et 15%. Mais resterons majoritaire de la société,  via un pacte d’actionnaire.

Non-Exécutif

L’investissement de Wolff est non-exécutif, ce qui signifie que son rôle se dirige vers une contribution stratégique dans le développement de l’équipe. Ainsi que l’exécution de la gestion des buts et des objectifs d’une panification  décidée. L’homme n’est pas impliqué directement dans l’équipe Williams, mais surveille l’activité et contribue à son développement stratégique.

Reste à savoir quand cet investissement stratégique aura lieu ? Wollf indique « en temps voulu » mais les faits sont biens différents. Généralement ce type de transaction, avec option d’augmentation dans le capital,  porte sur une durée comprise entre trois et cinq ans, après l’entrée. C’est-à-dire que Wolff pourra prendre ses parts (décidés au départ en Novembre 2009), à l’horizon 2012-2014.

Un dédit possible

Mais si ce n’est pas le cas ? L’investissement de Toto Wolff dans Williams valorise l’équipe à 113.5 millions d’euros. Encore une fois, une clause de dédommagement est généralement indiquée et représente un dédit basé sur une valeur initiale. A savoir, un possible gain de 10 à 12 millions d’euros pour Williams, si, encore une fois,  Wolff ne décide pas de prendre les parts décidés dans le pacte de Novembre 2009. Enfin, Williams et Head récupéreront leurs parts.

Articles connexes :

2 Commentaires pour “Williams – L’investissement stratégique non-exécutif de Toto Wolff”

  1. Walda dit:

    @ Marc : une correction, Toto Wolff est autrichien.


  2. facostarr dit:

    par curiosite, que pourrait avoir a gagne toto dinvestir dans williams sil na pas de marques a faire connaitre??
    il compte quand meme pas faire des benefices sur williams si?

    ou alors il compte revendre ses 49% a un constructeur vers 2013-14?



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu